Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / LECTURE-ECRITURE / Boite à outils compréhension / Un scénario de formation et des canevas d'enseignement / Visibiléo : un exemple autour d' "Un loup si bête"

Visibiléo : un exemple autour d' "Un loup si bête"

Par Frédérique Jarre publié 16/12/2018 00:00, Dernière modification 27/01/2020 18:04
Une séance d'enseignement complète de Visibiléo pour le CP

LE canevas d'enseignement du visibileo

 

Visibiléo est le nom de la trace élaborée avec les élèves (affiche ou page sur le TNI) qui :

 

  • Rend visible l’intégration des informations, y compris implicites, et leur organisation.
  • Permet de différencier les pensées et les paroles des personnages, d’en comprendre les intentions et les mobiles d’action.
  • Matérialise les liens logiques.
  • Formalise visuellement le modèle de situation, en présentant le récit sous forme de carte heuristique.
  • Soutient la mémorisation au service de la compréhension.

Cet outil permet d’un seul regard, d’appréhender à la fois la structure de l’histoire, mais aussi le parcours du lecteur qui doit combler les « blancs » du texte.

 

C’EST UN OUTIL D’APPRENTISSAGE ET D’ENSEIGNEMENT

1- Objectifs pour les élèves

  • Comprendre ce qu’il est essentiel de garder en mémoire pour construire le sens du récit. 

  • Comprendre que la mise en lien de ces éléments permet la construction du sens.

  • Comprendre le processus d’intégration des informations et leur réorganisation progressive au fil du récit.
  • Visualiser, garder trace de ces opérations cognitives complexes, et les identifier (parcours du lecteur).


2- Objectifs pour les enseignants

  • Accompagner les élèves dans l’élaboration du sens du texte.
  • Accompagner l’élaboration de la représentation mentale. 

  • Mener des débats.

  • Rendre visibles les processus de compréhension et les expliciter. 

 Pour plus de détails sur le canevas d'enseignement du Visibiléo, cliquez sur l'image ci-dessous:

canevas-visibileo.png

Un exemple de séance pour le CP: "un loup pas si bête"

PRÉPARATION

Ce qu’il y a à comprendre dans cette histoire :

C’est la bêtise du loup qui l’empêche de satisfaire sa faim.

Cette bêtise s’exprime à deux niveaux :

- Il déclare ouvertement ses intentions aux proies qu’il convoite, leur donnant ainsi la possibilité d’élaborer une ruse pour lui échapper.

- Il croit aveuglément les mensonges des animaux qu’il rencontre, les laisse donc s’enfuir et finit par se prendre un coup de sabot qui le laisse étourdi sa vie durant.

 

 

Préparation matérielle : personnages, symboles…

capture-d2019ecran-2019-11-19-a-07-49-08.png

Temps 1 en amont de la lecture : clarifier la tâche et mobiliser la mémoire didactique

 

 

 

 

PE : Alors, l’activité de cet après-midi… Je vais vous lire une petite histoire. Et l’objectif, cet après-midi, c’est de garder une trace de cette histoire, avec les éléments les plus importants, et en montrant comment ils       "marchent" ensemble. On va s’interroger : "Qu’est-ce qui est important dans l’histoire, et pourquoi ? Qu’est-ce que je dois garder en mémoire, et pourquoi ?"

Élève : Et aussi les bulles comme pour Cornebidouille.

PE : Ah oui, tu te rappelles, on avait déjà fait une affiche pour Cornebidouille. Et là, on avait dit que ce que pensaient les personnages, c’était important, ça marchait avec ce qu’ils faisaient après, c’était important pour bien comprendre l’histoire. Et oui, on avait représenté leurs pensées dans des bulles de pensées. Vous vous en souvenez (montre le Visibiléo de Cornebidouille) ? Comment on avait fait ? Quelles questions je vous avais posées ?

Elève : À chaque fois tu nous demandes ce qui est important.PE : Et comment on sait que c’est important ?

Elève : Parce qu’après, la suite ça change.

