Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation

Statistiques et évaluation

Par webmaster — publié 23/08/2006 13:25, Dernière modification 14/04/2016 11:11
Evaluation des programmes et dispositifs, statistiques et enquêtes sur l'absentéisme, le suivi et le devenir des élèves des dispositifs relais.

La DEP, la direction de l'évaluation et de la prospective du ministère de l'éducation nationale met en ligne ses publications de données et d’analyses statistiques. Cette instance travaille en étroite collaboration avec l’INSEE.

2008

Le suivi et le devenir des élèves accueillis en classes et ateliers-relais :

Année scolaire 2005-2006

Note d'information n° 08.13 mars 2008

 

De 2005 à 2006 le nombre de dispositifs est passé de 329 à 366. Le nombre d'ateliers a beaucoup augmenté, celui des classes a légèrement baissé. Ce développement a permis d'accueillir environ 6 500 élèves, dont 22 % de filles. Ces dernières sont plus en difficulté que les garçons : la décision d'orientation en dispositif-relais semble n'être prise à leur égard qu'en extrême limite. Les dispositifs peuvent être classés en trois groupes : les ateliers qui accueillent pour de courts séjours de nombreux collégiens, jeunes et sans difficultés majeures ; les classes « à profil dur », qui prennent en charge peu d'élèves, mais ayant de réelles difficultés sociales et scolaires pour des séjours plus longs ; les classes « à profil moyen », qui se situent entre ces deux pôles. Les classes assument donc leur fonction d'origine, qui est d'offrir à des collégiens en voie de déscolarisation une structure de resocialisation et de rescolarisation, pendant que les ateliers semblent se spécialiser dans une fonction nouvelle : la mise à l'écart provisoire d'élèves perturbateurs.

 

2007

 

 

L'absentéisme des élèves dans le second degré en 2005-2006

Note d'information n° 07. 24, mai 2007

Au cours de l'année scolaire 2005-2006, la moyenne des proportions d'élèves « absents non régularisés » quatre demi-journées ou plus par mois, des établissements du second degré public en France métropolitaine, croît en moyenne de 2 % à 6,5 % entre septembre et février, avec un pic à 19 % en mars. Ce pic est beaucoup plus marqué que l'an dernier dans les lycées, suite aux mouvements d'opposition au contrat première embauche. Mais, comme l'an dernier, l'absentéisme touche très inégalement les établissements et cette proportion moyenne reflète mal la réalité : de novembre 2005 à février 2006, la proportion d'élèves absents non régularisés quatre demi-journées ou plus oscille de 10 % à 19 % dans 10 % des établissements. Le temps d'enseignement perdu par les élèves, en raison de leurs absences, régularisées ou non, est resté stable par rapport à l'année dernière, excepté pour les mois de novembre 2005 et mars 2006. Le nombre moyen d'élèves signalés à l'inspection académique par établissement augmente par rapport à 2004-2005, alors que l'on n'observait pas de réelles évolutions entre 2003-2004 et 2004-2005.

 

 

 

2006

L'absentéisme des élèves dans le second degré en 2004-2005

L'absentéisme touche très inégalement les établissements. Le temps d'enseignement perdu par les élèves en raison de leurs absences est notamment dû aux grèves lycéennes.

La réussite éducative un an après (lettre de la DIV n°111 de juin 2006). La direction interministérielle à la ville a fait évaluer la mise en oeuvre du programme un an après son lancement. Les principaux constats.


2005
Le suivi et le devenir des élèves accueillis en dispositif relais en 2003-2004

Note évaluation 05.13 novembre

322 dispositifs relais (255 classes et 67 ateliers) ont accueilli plus de 5300 élèves en 2003-2004. Plus de quatre cinquièmes sont des garçons et près de 90% proviennent de classes d'enseignement général.

L’absentéisme des élèves dans le second degré en 2003-2004, S. CRISTOFOLI, A. STEFANOU,
Note d'information 05.04
La proportion moyenne de 5% "d'absents non régularisés" (4 demi journées ou plus par mois), reflète mal la réalité : un établissement sur cinq ne connaît pas d'absentéisme, un sur dix atteint les15 %, les LEP sont les plus touchés.

