Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Education prioritaire / Actualités de l'Education Prioritaire / Scolarisation des deux ans : la DEPP fait le point

Scolarisation des deux ans : la DEPP fait le point

Par Patrick Picard publié 31/12/2012 19:20, Dernière modification 14/04/2016 11:31
La récente étude de Linda Ben Ali confirme la baisse considérable du nombre d'élèves de deux ans scolarisés, mais met en lumière plusieurs phénomènes qui peuvent être un levier pour une politique ambitieuse en éducation prioritaire.

 

Evolution taux scolarisation à deux ans

La baisse du pourcentage d'élèves scolarisés à deux ans, depuis 2007, n'est pas un scoop, puisqu'elle a été la conséquence d'une politique affirmée. Elle ne parvient toutefois pas à gommer l'histoire locale, certains départements ayant malgré tout conservé des taux à plus de 20%, notamment en Bretagne, dans le Nord de la France ou dans le Sud du Massif Central.

Scolarisation 2 ans par département

Mais au-delà de ces chiffres relativement connus, la DEPP a les moyens de donner des précisions. On constate ainsi que la scolarisation des deux ans en Education Prioritaire a été divisée par deux entre 1999 et 2011 (de 36% à 17,7%), alors qu'elle a été divisée par trois hors E.P. (de 32% à 10,8%).

 

Taux scolariation EP-hors EP

L'étude se livre à une enquête spécifique sur un panel de 30000 enfants scolarisés à deux ans en 1998, arrivés en 6e en 2007. Logiquement, les élèves nés au premier trimestre sont plus nombreux à être scolarisés (39%), devant ceux du deuxième trimestre (28%), ceux du troisième et quatrième trimestre étant moins nombreux (18% et 15%). Les élèves de différents milieux sociaux sont scolarisés à des pourcentages assez proches (26% des enfants d'ouvriers, 24% des enfants de professions intermédiaires, 21% de cadres), mais par contre les enfants issus de l'immigration sont moins scolarisés à deux ans que ceux parlant uniquement le français (environ un tiers de moins)

 

Evaluation

Concernant les bénéfices en terme de mesure des résultats scolaires en 6e, l'enquête se montre circonspecte, arguant d'un bénéfice limité aux élèves nés au premier trimestre (les plus nombreux).

 

Du fait des limites des bases statistiques des élèves du 1er degré, l'enquête ne dit rien des catégories d'appartenance des élèves scolarisés à deux ans en 2011. Nul doute que ce travail serait nécessaire, pour corroborer (ou non) le sentiment qu'y compris en éducation prioritaire, les familles les plus démunis socialement et culturellement ne se tournent pas spontanément vers la scolarisation précoce pour "investir" dans la réussite scolaire de leurs enfants...

L'enquête de la DEPP

Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
14/02/2018 Ce scénario de formation propose des éléments pour une formation d'enseignants sur la manipulation en mathématiques, en utilisant notamment des vidéos de l'école élémentaire JJ Rousseau d'Argenteuil.
02/02/2018 Le Cycle des Evaluations Disciplinaires Réalisées sur Echantillon (CEDRE) conduit par la DEPP est un outil d’observation des acquis des élèves pour le pilotage d’ensemble du système éducatif. Il couvre les compétences des élèves en référence aux programmes scolaires, il éclaire aussi sur l’attitude et la représentation des élèves à l’égard de la discipline et il interroge les pratiques d’enseignement.
17/01/2018
17/01/2018
16/01/2018 3 ans après la refondation de l'Éducation prioritaire, où en est le pilotage des réseaux ? Le centre Alain-Savary a mené l'enquête pour analyser le travail réel des pilotes et leur proposer des ressources et des outils.
16/01/2018 Au cours de l'année 2016-2017, plusieurs dizaines de circonscriptions ont testé des modalités d'accompagnement d'écoles à partir de Narramus. A Lyon, deux circonscriptions ont travaillé ensemble, et sont venues à l'IFÉ témoigner de leurs réussites et de leurs discussions...
16/01/2018 Une synthèse des réflexions et des outils du centre Alain-Savary au service des formateurs. Quelle serait une formation continue véritablement efficiente, une « bonne » formation, aujourd’hui ? À partir de son expérience, le centre Alain-Savary a défini un certain nombre d’objectifs, de modalités et d'outils pour concevoir la formation continue des enseignants. Version 6 - Novembre 2017, avec un nouveau chapitre sur l'usage de la photo.
16/01/2018 Ingrid enseigne dans une classe double niveau CP-CE1. Elle organise des ateliers de mathématiques lors de l'accueil du matin. Un peu plus tard dans la matinée, elle travaille les tables de multiplication en classe entière.
16/01/2018 Marie enseigne en CM1 - Séance de mathématiques autour de la construction des nombres décimaux
16/01/2018 Depuis six ans, l’école JJ Rousseau d’Argenteuil, située en REP, a engagé une réflexion collective pour faire réussir ses élèves en mathématiques, et mis en œuvre un travail spécifique autour de la résolution de problèmes. Partant du constat que les élèves peuvent réussir les tâches sans comprendre les enjeux d’apprentissage, ils ont fait le choix de la complexité initiale. Dès le CP, ils travaillent progressivement et simultanément la construction du nombre, les concepts opératoires, les algorithmes de calcul et la catégorisation des problèmes additifs et multiplicatifs. C’est à dire que sans jamais renoncer au sens, ils pratiquent un entrainement intensif des différents types de tâches pour structurer puis automatiser les procédures.
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr