Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Décrochages / FORMATION / Prévention du décrochage : Comment aider les élèves qui n'entrent pas dans les apprentissages ?

Prévention du décrochage : Comment aider les élèves qui n'entrent pas dans les apprentissages ?

Un parcours de formation hybride qui s'adresse à une circonscription, un réseau, un établissement ou un groupe d'enseignants qui souhaiteraient travailler sur les processus de construction des inégalités scolaires et sociales dans les établissements scolaires.

Logo m@gistèreCe parcours est disponible sur la plateforme nationale m@gistère en démonstration et peut être déployé sur les plateformes académiques.

Présentation de la formation

Contexte

La réduction des sorties précoces du système éducatif est devenue une priorité en France, comme dans l'Union Européenne (Stratégie Europe 2020). Le ministère de l'éducation nationale définit le décrochage scolaire comme "un processus qui conduit un jeune en formation initiale à se détacher du système de formation jusqu'à la quitter avant d'avoir obtenu un diplôme".

Dans une Note d'information de septembre 2012 (pdf 83 Ko) la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) estime à 122 000 le nombre des sortants sans diplôme (hors brevet des collèges) et à 11,9 % les jeunes de 18 à 24 ans sortant précocement du système éducatif.

 

Une note de l'INRP (pdf 316 Ko) datant du 7 décembre 2009 portant sur le décrochage scolaire, explique que le phénomène est approché de différentes manières par les chercheurs. De nombreux travaux, la plupart anglo-saxons, privilégient une approche qui consiste à identifier une population « à risque » dans une perspective de traitement préventif et mettent en lumière des facteurs de rupture. Ces facteurs peuvent être institutionnels (relatifs au système éducatif, environnement scolaire, programmes d’enseignement, etc.), individuels (expériences scolaires, estime de soi, motivation, attitudes, etc.), familiaux ou sociaux. 

wordlet décrochage.png

D’autres équipes développent des méthodologies qualitatives comme l’analyse de « parcours de décrochage ». Le décrochage est défini comme un processus lent, fait de continuums négatifs et de ruptures sociales et institutionnelles. Il peut aussi être en lien avec un événement surgissant dans le milieu familial (problème de santé, migration, séparation des parents, absence de logement, etc.). Les retards s’accumulent alors et ne peuvent plus être rattrapés dans la logique d’une scolarité ordinaire.

D’une manière ou d’une autre, les travaux mettent tous l’accent sur le caractère hétérogène, complexe et relationnel des phénomènes de décrochage scolaire. Ils montrent que ni l’origine des élèves, ni les situations dans lesquelles ils vivent, ni un quelconque ‘‘facteur’’ extérieur, ni les accidents de leur vie ne peuvent être à eux seuls causes de décrochage. Ce n’est que dans un contexte précis et articulés entre eux que ces facteurs trament un processus de déscolarisation.

On observe que dans ce processus, l’expérience scolaire des élèves pèse lourd. Tous les élèves en « échec scolaire » ne décrochent pas. Les recherches montrent néanmoins que les décrocheurs sont souvent des élèves en difficulté scolaire ou peu mobilisés sur les savoirs. Le problème crucial peut être ce que certains chercheurs appellent le « décrochage cognitif », désignant ainsi la situation d’élèves qui, bien que formellement présents dans les murs de l’institution scolaire, n’y semblent pas mobilisés.

Public

Équipe de circonscription ou copilotes d'un réseau qui souhaiteraient s'engager dans un travail de prévention des inégalités scolaires.

Objectifs

  • Interroger les représentations sur la question du décrochage, mot polysémique et complexe.
  • Inscrire la question du décrochage dans le champ des pratiques professionnelles ordinaires

Présentation

« Nous devons admettre que le décrochage scolaire pose en lui même des problèmes conceptuels sur ce dont il s’agit : un acte ou un processus, un problème social ou une catégorie institutionnelle ?"

maître de conférences en Sciences de l’éducation à l’université de Nantes

 

Des recherches montrent aujourd'hui que certaines pratiques produisent des inégalités scolaires en matière d'apprentissage et d'accès aux savoirs. Les processus de construction des inégalités scolaires relèvent de pratiques professionnelles ordinaires et bienveillantes qui s'inscrivent dans des temporalités longues (parcours d'élèves), qui prennent des formes sourdes et insidieuses, peu lisibles dans le cadre des pratiques de classe pour les enseignants. Ce parcours de formation vise à expliciter certains de ces processus de façon à permettre aux enseignants de porter un regard réflexif sur leurs pratiques ordinaires.

A partir d’études de situations de classe, d’articles issus de la recherche, d’extraits vidéos de chercheurs et de votre expérience, ce parcours propose de mettre à jour certains processus de construction des inégalités scolaires, et d’analyser comment des malentendus s’installent et font obstacle aux apprentissages pour certains élèves à l’insu des enseignants. Des extraits de vidéos d’humoristes illustrent les processus décrits et contribueront à les regarder à la loupe.

Ce parcours articule une phase à distance initiale d’appropriation de ressources et des temps d’animations pédagogiques. Les animations pédagogiques auront pour objectifs de mutualiser ce qui a été construit à distance. Elles permettront également d’engager collectivement l’élaboration de dispositifs pédagogiques que vous pourrez expérimenter en classe.

Organisation

 

Cette formation est hybride. Elle se compose de trois phases : 

  • Une phase à distance (environ 3h avec étude de ressources et analyse guidée)
  • Une phase de formation en présentiel (3h)
  • Une phase d’expérimentation

frise décrochage.png

 

 

 

Note aux formateurs

Nous espérons que ce parcours vous permettra d'organiser efficacement votre formation hybride.
Pour vous aider, vous disposez d'un livret du formateur que vous pouvez télécharger : 

Vignette livret formateur décrochage

Téléchargez votre livret du formateur :

au format .doc

au format .pdf 

 Note aux stagiaires

Pour vous aider, vous disposez d'un carnet de bord qui va être le support qui recueillera vos réponses et vos analyses. Nous vous invitons à le télécharger ci-dessous :

Vignette carnet de bord-décrochage

Téléchargez le carnet de bord :

Au format .doc  

Au format .pdf

    Première partie : Interroger le décrochage

    Objectif : Interroger ses représentations concernant le décrochage scolaire

    Note aux formateurs

    Cette vidéo d'accroche a une double visée : enrôler les enseignants dans le parcours de formation et faire émerger leurs représentations concernant la question du décrochage scolaire. 

    Nous vous proposons de réutiliser cette vidéo d'accroche pour introduire votre temps de formation en présentiel. Vous trouverez dans le livret du formateur des propositions de modalités de travail.

    Question initiale

    Avant de regarder la vidéo ci-dessous : 

    En lien avec votre pratique professionnelle, noter quels sont les problèmes de travail que vous rencontrez et qui semblent liés aux questions de décrochage scolaire.

    Elle a pour objectif d'apporter des éléments qui aident à problématiser la question du décrochage et qui pourront alimenter un débat professionnel en collectif. Elle présente des points de vue différents sur le décrochage dans le 1er degré .

     

     

    Dans votre carnet de bord vous êtes invité à renseigner les cadres correspondant aux questions suivantes :

    1. Quelles sont les préoccupations professionnelles évoquées par les différents professionnels  ?

    2. Quels sont les éléments de cette vidéo qui font écho à vos propres préoccupations professionnelles ?

    Deuxième partie : Des pratiques différenciatrices

    Objectifs :

    Repérer dans la mise en œuvre des situations d'apprentissage :
    • ce qui peut être différenciateur
    • ce qui peut créer des malentendus 

    Note aux formateurs

    Pour aller plus loin dans la compréhension de la façon dont des malentendus sociocognitifs s'installent dans la classe entre les élèves et l'école et pour mesurer ce qui se joue sur le plan des apprentissages dans le cadre de ces malentendus nous proposons en formation en présentiel de travailler sur deux extraits de Comprendre l'échec scolaire, élèves en difficultés et dispositifs pédagogiques, le livre de Stéphane Bonnery. Le premier texte présente une nouvelle situation de classe, et dans le deuxième texte Stéphane Bonnery analyse la construction et la nature de ces malentendus. Ces extraits étant longs et présentant des raisonnements et des analyses de situations complexes, il nous semble préférable de les étudier dans le cadre d'un accompagnement en présentiel. Nous proposons ci-dessous les liens vers ces textes. Vous les retrouverez également dans le livret du formateur.

    • L'extrait de Comprendre l'échec scolaire, élèves en difficultés et dispositifs pédagogiques, ci-après présente une séquence de technologie. Stéphane BONNERY y expose les malentendus qui s’installent entre Bassekou et son enseignante autour de la situation travaillée. Lire l'extrait
    • Un nouvel extrait du livre de Stéphane BONNERY Comprendre l’échec scolaire propose une analyse de cette séquence technologie et illustre le terme de malentendus sociocognitifs. Lire l'analyse de Stéphane BONNERY

    Les malentendus sociocognitifs

    Nous vous invitons à étudier toutes les ressources proposées dans cette partie avant de répondre dans votre carnet de bord aux questions suivantes :

    1. Quels sont les éléments développés dans cette partie qui font écho à votre expérience professionnelle (n'hésitez pas à donner des exemples concrets) ?
    2. Quelles sont les questions professionnelles soulevées dans cette partie dont vous souhaiteriez débattre lors du temps de formation en présentiel ? 

    Présentation d'une situation de classe

    Le texte ci-après présente une situation de classe en géographie. Stéphane BONNERY y expose le malentendu qui s’installe entre l'élève Amidou et son enseignante autour de la situation travaillée. Il met en avant des indices permettant de repérer le malentendu qui s'installe entre Amidou et son enseignante ?

     Vignette séance géographie-Bonnery

    Vous êtes invité à lire la situation décrite par Stéphane BONNERY

    Quelques apports de la recherche

    L'entretien ci-dessous est extrait d'un dossier de la ligue de l'enseignement ; Patrick RAYOU y définit et problématise la notion de malentendus sociocognitifs.

    Vignette Rayou-Malentendus sociocognitifs

    Vous êtes invité à lire l'entretien de Patrick RAYOU

    Pour traiter la question avec humour

    La vidéo ci-après présente un sketch des Inconnus intitulé Télémagouille. Cette vidéo de 16 minutes présente de manière humoristique et caricaturale une situation de malentendu (notamment entre 7min 15s  et 8min 45s).

     

    Vignette vidéo Télémagouille

     

    Cliquer ici pour regarder cette vidéo

    Des différenciations active et passive

    Nous vous invitons à étudier toutes les ressources proposées dans cette partie avant de répondre dans votre carnet de bord aux questions suivantes :

    • Quels sont les éléments développés dans cette partie qui font écho à votre expérience professionnelle (n'hésitez pas à donner des exemples concrets) ?
    • Quelles sont les questions professionnelles soulevées dans cette partie dont vous souhaiteriez débattre lors du temps de formation en présentiel ? 

    Une situation de classe problématique

    La vidéo ci-après, Profession chercheur, épisode 8, présente le travail de chercheures qui s’intéressent aux processus de construction des inégalités scolaires.

    Sur l'extrait vidéo proposé on voit une situation de classe au cours de laquelle deux enfants confrontés à une même tâche se trouvent en difficulté pour la réaliser. Cette vidéo pose notamment la question de savoir à quelles conditions l'aide apportée par le maitre pour réussir la tâche permet aux élèves d'entrer dans une démarche d'apprentissages.

    Voir la vidéo sur le site de l'université de Lorraine consacrée

    au travail de Marceline LAPARRA et Mireille DELABORDE jusqu'à 6:30

    Quelques apports de la recherche

    1. Dans la vidéo ci-dessous, Jacques BERNARDIN, répond à la question suivante : « À quelles conditions les pratiques enseignantes participent-elles à la construction du rapport aux savoirs et du rapport à l’école des élèves ? ». À cette occasion il explicite les processus de différenciations active et passive tels que Jean-Yves ROCHEX et Jacques CRINON les ont développés.

     

     

    2. La vidéo ci-après est  un extrait d'une émission de CAP canal : les grands témoins de l’éducation. Philippe MEIRIEU y invite Jean-Yves ROCHEX, psychologue, chercheur et professeur en sciences de l’éducation à l’université Paris 8, pour échanger sur la question du rapport au savoir et comprendre l’échec scolaire. Comment les attentes implicites de l'Institution scolaire échappent aux élèves socialement les plus éloignés de la culture scolaire ?

    rochex

     

    3. Le texte ci-après a été rédigé à partir de l’ouvrage La construction des inégalités scolaires de Jean-Yves ROCHEX et Jacques CRINON. Il explicite les processus de différenciations passive et active présentés par les auteurs.

    Pour traiter la question avec humour

    La vidéo ci-dessous présente un sketch de Dany Boon intitulé Il faut lire - Personne m’a dit. Cette vidéo de 11 minutes présente de manière humoristique et caricaturale une situation de différenciation passive (notamment entre 5min 27s  et 7 min). 

     

    Vignette vidéo Dany Boon

    Cliquer ici pour regarder la vidéo


    Conclusion

    La phase à distance de ce parcours est terminée. La phase de formation collective, en présence de votre  formateur, vous permettra de débattre avec vos collègues des pratiques ordinaires de classe qui peuvent être différenciatrices à notre insu et d'envisager collectivement des conditions favorables pour des pratiques le moins différenciatrices possible.

    Nous vous remercions d'avoir suivi ce parcours de formation. Nous espérons que les contenus vous seront utiles. Nous espérons également que cette formation vous permet d'envisager des pistes concrètes pour votre travail et qu'elle contribuera  à alimenter votre réflexion sur vos pratiques ordinaires individuelles et collectives.

    Les objectifs de ce parcours étaient les suivants :

    • Interroger les représentations sur la question du décrochage, mot polysémique et complexe.

    • Inscrire la question du décrochage dans le champ des pratiques professionnelles ordinaires

     

    Bibliographie, sitographie, ressources complémentaires

    Ressources utilisées dans le parcours

    • DEPP (2012). « Sortants sans diplôme et sortants précoces » Note d’information. 15 septembre

    http://www.education.gouv.fr/cid61581/sortants-sans-diplome-et-sortants-precoces.html

    • INRP (2009). « Le décrochage scolaire » Note de l’INRP. n°1, décembre

    http://observatoire-reussite-educative.fr/problematiques/decrochage-perseverance-scolaire/note-sur-le-decrochage-scolaire-decembre-2009

    • Bernard Pierre-Yves. (2013). Le décrochage scolaire. Paris : PUF

    http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS/difficultes-dapprentissage-et-prevention-du-decrochage

    • Bonnery Stéphane. (2007). Comprendre l'échec scolaire. Elèves en difficultés et dispositifs pédagogiques.

    Paris : La Dispute. 214 p.

    • Rayou Patrick. (2012). « Malentendus socio- cognitifs : la construction du décrochage scolaire » Les rencontres de l’OZP,  n° 92, février.

    http://www.ozp.fr/IMG/pdf/Rencontre_OZp_Rochex.pdf

    • Laparra Marceline, Delaborde Mireille. (2009) Profession chercheur 8. Université de Lorraine

    http://videos.univ-lorraine.fr/index.php?act=view&id=368

    • Rochex Jean-Yves,  Meirieu Philippe. (2010) Les grands témoins de l’éducation. Le rapport au savoir : comprendre l’échec scolaire  Capcanal

    www.capcanal.tv/video.php?rubrique=5&emission=6&key

    • Rochex Jean-Yves, Crinon Jacques. ( 2011). La construction des inégalités scolaires. Au cœur des pratiques et des dispositifs d'enseignement. Rennes : PU. 214 p.

    http://lectures.revues.org/9996

    Boon Dany. (2000). Il faut lire- Personne m'a dit
     

    Ressources complémentaires

    Signes prédictifs et Parcours de décrocheurs

    • DEPP (2013). « Le décrochage scolaire : un défi à relever plutôt qu’une fatalité » Education et formation.

    n° 84, décembre

    http://www.education.gouv.fr/cid76383/le-decrochage-scolaire-un-defi-a-relever-plutot-qu-une-fatalite.html

    • Feyfant Annie (2012). « Enseignement primaire : les élèves à risque (de décrochage) ». Dossier d'actualité Veille et Analyse, n°80

    http://ife.ens-lyon.fr/vst/DA/detailsDossier.php?parent=accueil&dossier=80&lang=fr

    •  Thibert Rémi (2013). « Le décrochage scolaire : diversité des approches, diversité des dispositifs ».  Dossier d'actualité Veille et Analyse, n°84

    http://ife.ens-lyon.fr/vst/DA/detailsDossier.php?parent=accueil&dossier=84&lang=fr

    •  CREN (2014) « Marre de l’école » : les motifs de décrochage scolaire ». Notes du CREN, n°17

    http://www.cren.univ-nantes.fr/1395048641542/0/fiche___actualite/%26RH=CREN

    •  Scéren (2012) « Le décrochage scolaire : des processus aux parcours ». Ville école intégration diversité HS n°14

    http://www2.cndp.fr/revueVEI/hs14/diversite_hs14/index.html

    •   Gurtner Jean-Luc, Gulfi Alida, Monnard Isabelle et Schumacher Jérôme (2006). « Est-il possible de prédire l’évolution de la motivation pour le travail scolaire de l’enfance à l’adolescence ? » 

    Revue française de pédagogie, n°155, p 21-33 http://rfp.revues.org/73

    •  Evaluation de la politique de lutte contre le décrochage scolaire : rapport de diagnostic

    http://www.modernisation.gouv.fr/documentation/publications/evaluation-lutte-contre-le-decrochage-scolaire-rapport-de-diagnostic#sthash.muKkaYWM.dpuf

    •  Rubrique décrochage du Centre Alain Savary

    http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS/difficultes-dapprentissage-et-prevention-du-decrochage

    Rapport à l’école, rapport au savoir, processus différenciateurs

    •  Bernardin Jacques (2013). Le rapport à l’école des élèves de milieux populaires De Boeck éducation. 122 p.
    •  Coché Frédéric, Génot Pascale, Khan Sabine, Puissant Marina, Robin Françoise, « Pratiques enseignantes en milieu défavorisé : comment amener les élèves « au regard instruit » ? » INRP

    http://www.inrp.fr/biennale/8biennale/contrib/longue/340.pdf

    •  Toullec-Théry Marie, Marlot Corinne  (2013). « Les déterminations du phénomène de différenciation didactique passive dans les pratiques d’aide ordinaire à l’école élémentaire » Revue Française de pédagogie n°182, pp. 41-64 
    http://rfp.revues.org/3998
    •  Kahn Sabine  (2006) « La relativité historique de la réussite et de l’échec scolaires »  Revue Française de pédagogie n°155, pp. 21-33 
    http://www.acelf.ca/c/revue/pdf/EF-39-1-54_KAHN.pdf
    • E. Bautier  (2007) « Entretien » Revue diversité,  n° 151
    http://www2.cndp.fr/lesScripts/bandeau/bandeau.asp?bas=http://www2.cndp.fr/revuevei/som151.htm
    • Cèbe Sylvie et  Goigoux Roland  (2005). « Quelles pratiques d’enseignement pour compenser les inégalités sociales en grande section de maternelle ». In Talbot Laurent (dir.). Pratiques d'enseignement et difficultés d'apprentissage. Ramonville-Saint-Agne : Editions Erès, pp.192-205
    • Cèbe Sylvie « De l’enseignement des compétences transversales à celui des compétences spécifiques : un itinéraire de recherches sur l’école maternelle »
    « De l’enseignement des compétences transversales à celui des compétences spécifiques : un itinéraire de recherches sur l’école maternelle » Sylvie Cèbe, IUFM d’Auvergne, université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, laboratoire ACTé
    • Les inégalités scolaires se construisent aussi dans la class
    http://4tous.net/ecoledemain/spip.php?article729

    Evaluation- Devoirs à la maison

    • Butera, F., Buchs, C. et Darnon, C. (2011). L’évaluation, une menace ? Paris: Presses universitaires de France
    •  Kakpo Séverine, Netter  Julien  (2013) « L’aide aux devoirs. Dispositif de lutte contre l’échec scolaire ou caisse de résonance des difficultés non résolues au sein de la classe ? »Revue française de pédagogie,  n°182 
    http://rfp.revues.org/3998

    Crédits

    Conception des ressources et scénarisation

    • Cécile Keloumgian, ENS-média
    • Cynthia Frenet, Centre Alain Savary, IFÉ
    • Marc Jampy, Centre Alain Savary, IFÉ
    • Sylvie Martin Dametto, Centre Alain Savary, IFÉ