PE : Oui, les éléments importants sont ceux que l’on peut mettre en lien avec ce qu’il se passe ensuite dans l’histoire. Vous vous souvenez, on avait eu une discussion là-dessus. Des fois, il y a des choses qui sont importantes dans la vie, mais pas dans l’histoire. Tarik avait dit que c’était important de garder en mémoire que Cornebidouille elle mangeait des nuages, parce que s’il n’y a plus de nuages, après il ne pleut plus et plus rien ne peut pousser. Mais est-ce que c’était important finalement, pour la suite de l’histoire de garder en mémoire que Cornebidouille mangeait des nuages ?

Elève : Non, Cornebidouille elle mangeait n’importe quoi juste pour grandir et faire peur à Pierre.

PE : Voilà, là le plus important, c’était qu’elle voulait devenir de plus en plus grande pour faire peur à Pierre, parce qu’il n’avait toujours pas peur d’elle.

PE : Donc là on va faire la même chose. Je vais vous lire cette petite histoire, et ensuite on discutera pour savoir ce qu’on garde, et pourquoi c’est important.

 

temps-1.png

Temps 1 (suite) : présenter l’histoire et l’univers de référence

 

 

Temps 2 construction du Visibiléo : questionner et mettre en débat

temps-2.png

Temps 2 (suite) : Matérialiser les éléments retenus 

 

temps-2-suite.png

Temps 2 (suite) : Rendre visibles les liens

 

temps-2-suite-2.png

Temps 2 (suite) : Verbaliser les processus

Temps 3  La mémoire didactique : qu’avons-nous compris et comment ?

PE : Alors le cheval qu’est-ce qu’il va faire ?

Elèves : Il va s’enfuir !

Elève : Il va s’enfuir parce qu’il a pas envie d’être mangé.

Elève : Comme les autres !

PE : Alors, si c’est comme les autres, regardez un peu notre Visibiléo, qu’est-ce qu’il s’est passé à chaque fois ?

Elève : S’enfuit s’enfuit s’enfuit.

PE : Et après, le loup, toujours si on revient à notre loup ?

Elève : Bête.

Elève : Ben il y a plein de flèches, tout le monde était rusé quand ils s’enfuient. Et ben on l’a relié jusqu’à bête parce que s’enfuit ça veut dire bête.

PE : Attends, pourquoi s’enfuit ça veut dire bête ? Pourquoi le loup il ne réussit pas à manger ?

Elève : Parce qu’il est bête.

Elève : C’est pour ça que cette histoire elle s’appelle le loup bête parce qu’il est toujours bête, il arrive jamais à manger tellement il est bête.

Elève : Ils ont dit le titre il est bête le loup, parce qu’il est bête le loup, il peut manger aucun animaux, parce qu’il les croit.

Elève : Il est tellement bête qu’il ne pourra jamais manger.

Elève : Vu qu’il est bête, il arrive pas à échapper aux ruses des animaux.

PE : Il arrive pas à échapper aux ruses. Est-ce qu’il les voit, les ruses ?

Elève : Non, il ose même pas dire non.

Elève : Il pense même pas dans sa tête c’est une ruse.

Elève : En plus il pouvait dire à la chèvre attends, je vais avec toi chercher le chevreau. Et comme ça, il aurait plus été affamé, il n’aurait pas eu la tête qui tourne, il se serait pas pris un coup de sabot.

PE : Et du coup, est-ce qu’on aurait eu toute notre histoire ?

Elèves : Non.

PE : Pour qu’on finisse notre Visibiléo, et qu’il soit je pense complet, il nous manque un dernier lien. C’est exactement ce que vous venez de dire, vu qu’il est bête, toute notre histoire, comment il reste le loup par sa bêtise ?

Elève : Affamé !

PE : Affamé. Donc c’est sa bêtise qui le laisse affamé (trace une flèche rouge entre « bête » et « affamé ») toute l’histoire.

temps-3.png

Temps 3 La mémoire didactique (suite) : Quelles procédures transférables ? Quels liens établir avec nos expériences de lecture ?

 

Exemples de Visibileo