Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Langages / Bi-plurilinguisme... De quoi parle-t-on ? / Concepts, notions, définitions et usages

Concepts, notions, définitions et usages

Par webmaster — publié 07/01/2010 11:25, Dernière modification 14/04/2016 12:05
définitions autour du plurilinguisme

 

 

Multilinguisme

C’est la coexistence plus ou moins harmonieuse de plusieurs langues sur un  même territoire.

Plurilinguisme 

C’est la capacité d’un même individu à avoir des compétences plus ou moins affirmées dans plusieurs langues.

Approche plurielle

Toute approche mettant en oeuvre des activités impliquant à la fois plusieurs variétés linguistiques et culturelles. Une approche plurielle se distingue d'une approche singulière, dans le lequel le seul objet d'attention est une langue ou une culture particulière, prise isolément. (M. Candelier, 2008)

ELCO (Enseignement des langues et cultures d’origine)

Dispositif stabilisé depuis 1995 qui relève d’accords bilatéraux entre la France et les pays concernés [Algérie (1981), Croatie (ex Yougoslavie 1977), Espagne (1975), Italie (1974), Maroc (1975), Portugal (1973), Serbie (ex Yougoslavie 1977), Tunisie (1974), Turquie (1978)].

 Inscrits dans le projet d’école, présents dans le livret scolaire, ces cours participent à deux enjeux d’épanouissement et de réussite pour les élèves. Le premier, d’ordre linguistique, est la mise en perspective des contenus enseignés avec le Cadre européen de référence pour les langues. Le second, d’ordre culturel, est l’aide apportée aux élèves pour mieux se situer par rapport à leurs origines proches ou lointaines, se construire une vision plus objective que celle qui circule dans leur milieu : soit idéalisée à l’excès par le souvenir ou le mythe, soit défigurée par des stéréotypes péjoratifs. De plus, la prise en compte des langues et des cultures des nations étrangères constitue un moyen d’enrichissement des élèves français, et peut conduire à une meilleure compréhension mutuelle des nationalités en présence dans l’institution scolaire et dans la société.

Variation

On appelle variation le phénomène par lequel, dans la pratique courante, une langue déterminée n’est jamais à une époque, dans un lieu et dans un groupe social donné, identique à ce qu’elle est à une autre époque, dans un autre lieu, dans un autre groupe social.

Dictionnaire de linguistique et des sciences du langage Larousse 1994

La variation peut être définie comme une manifestation de la variabilité des langues naturelles, observée dans la diversité des usages linguistiques d’une communauté, et qu’expliquent notamment des déterminations politiques, géographiques ou socioculturelles. De ce point de vue, la variation est constituée d’un ensemble de données empiriques, que peuvent matérialiser les observables linguistiques dans les domaines prosodique, phonologique, morphologique, syntaxique, lexico sémantique, discursif. Ainsi, par exemple, la prononciation, les tournures de phrases, le vocabulaire d’un pêcheur du Finistère, d’un paysan du Béarn, et d’un lycéen de la région parisienne sont susceptibles de manifester une diversité assez importante évaluée dans l’espace, comme dans l’environnement social. La variation peut être également motivée par des interférences linguistiques liées à des situations de bilinguisme ou de diglossie. Elle peut être aussi étrangère à ces phénomènes et trouver ailleurs une justification. Pour autant elle ne saurait être limitée aux différences langagières intersubjectives. Tout sujet parlant manifeste cette capacité de variation linguistique, qu’il met en œuvre selon les besoins de la communication

Dictionnaire des sciences du langage F. Neveu A. Colin 2004

 

Norme

On appelle norme un système d’instructions définissant ce qui doit être choisi parmi les usages d’une langue donnée si l’on veut se conformer à un certain idéal esthétique ou socioculturel. La norme, qui implique l’existence d’usages prohibés, fournit son objet à la grammaire normative ou « grammaire » au sens courant du terme. On appelle aussi norme tout ce qui est d’usage commun  et courant dans une communauté linguistique ; la norme correspond alors à l’institution sociale que constitue la langue standard.