    Intégration

    • Cynthia Frenet, Centre Alain Savary, IFÉ
    • Marc Jampy, Centre Alain Savary, IFÉ
    • Sylvie Martin Dametto, Centre Alain Savary, IFÉ

    Tests itératifs

    • Cynthia Frenet, Centre Alain Savary, IFÉ
    • Olivier Gouel, DSDEN Nièvre
    • Sylvie Martin Dametto, Centre Alain Savary, IFÉ

    Un grand merci à tous nos testeurs, professeurs des écoles, formateurs du premier degré, collègues de l'IFÉ et du Centre Alain Savary, en particulier à Tiphaine Yang, Pascale Duchamp, Morgane Bernard, Elisabeth Zniber-El-Mouhabbis, Pascale Poussin, Anne-cécile Gillot et aussi Anne Waerckerle, Olivier Gouel, Marc Prouchet, et aussi Simon Flandin, Catherine Perotin et Patrick Picard.

    Présentation du centre

    vignette-teaser-cas

    Lettre d'actualités
    newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

    Actualités
    22/03/2017 La demande d'innovation est omniprésente dans les discours publics. Au risque d'être à rebrousse-poil, un point de vue qui tente de chercher les conditions d'une transformation efficace du travail en tenant compte du réel...
    20/03/2017 A vos agendas ! Les formations du Centre Alain Savary, organisées dans le cadre de l'IFE, sont accessibles gratuitement aux cadres, formateurs, coordonnateurs, (EN et hors EN), qui souhaitent y participer.
    09/03/2017 Le Centre Alain-Savary rassemble les initiatives concrètes. Et chez vous, on fait comment ?
    07/02/2017 En Haute-Savoie, une équipe de formateurs et une équipe de recherche ont construit, avec le soutien de la Direction Académique, une action conjointe pour apprendre ensemble comment accompagner des écoles engagées dans "Plus de maitres que de classes". Elles en rendent compte dans un article à plusieurs voix, sans masquer les difficultés, mais en soulignant la force des regards croisés sur les difficultés des élèves et des enseignants.
    06/02/2017 Une des formes récurrentes et concrètes des relations entre les enseignants et les parents d’élève est l’entretien individuel. Bien qu’ayant pris place dans le référentiel professionnel des enseignants, ce dispositif est peu formalisé par l’institution et très peu étudié par la recherche.
    20/01/2017 Marceline Laparra et Claire Margolinas, respectivement didacticiennes du français et des mathématiques, signent un livre “Les premiers apprentissages scolaires à la loupe” aux éditions De Boeck. Elles s’attachent à analyser, à travers l’observation d’activités courantes à l’école maternelle, les concepts-clés qui contribuent à expliquer les difficultés et les réussites dans les premiers apprentissages : la littératie, l’oralité et l’énumération. Compte-rendu de lecture.
    17/01/2017 Les relations entre enseignants et parents, souvent mises en question, ne relèvent pas seulement de postures éthiques, mais aussi de "gestes professionnels" à travailler collectivement. Submergée par la gestion des conflits entre enseignants et parents, la circonscription de Vienne-Nord (38) a décidé il y a plus de cinq ans d'en faire une axe prioritaire et de développer un projet de formation et d'accompagnement pluriannuel.
    17/01/2017 Suite à la présentation de la démarche de transformation des relations École-Familles au niveau d'une circonscription et d'une école primaire de Vienne (38), Jacques Bernardin, docteur en sciences de l'éducation et président du GFEN, analyse les éléments saillants du processus.
    17/01/2017 Comment évaluer l'impact du dispositif "Plus de maître que de classes" ? S'il ne saurait suffire à lui même, le vécu des acteurs est un facteur à prendre en compte... Témoignage de Valérie Motti, maîtresse+ à Bayonne, sur l'importance du dispositif pour le collectif, là où elle travaille.
    04/01/2017 Yves REUTER est didacticien du français et avec une équipe du laboratoire Théodile de l'Université de Lille, qu'il a fondé et qu'il a dirigé pendant de nombreuses années. Il vient de livrer les conclusions d'une recherche menée sur le vécu disciplinaire des élèves comme élément de compréhension du décrochage scolaire.
    Contacts

    Centre Alain-Savary

    IFé - ENS de Lyon
    15 parvis René Descartes
    BP 7000
    69342 Lyon Cedex 07

    courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr