Aller au contenu. | Aller à la navigation

Centre Alain Savary
Navigation

Piloter et soutenir

Par Henrique Vilasboas publié 06/09/2021 16:50, Dernière modification 07/09/2021 17:28
Un collectif de formateurs et un IEN témoignent du travail mené depuis plus de dix ans sur la conception et la mise en oeuvre d'un accompagnement pluriannuel. Cet accompagnement s'appuie sur une convergence de préoccupations émanant du pilotage, de la formation et de l'enseignement sur des questions d'apprentissage des mathématiques.

  

Enseignants-relais 

Enseignants_relais

Les formateurs ont la volonté de faire monter en compétences le plus grand nombre d'enseignants, mais le nombre de conseillers pédagogiques (un formateur pour une centaine d'enseignants) interroge la capacité de leur accompagnement à l'ensemble des enseignants du département.

Une piste évoquée serait de constituer un réseau de référents formés par les groupes de travail à qui on donnerait du temps pour qu'ils puissent aller dans les classes.

Mais cela pose la question de l'exposition de ces "professeurs relais" auprès de leurs collègues, une légitimité que seuls les pilotes peuvent soutenir en structurant et clarifiant un tel dispositif.

Cette appréciation est partagée par l'IEN qui perçoit le pilotage départemental comme une rencontre entre la stratégie académique et des collectifs infra-départementaux : "S'il n'y a pas de stratégie forte, les groupes s'épuiseront". 

Le métier dE formateur

Metier de formateur

Formateur c'est un métier, une identité qui se construit, mais qui diverge d'un formateur à un autre en fonction de son contexte de travail, de son histoire.

Au-delà des échanges et des partages, construire une culture commune passe par des espaces et des temps de travail qui permettent la controverse et les échanges de points de vue : "Il ne suffit pas d'être à côté pour pouvoir travailler ensemble, de donner un diaporama à un collègue pour que le collègue s'empare de la formation qui a été faite."

Des conceptions de la formation parfois très éloignées entre les conseillers pédagogiques (formation "one shot" versus "accompagnement dans la durée des groupes de travail") rendent parfois la collaboration difficile, voire impossible.

Cette expérimentation révèle, selon l'IEN, la complexité et l'exigence du métier de formateur, dans sa capacité à mobiliser les recherches, à expérimenter, à innover. Loin d'être un métier de simples "répétiteurs", cette profession nécessite un accompagnement et un soutien de la part du pilotage : "une nécessité absolue dans cette académie". 

Inter-métier et métier d'IEN

inter_metier_IEN

Piloter au sein d'un collectif inter-métier, constitué d'enseignants, de CPC, de PEMF, et d'un inspecteur, permet selon l'IEN d'engager une véritable collaboration dans laquelle chacun apporte sa propre expertise sur la construction d'un objet commun. 

Cette organisation du travail impacte le métier d'inspecteur, jusque dans les rendez-vous de carrière, dans la manière d'observer la classe, dans la nature des échanges avec les enseignants : " Les gens parlent de leur métier et non de ce qu'ils imaginent de ce que l'IEN voudrait entendre". Dans l'ordinaire de son activité, cela permet également à l'IEN de soutenir le travail des formateurs. Cette reconfiguration des relations entre tous les acteurs transforme la mission d'IEN, en l'impliquant davantage dans des espaces où chacun participe " à égale dignité de pensée et de valeur". 

 

 

Revenir à la page d'accueil en cliquant sur cette icône

Multiscalaire-pyramide inversee