Ecole ouverte : bilan statistique 2004 et perspectives 2005 : une progression constante du nombre d'établissements engagés.

2004
Les dispositifs-relais
1999-2003,
Note évaluation 04.11 novembre 2004

A la demande de la DESCO et de la PJJ, la direction de l’évaluation et de la prospective (DEP) prend en charge depuis 1999 une enquête exhaustive de suivi des élèves accueillis en dispositifs relais. La présente note d’évaluation décrit les variations et évolutions des données recueillies dans les enquêtes de 1999 à 2003.

L'état de l'école n°14, édition 2004,

"Malgré des progrès sensibles ces dernières décennies, notre système éducatif n'a pas fait disparaître un noyau dur de l'échec scolaire, qui conduit environ 7% de jeunes, le plus souvent en difficulté dès le primaire et issus de milieux sociaux défavorisés, à quitter l'école sans aucune qualification."(p.28)

Le suivi et le devenir des élèves accueillis en dispositifs-relais en 2002-2003,
Note évaluation 04.08 août 2004

Cette note concerne l'ensemble des dispositifs classes et ateliers relais qui sont en augmentation. En 2002-2003, 286 dispositifs dont 27 ateliers relais ont pris en charge 4500 élèves, majoritairement des collégiens de 5ème et 4ème en retard scolaire (80% de garçons). Par ailleurs cette note donne des informations sur les différents types de dispositifs et les profils des jeunes accueillis.

 

2003
Le suivi et le devenir des élèves accueillis en classe-relais en 1999-2000,
Note d'information 03.07. 2003

Cette enquête de la DPD, réalisée à la demande de la DESCO et de la PJJ, porte sur le devenir des élèves en décembre 2000. A la fin du premier trimestre de l'année scolaire suivante 60% des élèves sont dans un système de formation dont près de la moitié en collège, 5% dans des dispositifs d'insertion et 8% dans structures à fort encadrement éducatif. En terme de rescolarisation le bilan semble positif mais l'effet à plus long terme préoccupe les équipes.

 

2002
Le suivi et le devenir des élèves accueillis en classe-relais en 2001-2002,
Note évaluation 03.02 novembre 2002

Cette enquête de la DPD, réalisée à la demande de la DESCO et de la PJJ nous informe sur le taux d'orientation en collège : 56%, à la sortie de la classe relais en juin 2002. Six mois après la sortie de la classe relais 45% des élèves se trouvent en collège. Les poursuites d'études dans un système de formation ordinaire sont relativement satisfaisantes et équivalentes à celles des années précédentes.

 

2000
ALLUIN Françoise, BENHAÏM Jeanne, Les classes relais 1999,
Education et formations, n° 116, juillet, 84 p.
Enquête sur les classes relais réalisée en mai 99, au cours de laquelle tous les acteurs éducatifs et institutionnels ayant en charge chacune des 98 classes relais répertoriées à l'époque, ont été interrogés. On y trouve décrits l'organisation des classes, leur pilotage, les conditions d'admission et le profil des élèves admis et refusés ainsi que les diverses modalités de prise en charge des élèves et les contenus d'activité et d'enseignement. Bien que les équipes soient le plus souvent satisfaites de l'évolution des élèves lors de leur séjour sur le plan du comportement, le problème de leur aptitude  à suivre le cursus scolaire proposé au collège demeure. C'est sur ce point que les équipes pédagogiques et les principaux proposent de poursuivre la réflexion.

 

1999
Le devenir des jeunes qui ont quitté le système éducatif après avoir passé moins de sept ans dans le second degré, C. CHAUSSERON,
Note d'information 99-18, juin 1999, 6 p.

Un nombre de jeunes important (environ 13%) abandonnent leurs études après avoir passé moins de sept ans dans le second degré. Si la moitié a trouvé un emploi, 37% sont au chômage et 8% effectuent leur service national. Les conditions d'entrée dans la vie active de ces jeunes varient fortement selon le diplôme possédé et les caractéristiques familiales. Dans leur très grande majorité, les élèves sortis précocement du système éducatif connaissent des situations familiales difficiles (familles nombreuses, milieu social défavorisé) et avaient au moins un an de retard à leur entrée au collège, suite à un redoublement à l'école élémentaire

 

 

Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
19/06/2018 Conseillers pédagogiques à Cluses (74), Aude Valéro et Eric Sonzogni ont mis en place les conditions de l'accompagnement et de l'évaluation du travail mis en oeuvre avec les écoles travaillant dans le cadre du dispositif "Plus de maitres que de classes". Verdict en graphiques.
02/06/2018 En quoi les propos d’un sociologue de l’action publique peuvent-ils rejoindre les préoccupations des formateurs et des pilotes ? Xavier Pons s’intéresse à la façon dont les politiques conçoivent et mettent en oeuvre des réformes, et donc cherche à comprendre les relations entre les acteurs. En plongeant dans les vingt dernières années de politiques éducatives, il nous livre des clés tout à fait utiles pour comprendre et agir au présent.
30/05/2018 A vos agendas ! Les formations du centre Alain-Savary, organisées dans le cadre de l'IFE, sont accessibles gratuitement aux cadres, formateurs, coordonnateurs, qui souhaitent y participer. Les formations ont lieu à l’IFE 19 allée de Fontenay 69007 Lyon. Elles sont destinées à soutenir et outiller les professionnels en charge de construire des espaces de formation, d'accompagnement et de travail collectif des personnels enseignants et éducatifs.
22/05/2018 "Écrire c'est à la fois calligraphier, copier, encoder et produire" explique Bernadette Kervyn, maitre de conférence à l'université de Bordeaux lors de son intervention en formation de formateurs à l'IFÉ en novembre 2017. Partie prenante de la recherche Lire et Ecrire, elle s'intéresse particulièrement à l'écriture : encodage, copie différée et production d'écrits.
07/05/2018 Lors de son intervention à l'Institut Français de l'Education, Marie-France Bishop, professeure des universités en sciences de l'Education, spécialiste de didactique du français, à l'université de Cergy Pontoise s’est exprimée sur les résultats de la recherche Lire et Ecrire en ce qui concerne la compréhension en lecture. Marie-France Bishop décline les résultats de la recherche selon trois points de vue, celui des élèves, celui des enseignants et celui des formateurs : - Qu’est-ce que la recherche a observé des difficultés des élèves en compréhension de lecture ? - Qu'est-ce que la recherche a montré de ce que les enseignants enseignent de la compréhension ? - Quelle formation mettre en place pour que la compréhension soit enseignée à tous les élèves de façon efficace ?
04/05/2018 Le 5 et 6 avril 2018 a eu lieu le colloque international EVASCOL sur le thème « École, migration, itinérance : regards croisés ». Ce fut l’occasion d’interroger la place de l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques dans des contextes variés, et plus singulièrement la place de l’histoire et la culture/les cultures des mathématiques. La question d'enseignement à des élèves en situation d'allophonie (EANA=élève allophone nouvel arrivant) permet de travailler les langages qui sont au cœur de l'enseignement et l'apprentissage de la discipline. Tout en prenant en compte la nécessité de différentes modalités de prise en charge des élèves allophones dans une école inclusive, cette question de la confrontation à l'histoire et la culture des mathématiques par la médiation des langages touche tous les élèves, ainsi le propos de cet article cible tous les élèves.
25/04/2018 Le Centre Alain Savary produit des ressources, organise des séminaires et des formations sur la thématique des relations École-Familles. Lors de ces travaux nous avons eu l'occasion de travailler à plusieurs reprises avec l'Association des collectifs enfants parents professionnels (ACEPP). L'ouvrage ci-dessous donne un nouvel écho d'une démarche que conduit cette association : les Universités populaires de parents (UPP).
10/04/2018 Réunis à l'IFé pour la deuxième session de la formation "Gérer les élèves "perturbateurs", concevoir des formations pour soutenir les enseignants", les stagiaires ont travaillé - à partir de leur vécu de formateurs et d'accompagnants, de témoignages de formateurs, et d'analyses de vidéos de situations de classe - pour identifier les freins et leviers pour construire des formations.
04/04/2018 Michel Ramos est enseignant/formateur à la faculté d'éducation de l'université de Montpellier (partenaire de l'ESPE) depuis plusieurs années. Il travaille avec ses étudiants et avec les enseignants stagiaires, à partir de vidéos de séquences courtes mettant en scène des enseignants, débutants ou chevronnés. Il témoigne de la difficulté, pour les formateurs comme pour les enseignants, de conduire un travail d'analyse et affirme la nécessité de se doter d'outils collectifs pour se prémunir de la tendance au jugement.
30/03/2018 Françoise Estival est une professeure des écoles expérimentée qui exerce dans la Drôme. Depuis 2002 elle a une mission d’accueil et d’accompagnement de parcours de scolarisation d’élèves allophones nouvellement arrivés au sein du dispositif UPE2A. Dès le départ, cette enseignante a rapidement constaté que le temps dédié à l’apprentissage de la langue française et celui de l’accompagnement dans le processus d’acculturation à l’école étaient bien insuffisants. Elle a alors fondé une association Faciliter le langage aux enfants (FLE).
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr

Référentiel de l'EP

logoEP.gif A travers un tableau de ressources pour vos formations, l'équipe du centre Alain-Savary vous propose des pistes pour avancer sur la mise en oeuvre du référentiel de l'Education prioritaire.

Accéder au tableau...

Publications

Toutes nos publications

publications

Dernière publication :

Enquête sur le pilotage des réseaux d'Éducation Prioritaire

Analyses, ressources et outils

couv-dossier-piloter-EP 

(PDF - 7,6 Mo - 46 pages)

Vidéos : Les grands témoins du centre

grand-temoin-casUne collection de vidéos, qui va s'enrichir au fil du temps, de chercheurs et de praticiens dont les discours nous semblent pouvoir aider chacun à penser autour des difficultés des élèves, des enseignants et des pilotes dans l'Ecole.

Parcours de formation

parcours hybrides

A travers ces parcours, le centre Alain-Savary propose aux formateurs des ingénieries de formation "hybride" autour d'un sujet. Chacun d'eux comprend à la fois des ressources théoriques pour les formateurs, une proposition d'ingénierie, des supports de travail pour les stagiaires.

Voir les parcours...

Formations

Le calendrier des formations 2018-2019 prévues par le centre Alain-Savary est en ligne

Les formations du Centre Alain Savary, organisées dans le cadre de l'IFE, sont accessibles gratuitement aux cadres, formateurs, coordonnateurs, (EN et hors EN), qui souhaitent y participer.

Le calendrier avec les dates et le sujet des formations 2018-2019 est en ligne, une description plus précise sera publiée

Voir le calendrier...

Kadékol : La webradio de l'ifé
02/06/2018 LE MICRO EST DANS LA CLASSE : épisode 9

Piloter un établissement scolaire en innovant, c'est possible ! Dans le lycée Françoise Dissard, on crée, on se dépasse, on échange, bref...on ose !

09/05/2018 IFÉ QUOI ? : épisode 9

La scolarité des enfants en situation de handicap, gérer un élève perturbateur...

C'est dans IFÉ QUOI au mois de mai ! 

03/05/2018 LE MICRO EST DANS LA CLASSE : épisode 8

Suivez les élèves allophones du collège de Décines dans leur apprentissage du français !

02/05/2018 ÇA MANQUE PAS D'R : épisode 9

À l'école de l'humanité : l'éducation artistique et culturelle !  

10/04/2018 Événements : épisode 1

En direct des Journées 2018 de l'Innovation !

Kadékol : La webradio de l'ifé - Plus…