INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil » Documents Archives Recherches Autour de l'oeuvre de Basil Bernstein

Autour de l'oeuvre de Basil Bernstein

Le Centre Alain Savary (INRP) s'est engagé dans une réflexion autour des prolongements des travaux du sociologue Basil Bernstein, qui nous a livré d'importants instruments de réflexion sur la question des inégalités scolaires. Ce travail a été initié par la récente traduction de son dernier ouvrage, "Pédagogie, contrôle symbolique et identité. Théorie, recherche, critique ", aux Presses Universitaires de Laval, 2007 (traduction : Ginette Ramognino-Le Déroff et Philippe Vitale).




1. Basil bernstein de Lyon, à Cardiff


                         

  Le centre Alain Savary (INRP) s’est engagé dans une réflexion autour des prolongements des travaux du sociologue britannique Basil Bernstein, qui nous a livré d’importants instruments de réflexion sur la question des inégalités scolaires. Ce travail a été initié par la récente traduction de son dernier ouvrage , « Pédagogie, contrôle symbolique,et identité. Théorie, recherche, critique », aux Presses universitaires de Laval, 2007 (traduction : Ginette Ramognino Le Déroff, et Philippe Vitale).
 


La première étape de ce chantier a consisté en l’organisation du colloque international : Enjeux sociaux, savoirs, langage, pédagogie : actualité et fécondité de l’œuvre de Basil Bernstein, organisé en partenariat avec le LAMES, (MMSH, Aix en Provence), le groupe de recherche E.Scol, (Université Paris VIII), le réseau de recherche R.E.S.E.I.D.A et l'IUFM de Lyon

Le colloque s’est déroulé à Lyon du 31 Mai au 1er Juin 2007, il a accueilli plusieurs chercheurs de différentes nationalités et donnera lieu à la publication d’un ouvrage devant paraître en septembre 2008. Voir l’argumentaire de ce colloque ainsi que les résumés des contributions.

Ces travaux se poursuivront en partie dans le cadre du « Fifth International Basil Bernstein Symposium » qui aura lieu à Cardiff (Pays de Galle) en juillet prochain.

 

2. L'oeuvre de Bernstein

L’œuvre du sociologue, décédé en 2000, est en effet poursuivie un peu partout dans le monde au regard de son ampleur, des outils, questions, énigmes et pistes de recherche quelle nous a livré. Depuis ses premières formulations, à la fin des années 60, jusqu’aux travaux les plus récents, demeurés largement méconnus dans le monde francophone, celle-ci s’est attachée à produire une théorie du « contrôle symbolique, de la production, de la reproduction et du changement culturel ». Il s’agit d’une théorie sociologique soucieuse de décrire, questionner et articuler les relations dynamiques s’établissant entre l’école, la famille, le langage, les curricula et la pédagogie, les relations de classes, l’état, le travail.

De fait, B. Bernstein s’est attelé à résoudre un problème de premier plan, y revenant inlassablement : comment les processus éducatifs et pédagogiques (leurs actions, contenus, méthodes, pratiques, formes d’organisation...) sont-ils reliés aux rapports sociaux, fonctionnements structuraux et relations de pouvoir (et inversement) ? Ou plutôt, en quoi et comment ces processus – agrégés autour des concepts de « code » dans ses premières formulations, puis de « discours pédagogique » – procèdent-ils de rapports sociaux généraux ? Comment rendre compte de l’ordre et du changement en ce domaine ? L’auteur a ainsi proposé une remarquable formulation du programme de recherche qui s’est fortement déployé depuis les années 1980, même si ces termes ne sont pas entièrement les siens : « Ouvrir la boîte noire de l'école ». Sous ce mot d’ordre, s’est jouée la transformation des paradigmes de recherche en sociologie de l’éducation, d’une macro-sociologie des inégalités à une sociologie des « formes concrètes d’inégalisation », celle-ci entendant articuler des analyses générales à des analyses de l’institution scolaire (observation des établissements et des classes, analyse de l’activité et des pratiques pédagogiques, analyse des situations locales et scolaires concrètes). Dans les termes mêmes de Bernstein, on ne peut se passer d’une « théorie de la description », centrée sur les connexions des rapports sociaux et des phénomènes éducatifs.

Les derniers travaux de l’auteur alertent sur les transformations du « discours pédagogique », qui se déploient désormais dans les nouvelles orientations des politiques scolaires en rapport notamment aux reconfigurations d’un champ socio-productif et économique marqué par la flexibilité et le « court-termisme ». Ils insistent ainsi sur les nouvelles conceptions des élèves, et de l’apprentissage, si ce n’est même du savoir et de l’éducation informant et structurant aussi bien les pratiques scolaires ordinaires que des connaissances savantes prétendant les analyser. Ils montrent en même temps en quoi ces processus ne sont liés à aucune forme de déterminisme : ils n’empêchent pas les changements possibles, à tous niveaux, qui permettraient de garantir des « droits pédagogiques » installant la démocratie dans l’éducation.

 

3. Des liens sur Bernstein


En savoir plus sur Basil Bernstein

Langage et classes sociales, de B. Bernstein par P.-M. Chauvin et G. Truc


Actualités et fécondité de l’œuvre de B Berstein – Colloque INRP

Blog de la veille scientifique VST de l'INRP : de l'usage de l'oeuvre de Basil Bernstein


 


Actions sur le document
Autres sites...

Plateforme NéoPass@ction

Screenshot NéoPass
    • Formation de formateurs "Utiliser la vidéo et l’analyse du travail pour former des enseignants et des formateurs" : 12 &13 novembre 2014 et 1er & 2 avril 2015
    • Les vidéos de la Conférence de Consensus "La vidéoformation dans tous ses états" sont en ligne ! Allez voir !

    Contact : Simon Flandin

    Site de ressources du
    logo-reseau-lcd-ecole

    Contact : Stéphane Kus

     

    Recherche
    Recherche Specifique
    Recherche avancée…