Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation

Généralités sur l'école maternelle

Par admin publié 23/08/2006 13:25, Dernière modification 14/04/2016 12:05
Généralités sur l'école maternelle - Langage et rapport à l'écrit - Ecole maternelle et famille - Scolarisation dès deux ans - Partenariat - Lieux passerelles - Eveil culturel - Pratiques d'enseignement.
 

Ouvrages


BRIQUET-DUHAZE Sophie. Différencier sa pédagogie à l' école maternelle, MS et GS . Paris : Bordas, 2005, 175 p.
La différenciation pédagogique a fait ses preuves. En maternelle, elle se matérialise par une conception de la classe en ateliers diversifiés et parallèles où chaque enfant apprend à son rythme avec l’aide de l’enseignant. Dans un premier chapitre, l’auteur, textes de 2002 à l’appui, en explique le principe général pour la Moyenne Section et la Grande Section.Chacun des chapitres suivants présente de manière méthodologique et thématique le mode de fonctionnement de différents  ateliers en pédagogie différenciée : rituels, graphisme, écriture, lecture, arts plastiques, langage, … Chaque chapitre est complété d’exemples d’activités pour l’enseignant, et de travaux réalisés par les élèves. (résumé de l’éditeur)

 

CHAUVEAU Gérard. L'école maternelle et les milieux populaires. In : CHAUVEAU Gérard. Comment réussir en ZEP : vers des zones d'excellence pédagogique

. Paris : Retz, 2000, pp. 33-52.

L'évolution récente de l'école maternelle en fait aujourd'hui la première école à part entière pour tous les enfants d'origine populaire. Après avoir passé en revue les modèles théoriques qui ont dominé l'école maternelle depuis sa création jusqu'à la fin du XIXe siècle, l'auteur met en évidence les questions actuelles trop souvent esquivées par les discours consensuels et qui se posent avec encore plus d'acuité dans les écoles maternelles des "quartiers défavorisés" : la fonction de garde ou d'accueil doit-elle l'emporter sur les aspects pédagogiques, comme c'est encore le cas dans de nombreuses "petites classes" (les 2 à 3 ans) des "zones urbaines sensibles" ? ; l'accent doit-il être mis sur la dimension éducative, le jeu, la psychomotricité ou sur les apprentissages ? ; enfin, comment concevoir les relations entre école et familles ? Celles-ci diffèrent actuellement selon les lieux puisque certains préconisent un "passage en douceur" entre le milieu socio-familial et le cadre scolaire, que d'autres déplorent les "carences" et les "handicaps" des familles et d'autres encore s'efforcent de considérer les parents comme des partenaires et des co-éducateurs. L'auteur s'interroge en conclusion sur les bénéfices de l'entrée en maternelle dès deux ans et énumère les conditions nécessaires pour "une école maternelle de la réussite pour tous" : faire aimer leur école et la future école (le CP) aux enfants en leur expliquant ce que l'on va y faire, les amener à savoir et pouvoir prendre la parole dans le groupe-classe, assurer l'acquisition des compétences de base en lecture-écriture (fonctions de l'écrit, saisie de la nature phonique de notre système écrit, acquisition de compétences textuelles simples). 
 

 

LIBRATTI Michèle, PASSERIEUX Christine. Les chemins des savoirs en maternelle

. Lyon : Chronique sociale, 2000, 132 p.

L'école maternelle n'échappe pas à la crise que traverse le système éducatif et les difficultés à venir de nombreux élèves issus des milieux populaires s'y enracinent. Les auteurs (une directrice d'école maternelle et une conseillère pédagogique dans des quartiers populaires de Paris) proposent une démarche globale, appuyée sur une réflexion théorique, pour transformer les pratiques pédagogiques à l'école maternelle. Ses principaux axes sont la prise en compte de l'ensemble des élèves dans leur hétérogénéité, l'organisation de l'accès de tous aux savoirs, la construction, avec les élèves, du sens des apprentissages, l'ouverture à une construction de la citoyenneté indissociable de la construction des savoirs. Les différents chapitres associent enjeux et propositions de situations pédagogiques et éducatives autour des questions de l'accueil des petits et du dialogue avec les familles, de la construction du sens à donner à la présence de l'enfant à l'école, de la différence, de la construction des savoirs, de celle de la citoyenneté, du rapport parler-penser-agir, de la valorisation des réussites et du travail en équipe.            

PILLOT Jacqueline (préf. de MEIRIEU Philippe). Enseigner à l'école maternelle  : quelles pratiques pour quels  enjeux ? Issy-les-Moulineaux. ESF, 2004, 216 p. (Pédagogies. Outils). 
Parce que tous les enfants ne peuvent en profiter, de manière équitable, assez tôt, parce que la formation des enseignants ne prend pas assez en compte les spécificités de ce niveau d’enseignement, parce que de nombreux savoirs pédagogiques élaborés sur elle doivent être mieux connus et diffusés, enfin, parce que de nombreuses recherches restent à conduire pour mieux comprendre ce qui s’y passe et l’améliorer encore, l’école maternelle française, aussi élaborée soit-elle, reste encore en chantier. Le livre de Jacqueline Pillot fait le point sur l’état des savoirs, il regarde et analyse au quotidien le fonctionnement d’une classe, il donne des clés pour comprendre et des outils pour agir. Il fait de l’école maternelle un objet de débat, de formation et de réflexion.
 

 

QUEVA Régine. L'école maternelle, PS - MS - GS : texte intégral annoté et commenté : les objectifs, le programme, les compétences. Paris; Hachette éducation, 2003, 127 p.
Les programmes annotés et commentés par une enseignante.

Revues et articles dans revues


 
Argos (CRDP de Créteil) avec en particulier deux numéros (n° 32 et n° 33 ; septembre et décembre 03) : « Tout-petits deviendront grands »
Comment aider les tout-petits et leurs familles à mieux s’intégrer à l’école, comment faire pour que l’école soit un véritable lieu d’accueil permettant aux enfants de se développer.

Revue française de pédagogie n° 119, avril-mai-juin 1997. PLAISANCE Eric, RAYNA Sylvie. « L'éducation préscolaire aujourd'hui : réalités, questions et perspectives », pp. 107-139.
Cette note de synthèse présente d'abord les principales caractéristiques des systèmes préscolaires européens actuels, puis dégage les grandes problématiques de la recherche contemporaine en éducation des jeunes enfants, et enfin dresse un état des débats qui s'expriment aujourd'hui en termes de qualité et d'évaluation de la qualité des services de la petite enfance. En ce qui concerne la situation française, on note un taux de fréquentation très élevé (environ 52%), et en progression, d'enfants scolarisés dès deux ans. Certaines actions sont entreprises pour développer "l'éveil culturel de la petite enfance" afin de lutter contre l'exclusion sociale, intégrer davantage les enfants de milieux défavorisés, créer de nouveaux liens avec les familles les plus démunies socialement (actions-passerelles). Par ailleurs, les programmes officiels affirment nettement depuis quelques années le rôle de préparation à l'école élémentaire que doit jouer l'école maternelle, insistent sur l'objectif d'efficacité. Quant aux évaluations, elles montrent que les enfants ayant fréquenté plus longuement le préscolaire sont moins nombreux à redoubler une classe à l'école primaire, même si l'objectif de "compensation" n'est pas vérifié. Pour les auteurs, la problématique de la qualité ne doit pas exclure celle des inégalités sociales mais au contraire se combiner avec elle.
Voir aussi : CHAUVEAU Gérard, ROGOVAS-CHAUVEAU Eliane. L'école maternelle et les milieux populaires.

 

Migrants-formation, n° 110, 1997, pp. 82-100.

Le Sgen cfdt (Fédération des syndicats généraux de l'Éducation nationale et de la Recherche publique) a réalisé, en mars 03, un dossier : « La maternelle : une école à défendre et conforter »  (dossier Profession Éducation).
Ce dossier coordonné par Françoise Lebocey entend contribuer à réaffirmer le rôle original et essentiel de l’école maternelle dans le parcours scolaire de l’enfant.

Vers l’éducation nouvelle
, (la revue des CEMEA) n° 518, un dossier d’ avril 2005 : « Aller à la maternelle »  « Socle de base du système français », « école exigeante », la revue revient sur les principes de base de l’école maternelle et s’interroge sur les apprentissages qui y sont conduits, vous y trouverez également des témoignages d’enseignants à propos de certains apprentissages (science, danse, chant…).

 

Dialogue, (La revue du GFEN) N°150, un dossier d'octobre 2013: "Pour que la maternelle fasse école", Les articles questionnent la place de la maternelle dans le système scolaire. De sa participation à la réduction des inégalités à la mise en place d''un rapport efficient aux apprentissages, est-elle en mesure d'assurer des acquis chez ces très jeunes élèves tout en répondant à leurs besoins spécifiques?

Rapports et séminaires


Le rapport de l’Observatoire de l’enfance en danger (sept. 2005)
Rapport au parlement et au gouvernement rédigé par des acteurs appartenant à différentes institutions (Conseils généraux, Education nationale, tribunaux, associations…), il présente une analyse du système de protection de l’enfance, des pratiques de prévention, dépistage et prise en charge et des propositions pour une prise en charge plus coordonnée des administrations.

 

MACCARIO Bernard, Enseigner aujourd'hui à l'école maternelle. Actes du séminaire organisé par la Direction de l'enseignement scolaire, Bureau de la formation continue des enseignants ; Programme national de pilotage. CRDP Académie de Versailles, 2003, 88 p.
Connaître le développement psychologique, physiologique, moteur, cognitif du jeune enfant est toujours nécessaire pour concevoir un accueil et une pédagogie maîtrisée, adaptée aux enfants qui, de deux à cinq ans, fréquentent désormais quasiment tous l'école maternelle. Mais cette démarche doit être située dans un contexte partenarial de plus en plus divers et complexe dans l'institution et hors d'elle. Travailler avec les médecins de la protection maternelle et infantile, les professionnels de la petite enfance des crèches ou dans l'école avec les maîtres en équipe, les agents territoriaux spécialisés, les aides-éducateurs, cela participe aussi d'une nouvelle professionnalité. (résumé de l’éditeur)

 

FERRIER Jean. La scolarité préélémentaire : accorder une tradition et des besoins nouveaux. In : Améliorer l'efficacité de l'école primaire : rapport remis à Mme la ministre déléguée chargée de l'enseignement scolaire. Paris : Ministère de l'éducation nationale, de la recherche et de la technologie, 1998, pp. 26-40.
Ce rapport, très critique sur l'école maternelle, décrit les pratiques actuelles des enseignant(e)s et observe que les différents domaines d'activités sont inégalement pratiqués. Ainsi, dans le domaine intitulé "Apprendre à parler et à construire son langage, s'initier au monde de l'écrit", la pédagogie du langage oral est largement délaissée au profit d'une attention presque exclusive à l'initiation à l'écrit. Le rapporteur propose que soit établi un état des lieux rigoureux de la scolarité élémentaire, que l'effort quantitatif entrepris en faveur de l'accueil des jeunes enfants soit poursuivi avec la recherche d'une plus grande qualité (scolarisation des enfants de deux ans en milieu défavorisé notamment), que les deux priorités (la maîtrise du langage oral et la socialisation scolaire) soient renforcées et précisées, que la situation des enfants des familles non-francophones et des familles en situation de grande précarité fasse l'objet d'une prise en compte particulière, que de réels parcours d'apprentissage soient élaborés dans les projets de cycle I et qu'une place plus grande à la scolarité préélémentaire soit faite en formation initiale et continue des enseignants.

 

DURU-BELLAT Marie, MOMBRUN Jacqueline, TATRE Sylviane. Les effets spécifiques des différents modes de garde et de la maternelle précoce chez les enfants de moins de trois ans. Rapport de recherche. S.L. : IREDU – Université de Bourgogne, 1995, 103 p. (non publié)
Que sait-on de la variété des modes de garde des enfants de moins de trois ans et de leurs effets en terme de préparation à l’école ? Dans une première partie, les auteurs présentent, de manière synthétique, les connaissances sur le sujet. Dans une seconde partie, elles rendent compte de leur propre recherche (construction de la problématique et données empiriques), effectuée à l’aide de questionnaires adressés aux parents et de tests cognitifs et instrumentaux administrés aux élèves en début et en fin de grande section maternelle, puis repassés par les élèves en fin de CP dans les domaines de la numération et de la lecture. Les résultats font apparaître une «absence d’effets nets, significatifs et durables, en termes de «niveau scolaire» à l’entrée en grande section, d’une garde en nourrice par rapport à une garde (en école) maternelle». Il n’est pas exclu cependant que des effets d’un autre ordre (en terme de sociabilité ou d’épanouissement) soient significatifs. Par contre, on constate que les enfants arrivent en grande section de maternelle avec des savoir-faire et des compétences intellectuelles diversifiés en fonction du milieu familial. Selon les auteurs, la fonction «compensatoire» pour certains enfants de la garde avant trois ans varie plus au sein d’un mode de garde donné qu’entre les différents modes de garde. Les recherches à venir devraient s’intéresser plus finement à la qualité des expériences de vie quotidiennes du jeune enfant, et ce quelle que soit la nature de son mode de garde.

Liens  sur des sites

 

L'école maternelle en milieu urbain, de l'école des " petits pauvres " à l'école pour tous : scolarisation et socialisation du jeune enfant  un texte d’Eric Plaisance (mars 2000) sur le site du CNRS.
En 1945-1946, l'école maternelle accueillait environ 27 % des enfants de 2 à 5 ans. En 1997-1998, elle en accueille environ 85 %. Les sociologues de l'éducation se sont intéressés à cette hausse spectaculaire de la fréquentation de l'école maternelle. L'étude des circulaires ministérielles, mais plus encore des rapports d'inspection dans les classes entre 1945 et 1980, montre l'évolution des normes éducatives de l'école maternelle et de la socialisation des jeunes enfants.

Maternelle et ZEP un dossier très complet sur le site éducation prioritaire du scérén-CNDP.

Oral et ZEP un dossier sur le site éducation prioritaire du scérén-CNDP autour du langage oral, de la maternelle au lycée, ce dossier réunit interviews de chercheurs et d’acteurs, articles de référence, textes officiels, fiches-action, bibliographie et liens internet.
Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
14/09/2020
07/09/2020 Novembre 2019, Emmanuel Sander, Université de Genève, montre comment tout individu s’appuie sur des connaissances de la vie quotidienne, les analogies intuitives, pour construire ses représentations mathématiques des problèmes arithmétiques. Suivant les situations, elles jouent un rôle facilitateur ou obstructif pour la résolution.
28/08/2020
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr

Référentiel de l'EP

logoEP.gif A travers un tableau de ressources pour vos formations, l'équipe du centre Alain-Savary vous propose des pistes pour avancer sur la mise en oeuvre du référentiel de l'Education prioritaire.

Accéder au tableau...

Publications

Toutes nos publications

publications

Dernière publication :

Relations école-familles de la maternelle au lycée

Analyses, ressources et outils

livret-parents 

(PDF - 26,6 Mo - 84 pages)

Vidéos : Les grands témoins du centre

grand-temoin-casUne collection de vidéos, qui va s'enrichir au fil du temps, de chercheurs et de praticiens dont les discours nous semblent pouvoir aider chacun à penser autour des difficultés des élèves, des enseignants et des pilotes dans l'Ecole.

Parcours de formation

parcours hybrides

A travers ces parcours, le centre Alain-Savary propose aux formateurs des ingénieries de formation "hybride" autour d'un sujet. Chacun d'eux comprend à la fois des ressources théoriques pour les formateurs, une proposition d'ingénierie, des supports de travail pour les stagiaires.

Voir les parcours...

Formations

Le centre Alain-Savary organise des formations nationales

Ces formations sont accessibles gratuitement aux cadres, formateurs, coordonnateurs, qui souhaitent y participer. Elles sont destinées à soutenir et outiller les professionnels en charge de construire des espaces de formation, d'accompagnement et de travail collectif des personnels enseignants et éducatifs.