Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation

Rapports, études et comptes rendus

Par admin publié 23/08/2006 13:25, Dernière modification 14/04/2016 11:11
sorties sans qualification, réconcilier l'élève avec l'école, éducation populaire et apprentissages scolaires, école ouverte, connaissance des élèves, formation des intervenants.

2009

Un temps de détour... 

Pratiques pédagogiques et socialisatrices dans deux ateliers relais. Approche sociologique.

Gaële Henri-Panabière, Fany Renard et Daniel Thin

 2008

"La prévention du décrochage scolaire et l'accompagnement du jeune décrocheur". Synthèse des travaux du groupe de réflexion sur le décrochage scolaire, Comité interministériel de prévention de la délinquance, juillet 2008.

A partir de l'observation d'expériences mises en oeuvre par les services de l'Education nationale et notamment par les académies, par ses partenaires que sont le réseau des missions locales, ou les différents services dédiés à l'insertion des jeunes,

A partir des travaux de plusieurs centres de recherche et tout particulièrement ceux des Conseils économiques et sociaux régionaux,

A partir des analyses des administrations centrales, des collectivités locales ou de différents comités d'experts,

Le SGCIPD ( Secrétariat départemental du comité interministériel de prévention de la délinquance) a conduit un travail de synthèse qui a pour objectif principal de rendre visible une question essentielle : celle du décrochage scolaire.

Le passage en atelier relais

L'atelier relais est souvent considéré par les élèves et leur entourage familial ou scolaire comme la dernière solution à une scolarité qui semble dans l'impasse. Les observations des praticiens et des chercheurs actent une "resocialisation" effective de la plupart des élèves après leur séjour en atelier relais. Toutefois, les observations convergent également pour constater que l'effet produit est d'une relative courte durée. On peut se demander si l'évolution constatée sur le plan comportemental peut se poursuivre : comment alors l'inscrire dans la durée après le retour en classe ? A quelles conditions peut-elle servir d'appui à une"remobilisation"cognitive des élèves dans les apprentissages scolaires ?

 "De la coopération entre les acteurs de l'institution scolaire et de la prévention spécialisée". Rapport du CTPS (Conseil technique des clubs et équipes de prévention spécialisée), mars 2008.

Dans les quartiers difficiles, les familles en situation de précarité, soucieuses du devenir de leurs enfants, continuent à avoir une attente forte à l'égard de l'école mais elles éprouvent aussi, de plus en plus, une inquiétude croissante sur la réalité de leur devenir scolaire et professionnel. A cet égard tout le monde s'accorde, aujourd'hui, pour considérer que les"années collèges" sont devenue le moment critique au cours duquel des adolescents, confrontés à des difficultés, risquent de décrocher et de s'engager dans des processus de marginalisation sociale. Pour prévenir ces ruptures, et créer les conditions d'une réappropriation de l'école par ceux de ces jeunes qui sont déjà entrés dans la spirale du décrochage scolaire, de nombreuses coopérations se sont développées entre des établissements scolaires et divers acteurs de leur environnement local. Le CTPS a donc engagé une recherche action destinée à analyser les diverses formes de collaboration mises en place, sur le terrain, entre l'institution scolaire et la Prévention spécialisée. Les conclusions de cette étude sont présentées ici.

 

2005

Dans une zone urbaine sensible : les acteurs de l'éducation et de l'insertion des jeunes "en difficulté", Rapport de recherche Michel DESTEFANIS, Elisabeth DUGUE, Catherine MATHEY-PIERRE, Barbara RIST, Centre d'études de l'emploi, 158 pages.
Cette étude ne porte pas à  proprement parlé sur les dispositifs relais. Elle éclaire ce qui réunit et sépare les travailleurs et intervenants sociaux chargés de mettre en oeuvre les politiques qui se réfèrent à  l'insertion. A partir de l'observation d'une cité de la Seine-Saint-Denis, dans le champ de l'action éducative, les auteurs montrent qu'il existe deux institutions fortes et instituées : le collège, d'une part qui tente de "faire face" et d'autre part les équipes de la PJJ qui touchent un nombre dérisoire de jeunes.

L'évaluation au coeur du rapport annuel des inspections générales 2005, Alain-Marie BASSY, Alain DULOT, Daniel CHARBONNIER, Philippe DUBREUIL, la documentation française, 232 pages. On trouvera traitée dans ce rapport au chapitre 3 l'évaluation des acquis des élèves et ses enjeux : comment la notation conforte des attitudes consuméristes de la part des élèves, l'absence de suivi de cohortes sur le long terme qui a pour corollaire des "oublis" et notamment celui des élèves "décrocheurs" sortis prématurément du système scolaire...

Sorties sans qualification : analyse des causes, des évolutions, des solutions pour y remédier
Rapport de l'IGAEN Philippe DUBREUIL, Marc FORT, Elisabeth MORIN, Jean-Claude RAVAT, 69 pages.

Le nombre de jeunes sortant du système de formation sans qualification n'est pas réduit de manière significative et l'ensemble des acteurs éducatifs est concerné par cette question affirme le rapport. Dans les académies de Grenoble et de Nancy-Metz une étude approfondie a été menée qui conduit à  des préconisations.

2004

Rapport de l'Inspection générale, Yvon ROBERT, Paris; La Documentation française ; 218 pages.
Le second chapitre concerne les dispositifs relais et l'école ouverte comme étant deux dispositifs ayant en commun l'objectif de réconcilier l'élève avec l'école. Le rapport propose la spécialisation des dispositifs pour éviter la trop grande hétérogénéité, leur optimisation par des prises en charge plus précoces (préventive ou en interne en liaison avec l'école primaire, plus tôt dans l'année ou dans le cycle collège), une organisation en réseau dans les bassins.

Education populaire et apprentissages scolaires : les ateliers relais, journées nationales d'étude, mars 2004, Ligue de l'enseignement, 151p. Ces journées ont été organisées par les mouvements d'éducation populaire et l'Education nationale. Des expériences relatées à  partir de questionnements spécifiques : élève ou jeune ? rescolarisation, resocialisation ou contrôle social ? restructuration dans les ruptures ? outil de gestion de tension ? ont permis d'éclairer les réalités des ateliers relais. Ces thèmes ont été approfondis dans des ateliers et enrichis d'interventions et d'une conférence axée sur la démarche des ateliers relais et les apprentissages scolaires. Les questions qui interrogent l'école et alimentent le débat sur le collège unique sont posées dans cet ouvrage qui par ailleurs nous apporte des connaissances sur la dégradation des conditions d'existence d'une partie des familles populaires et sur ses effets en terme de scolarisation et de socialisation.

2003

Constructions sociales des absentéismes et des décrochages scolaires en France et en Angleterre. Catherine BLAYA avec la collaboration de Carol HAYDEN (Université de Porstmouth,UK). Mars 2003. 82 pages.

Ce rapport du Laboratoire de recherches sociales en éducation et formation (LARSEF) remis à  la Direction de la Programmation et du Développement du Ministère de l'Education nationale repose sur une enquête qualitative. Des situations très hétérogènes ont été analysées : celles d'enfants vivant une exclusion socioéconomique, d'enfants intellectuellement précoces, d'enfants de milieu favorisé en grande souffrance. Ce travail montre qu'il n'y a pas de relation directe entre délinquance et absentéisme scolaire, cependant une corrélation existe. Les variables sociales sont lourdes de conséquence en matière de décrochage scolaire mais elles n'en sont pas les déterminants absolus, la souffrance est une des constantes les plus présentes. Les difficultés rencontrées par les jeunes en rupture scolaire semblent d'abord dues à  des ruptures. Les programmes mis en place afin d'éviter le décrochage contribuent à  une stigmatisation individuelle. L'école est un des facteurs environnementaux qui contribue à  la construction du problème. Les familles de milieu populaire lorsqu'elles sont confrontées à  des dysfonctionnements institutionnels importants sont conduites à  un grand désespoir.

Dispositifs-relais et école ouverte, Joëlle DUSSEAU, Jean-Pol ISAMBERT, Rapport de l'IGAEN ; 163 pages. Les dispositifs-relais et école ouverte s'inscrivent dans la lutte contre les exclusions sociales et scolaires, contre la violence ; ils ont un champ commun : celui de la réconciliation avec l'école. L'augmentation du nombre de dispositifs et la volonté de les développer encore nécessitaient une évaluation et des préconisations qui ont justifié la commande de ce rapport. On y trouve la description des cadres institutionnels, puis un bilan sur les publics, les modalités, l'encadrement, les partenariats et les résultats obtenus, bilan d'où ressort la diversité des dispositifs ; des préconisations suivent dans une troisième partie.

L'adolescence en crise. Rapport d'information au Sénat de M. Jean-Louis LORRAIN, fait au nom de la commission des affaires sociales, déposé le 3 avril 2003. Ce rapport prend le parti de traiter des problématiques de l'adolescence sous un autre angle que celui de la délinquance des mineurs. Le rapporteur a conduit des entretiens avec des personnalités diverses : M. Leproux (Fun radio), M. Huerre (psychiatre), M. Garnier (Institut de rééducation et d'orientation de MACANAN), Mme Chekasky (Union nationale pour la prévention du suicide), Mme Moro (professeur de psychiatrie). Un inquiétant diagnostic est posé qui montre la fragilité accrue des adolescents. La prévention des souffrances, pathologies et risques de suicide est un enjeu de politique publique qui nécessite l'évolution des professionnels de l'adolescence.

2000

Résultats de l'enquête sur les élèves scolarisés dans les dispositifs relais durant l'année scolaire 1998-1999, E. MARTIN, INRP (Centre Alain Savary), 5 pages. Cette enquête du Centre Alain Savary, réalisée grâce à un financement de la P.J.J, prolonge la précédente. Il s'agit d'une étude à  partir de données quantitatives recueillies auprès des acteurs des dispositifs. Elle précise le profil des élèves inscrits dans les dispositifs ainsi que les lieux où¹ ils se trouvent un an après leur sortie du dispositif.

 

1999

Contribution au fonctionnement des classes relais en collège : formation des intervenants : Extrait du mémoire de DESS Cadres Pédagogiques de Formation d'Adultes. GLUNK Geneviève, Nanterre, Université Paris X Nanterre, 44 p.

Après avoir présenté le dispositif de re-socialisation et de re-scolarisation des classes relais en collège, cette étude rend compte d'une enquête menée sur 4 sites très différents de la région parisienne. Les données ont été recueillies au moyen de questionnaires et d'entretiens semi-directifs. Chacun des 4 sites est d'abord décrit selon ses caractéristiques (équipe d'encadrement, locaux, recrutement des élèves, objectifs, scolarisation, socialisation, formation et accompagnement des équipes), puis sont analysés les cohérences interne et externe des projets, les activités, et en particulier les activités de socialisation, vues du côté des élèves et du côté des enseignants. Un dernier chapitre est consacré à  la formation des intervenants. Dans la conclusion, l'auteure, à  partir des difficultés rencontrées dans les différents sites, estime prioritaire un recentrage sur la formation des intervenants des classes relais et nécessaire l'action en amont pour enrayer la naissance de nouveaux décrocheurs.

1998

Les élèves des dispositifs relais, D. BAZART, S. BONNERY, E. MARTIN, INRP (centre Alain Savary), 44 pages. A la demande du ministère de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie, le Centre Alain Savary a effectué durant les années 1997-1998 et 1998-1999 une étude sur les élèves présents dans les dispositifs relais. Les questions principales qui ont guidé l'enquête peuvent se résumer ainsi : qui sont ces élèves ? d'où viennent-ils ? quel sens donnent-ils à  leur scolarité antérieure et à  leur passage dans le dispositif relais ? qu'est-ce qu'ils y ont appris ou non ? que deviennent-ils ensuite ? Le document qui en résulte comporte des données quantitatives sur la situation sociale et familiale de ces jeunes, sur leur situation scolaire, mais aussi sur leur devenir à  la sortie du dispositif ; l'analyse de cinquante entretiens avec des jeunes des dispositifs permettant une approche plus qualitative. type d'élève progresse ou non et dans quel domaine.

 

 

Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
12/04/2019 Ce module de formation propose d'analyser avec un groupe d'enseignants une pratique de résolution de problème en Moyenne Section. À partir d'une photo et d'un extrait vidéo, le collectif est amené à repérer dans ce que fait la maitresse, ce qui peut outiller les élèves pour construire du langage mathématique et structurer la pensée. Comment distinguer les buts de la tâche, des objectifs d'apprentissage ? Quels sont les "savoirs invisibles" qui sont nécessaires pour réussir la tâche ?
12/04/2019 Comment s'emparer des erreurs des élèves dans les situations d'apprentissages ? Pour en faire quoi ? Ce module de formation traite de la question des régulations didactiques au cœur des séances d'apprentissage au cycle 1.
12/04/2019 Quelles consignes pour favoriser quelles activités cognitive et langagière des élèves ? Que faut-il expliciter ou laisser dans l'ombre ? Quels indicateurs langagiers (verbaux et non verbaux) prélever pendant la séance pour savoir si les élèves sont en train d'apprendre, savent déjà, sont encore loin des objectifs d'apprentissages ciblés ? Ce module tente de répondre à ces questions en analysant l'activité conjointe d'une enseignante de PS et celle de ses élèves.
11/04/2019 Comment accompagner une équipe de collège REP+ pour mieux gérer les situations de crise dans la classe mais aussi au sein de l’établissement ? Marie-Bénédicte Duprat et Éric Jourdain, FEP en Corse, présentent le dispositif des "cafés pédagogiques"
08/04/2019 Les deux inspections générales ont commis un rapport sur la formation continue des enseignants du 2nd degré publié en mars 2019. Le document s’organise en deux parties : d’abord un ensemble de constats et de points critiques sur l’état de la formation, ensuite une proposition d’orientation nette vers un changement de paradigme : d’une formation (descendante et hors-sol) vers le développement professionnel et personnel des enseignants en contexte.
01/04/2019 Clémence Jacq est chargée d'études à la Chaire UNESCO-IFÉ. Avec Luc Ria, ils ont construit cette grille pour en faire un outil au service du pilotage. Conçue à partir d'éléments théoriques et de l'observation d'un collectif émergeant dans un collège REP+, cette grille permet de comprendre et analyser les conditions de la transformation d'un collectif de professionnels pour orienter leur travail.
11/03/2019 Lors des deux journées « Former au lire-écrire-comprendre » organisées par l’IFÉ-centre Alain Savary en octobre 2018, Roland Goigoux, directeur de la recherche « Lire-Écrire au CP » et didacticien de la lecture a présenté son point de vue d’expert sur les évaluations nationales de CP en lecture. Il a également donné des pistes pour aider les enseignants dans leurs propositions de remédiation aux élèves.
12/02/2019 La recherche Lire-Écrire a montré que le temps consacré à l’étude de la langue au CP a un impact positif sur la lecture et l’écriture. Fort de ce constat, un groupe de travail pluri-catégoriel s’est constitué afin d’élaborer des scénarios de formation sur cette question. Patrice Gourdet, maître de conférence en sciences du langage, enseignant-chercheur au sein du laboratoire EMA, à l'université de Cergy-Pontoise, est intervenu à l'Institut Français de l'Éducation, lors de la formation «Former au Lire-Écrire-Comprendre» en octobre 2018.
04/02/2019 Mardi matin, mois de décembre 2017. Élisabeth conduit le rituel de l'appel : Compter les présents et les absents. Elle en fait une activité de mathématiques qui permet de réinvestir certaines connaissances étudiées à d'autres moments sur le nombre .
04/01/2019
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr

Référentiel de l'EP

logoEP.gif A travers un tableau de ressources pour vos formations, l'équipe du centre Alain-Savary vous propose des pistes pour avancer sur la mise en oeuvre du référentiel de l'Education prioritaire.

Accéder au tableau...

Publications

Toutes nos publications

publications

Dernière publication :

Relations école-familles de la maternelle au lycée

Analyses, ressources et outils

livret-parents 

(PDF - 26,6 Mo - 84 pages)

Vidéos : Les grands témoins du centre

grand-temoin-casUne collection de vidéos, qui va s'enrichir au fil du temps, de chercheurs et de praticiens dont les discours nous semblent pouvoir aider chacun à penser autour des difficultés des élèves, des enseignants et des pilotes dans l'Ecole.

Parcours de formation

parcours hybrides

A travers ces parcours, le centre Alain-Savary propose aux formateurs des ingénieries de formation "hybride" autour d'un sujet. Chacun d'eux comprend à la fois des ressources théoriques pour les formateurs, une proposition d'ingénierie, des supports de travail pour les stagiaires.

Voir les parcours...

Formations

Le calendrier des formations 2018-2019 prévues par le centre Alain-Savary est en ligne

Les formations du Centre Alain Savary, organisées dans le cadre de l'IFE, sont accessibles gratuitement aux cadres, formateurs, coordonnateurs, (EN et hors EN), qui souhaitent y participer.

Le calendrier avec les dates et le sujet des formations 2018-2019 est en ligne, une description plus précise sera publiée

Voir le calendrier...