Aller au contenu. | Aller à la navigation

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Métiers / Coordonnateurs de niveau / Séminaire préfets des études / des tâches / Le préfet des études et les autres personnels "Réseau Ambition réussite"

Le préfet des études et les autres personnels "Réseau Ambition réussite"

Par Patrick Picard publié 13/07/2012 09:06, Dernière modification 14/04/2016 12:05
Lorsque la mission de Préfet des études est créée dans un établissement anciennement classé RAR, elle doit s’intégrer dans une dynamique spécifique déjà existante. L'enjeu du Préfet des études est donc d'imbriquer son action à l'intérieur d'un fonctionnement qui a, la plupart du temps, déjà été construit.

 

Préfet des études et assistants pédagogiques

 

Le Préfet des études, lorsqu'il coordonne l'action pédagogique, peut participer à la réorganisation du fonctionnement du RAR, et prendre en charge, par exemple, l'organisation du travail des assistants pédagogiques. Plusieurs cas de figures se sont posés au sein des RAR : le travail des assistants pédagogiques était organisés par les professeurs référents ou le principal adjoint, et consistait souvent à co-intervenir avec les professeurs référents, ou à prendre en charge des élèves en groupe restreint pour faire les devoirs. L'écueil de ce fonctionnement est de décrocher l’action des assistants pédagogiques d'un fonctionnement global de l'équipe et de ne pas toujours les associer aux actions spécifiques en classe.

 Dans sa mission de coordination d'un niveau, le préfet des études, ayant une vision générale des classes, peut tout à fait contribuer à répartir les interventions des assistants pédagogiques selon les besoins qu'il a identifié avec ses collègues. Il propose alors leur intervention aux professeurs, incitant ainsi ses collègues à tirer bénéfice des ressources existant dans l'établissement, et contribuant à rendre visible l'action des assistants pédagogiques. Il co-organise alors leur emploi du temps, qu'il adapte selon les besoins. Il co-encadre leur action pédagogique, en proposant, par exemple, des séances sur des points transversaux. Il les intègre aussi dans des dispositifs particuliers (PPRE, alternance...) et les accompagne dans l'élaboration des contenus de leur action. Ainsi, il s’agit de modifier le champ d’action des AP afin de résoudre le problème de l’ajout de personnels qui répondent à un fonctionnement nouveau à un dispositif déjà existant.

 Problèmes professionnels :

-en engageant les Assistants Pédagogiques dans un travail global, on réduit leur action auprès des professeurs référents RAR

- légitimité du PE pour encadrer le AP

- travail en interdisciplinarité et en transversalité

- formation des collègues (co-intervenir avec les AP, travailler ensemble)

 

Préfet des études et secrétaire réseau

 

La mission du Préfet des études s’insère dans l'organigramme d'un RAR : en coordonnant un ou plusieurs niveaux, il est amené à travailler avec le secrétaire réseau. Les missions de chacun doivent être alors clairement définies, afin d’éviter la confusion. En effet l'étendue des missions qui peuvent potentiellement être confiées aux préfets des études peut se confondre avec celles confiées au secrétaire réseau. De son côté, le secrétaire réseau doit identifier et intégrer le Préfet des études dans un fonctionnement déjà existant.

La mission de préfet des études se distingue de celle de secrétaire réseau dans la mesure où les missions de ces derniers s’étendent sur un ensemble d’écoles et le collège. Son action est plus globale : le secrétaire réseau est l’interface entre le réseau et les partenaires extérieurs (politique de la ville, CG, associations...). Cependant, la mise en place des préfets des études risque de limiter le rôle de conception de projets pédagogiques par le secrétaire réseau, dont les missions ont elle-mêmes été redéfinies par les textes récents - rôle de communication, de mise en réseau, voire même de comptable...-.

Préfet des études et professeur référent

Une des missions du professeur supplémentaire est d’être porteur de projets pédagogiques dans sa discipline, et quelquefois dans d’autres disciplines (ex : étude de la langue de façon transdisciplinaire). La mission du Préfet des études risque alors de s’ajouter à un mode de fonctionnement déjà existant.

Le fait de confier la mission de Préfet des études à un professeur supplémentaire permet de considérer cette nouvelle mission comme une évolution de sa mission, dans la mesure où la force de proposition qu’il constituait s’étend à l’ensemble d’un niveau et permet de sortir d’un domaine strictement disciplinaire.

Problèmes professionnels

- des territoires à partager

- ECLAIR =réforme du RAR ou ajout au RAR ?