 

Répertoire langier

Biographie langagière

Langue de scolarisation

Approches plurielles

 

Eveil aux langues

Didactique intégrée

Intercompréhension entre langues parentes

 

 

Mots-clés associés :
Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
22/09/2017 Présentation des premiers résultats de l’enquête ReDISCO réalisée en 2016 et 2017 en France, en collège. Éléments de comparaison avec le Brésil, le Québec et la Suisse. Recherche subventionnée par la Dilcrah, l’université Lyon 2 et l’ENS-Ifé.
22/09/2017 Deux équipes pluridisciplinaires en lycée professionnel, avec des contextes contrastés, se sont mis au travail sur la question des relations avec les parents de leurs élèves. Qui sont ces parents ? Pourquoi et pour quoi chercher à entrer en relation avec eux ? Comment s’y prendre ?
22/09/2017 Suite à la présentation de dispositifs et de récits d'expériences dans deux lycées professionnels, Aziz Jellab, sociologue et inspecteur général de l'Éducation nationale analyse les enjeux des relations avec les familles et donne des pistes de travail pour les équipes.
23/08/2017 « Ce qui se joue de plus intéressant dans le développement langagier c’est ce qui se fait en dehors des activités pointées « langage » dans le continuum des domaines d’apprentissage ». Entre langage ordinaire, langage scolaire et langages disciplinaires, Yves Soulé,  formateur à l’ESPÉ de Montpellier en didactique du langage, déplie les difficultés que l’enseignement de l’oral représente et propose des pistes de formation pour les formateurs, dans une conférence qui s’est tenue le 23 mars 2017 à l’IFÉ.
23/08/2017 A partir de son expérience de formateur dans l'enseignement spécialisé, Baptiste Caroff considère que c'est l'observation précise et collective des situations perturbées qui peut donner aux enseignants des clefs pour agir efficacement sur le climat de classe et les apprentissages.
25/07/2017 Cet écrit est un texte collectif né du bilan de la formation des enseignants surnuméraires (M+) sur le département du Puy-de-Dôme (63), communiqué par Marc Daguzon, enseignant-chercheur à l'ESPE de Clermont-Auvergne. Pour ces enseignants, le point fort du dispositif est dans l'espace ouvert pour questionner chacun de ceux qui y participent (maîtres titulaires, M+ et accompagnateurs du dispositif) sur ses pratiques au jour le jour et de les mettre en question. Et ils en parlent bien...
03/07/2017 Au-delà des constats récurrents sur les problèmes posés par les devoirs à la maison aux élèves, à leurs parents, aux accompagnateurs, mais aussi (et on en parle moins) aux enseignants, les nouveaux programmes prescrivent de manière cohérente entre le cycle 2, le cycle 3 et le cycle 4, l’apprentissage progressif en classe de l’autonomie dans le travail personnel des élèves. Ce texte propose d’esquisser quelques pistes pour les formateurs afin qu’ils puissent accompagner les équipes à intégrer progressivement dans le réel des classes ces nouvelles prescriptions. Version 2 - juillet 2017
03/07/2017 Le centre Alain-Savary propose cinq grandes directions que les formateurs peuvent utiliser quand ils conçoivent une formation. Nombre de formateurs nous disent que cet outil leur est utile. Pour autant son usage ne va pas de soi. Tour d’horizon des points de vigilance pour le formateur.
03/07/2017 Une synthèse des réflexions et des outils du centre Alain-Savary au service des formateurs. Quelle serait une formation continue véritablement efficiente, une « bonne » formation, aujourd’hui ? À partir de son expérience, le centre Alain-Savary a défini un certain nombre d’objectifs, de modalités et d'outils pour concevoir la formation continue des enseignants. Version 5 - Juillet 2017, avec un nouveau chapitre sur les cinq directions pour la formation continue.
18/06/2017 Améliorer l’école pour qu’elle fasse mieux réussir tous les élèves ? Assurément. Mais comment ? Appliquer « les pratiques qui ont fait leurs preuves » ? Anthony Bryk, président de la Carnegie Foundation for the Advancement of Teaching, aux Etat-Unis, propose une synthèse explosive : un modèle systémique qui converge avec d’autres résultats énoncés par Hopkins, Snow, Spillane, Scott, Levin & Fullan sur les conditions de l’action publique efficace. Une proposition dans laquelle de nombreux courants de recherche francophone pourraient se retrouver...
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr