Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Décrochages / RESSOURCES / Quelques éléments de psychologie cognitive pour aider les professionnels à concevoir des situations d'apprentissages

Quelques éléments de psychologie cognitive pour aider les professionnels à concevoir des situations d'apprentissages

Par Sylvie Martin-Dametto publié 18/09/2015 16:05, Dernière modification 15/04/2016 10:15
Concevoir des situations d'apprentissages, c'est penser l'engagement des élèves dans la tâche, la faisabilité de la tâche, les enjeux d'apprentissage dans la tâche et leur appropriabilité. André Tricot, psychologue cognitiviste, propose une approche en quatre niveaux pour aider les professionnels à concevoir des situations d'apprentissage.

Cette captation vidéo a été réalisée le 3 juin 2015 lors d'une journée de formation intitulée : Les dispositifs, la classe, l’établissement ; quels soutiens à l’engagement des élèves ? Cette journée a été l’occasion de réfléchir aux enjeux d’une aide apportée de manière cohérente et ajustée aux besoins des élèves, dans un contexte marqué par la controverse autour de l’insuffisante efficacité des dispositifs d’accompagnement des élèves. Quels pas de côté ces dispositifs font-ils faire aux enseignants, aux praticiens, afin de mieux comprendre la nature des difficultés des élèves ? La réflexion s'est appuyée notamment sur le travail d’une équipe de recherche qui a étudié durant deux années les formes de soutien proposées aux élèves en difficulté dans des configurations locales très différentes.

Écouter les enregistrements de la journée

Une approche en quatre niveaux pour aider les professionnels à concevoir des situations d'apprentissage.

player1

player1
L'apprentissage scolaire correspond à quatre grandes catégories de processus 0:00:00
Une approche en quatre niveaux qui nécessite de penser les équilibres requis à chaque niveau pour atteindre l'apprentissage ciblé 0:01:14
Le processus motivationnel 0:02:01
Le processus attentionnel 0:04:24
Des effets de menace 0:07:00
Les processus métacognitifs pour réaliser la tâche 0:09:02
Certains types de tâches sont-ils plus efficaces pour apprendre ? 0:10:35
Les processus cognitifs pour apprendre 0:13:38
Conclusion 0:15:36

L'apprentissage scolaire correspond à quatre grandes catégories de processus (Du début à 1min14)

Du point de vue de la psychologie cognitive l’apprentissage scolaire correspond à 4 grandes catégories de traitements, de processus :

  • le processus d’engagement (ou processus motivationnels)
  • Le processus attentionnels
  • Le processus qui concerne la réalisation de la tâche (processus métacognitifs)
  • Le processus qui concerne la famille des processus d’apprentissages eux mêmes (processus cognitifs)

 Tricot-Approches cognitives

Une approche en quatre niveaux qui nécessite de penser les équilibres requis à chaque niveau pour atteindre l'apprentissage ciblé. (De 1min14  à 2min01)

Cette approche à 4 niveaux nous a permis de montrer que les deux derniers niveaux : la réalisation de la tâche et la réussite de l’apprentissage, pouvaient être en concurrence. Si la tâche est trop exigeante, si la tâche est trop difficile, l’élève peut complètement s’engager dans la tâche et cet engagement dans la tâche va se faire au détriment de l’apprentissage.

Tricot-Approches cognitives en concurrence

Le processus motivationnel (De 2min01 à 4min24)

A partir de l’exemple emprunté à Jean-Marc Monteil et Pascal Huguet, André TRICOT montre que le processus de motivation va bien au delà de la motivation ressentie : j’ai envie/je n’ai pas envie ou encore qu’est-ce qui a du sens pour moi ?

Comprendre la motivation, c’est aussi comprendre la façon dont les individus se représentent eux mêmes, les systèmes de croyances qu’ils ont à propos d’eux-mêmes, et les systèmes de croyances qu’ils ont à propos de leur environnement.

Tricot-Déterminants de la motivation

Le processus attentionnel (De 4min24 à 7min)

Le processus attentionnel permet d’informer l’élève de l’enjeu de la tâche pour qu’il cible son attention dessus. Néanmoins, on constate que l’enjeu motivationnel -avec le système de croyance sur soi- et l’enjeu attentionnel –à quoi il faut faire attention- peuvent produire des effets contraires.

Des effets de menace (De 7min à 9min02)

Dans certaines situations, le processus motivationnel et le processus attentionnel peuvent produire des effets contraires. L’exemple des effets de menace des stéréotypes montre comment le processus de motivation peut interférer à contre-courant du processus attentionnel.

Tricot-Menace du stéréotype

 Les processus métacognitifs pour réaliser la tâche (De 9min02 à 10min35)

Le cœur de l’activité d’apprentissage qui est que pour apprendre une connaissance, il faut que je réalise une activité, pour le coup, on peine à être innovant
Les différents types de tâches qu’on demande aux élèves de réaliser en classe sont les mêmes depuis 100 ans, ce qui varie au cours du temps, ce sont les équilibres entre ces types de tâches et les supports pour les réaliser. L’innovation pédagogique n’existe donc pas vraiment.

Tricot-Tâches pour apprentissages scolaires

Certains types de tâches sont ils plus efficaces pour apprendre ? (De 10min35 à 13min38)

Pour répondre à cette question, la psychologie cognitive distingue quatre modes d’engagements dans la tâche pour percevoir une efficacité en lien avec le type de tâche.
Ce n'est pas l’analyse de la tâche uniquement qu’il faut prendre en considération, c’est l’analyse de la tâche et le mode d’engagement dans la tâche.

Tricot-Différents niveaux d'engagement

Les processus cognitifs pour apprendre (De 13min38 à 15min36)

Tout le monde peut apprendre à réaliser des tâche de haut niveau, [...] le meilleur prédicteur de la performance dans le domaine des apprentissages, c’est le temps passé à apprendre et à faire

Des connaissances primaires et secondaires qui requièrent des mécanismes d'apprentissage spécifiques

player2

player2  
Les deux grandes familles d'apprentissages 0:00:00
Relire Piaget à l'aune des connaissances primaires et secondaires 0:01:39
Les apprentissages scolaires sont des connaissances secondaires 0:02:24
Une hypothèse de la psychologie cognitive : Les compétences professionnelles des enseignants correspondraient, en partie, à des connaissances primaires. 0:03:16

 

Les deux grandes familles d'apprentissages (Du début à 1min39)

En psychologie de l’apprentissage, en fait, on s’intéresse à deux grandes familles d’apprentissages qui n’ont à peu près rien à voir l’une avec l’autre. Les humains sont capables d’apprendre des connaissances primaires, c’est à dire qui équipent l’espèce humaine depuis les débuts de l’homo sapiens... Ces apprentissages là sont inconscients, sont non volontaires, ils ne requièrent pas d’attention, ils sont rapides, ils ne requièrent pas de motivation.

Les apprentissages secondaires sont les apprentissages qui viennent d’apparaître dans l’histoire de l’espèce humaine : les mathématiques, la langue écrite, etc. Ils sont soutenus soit parce que vous avez une passion -par exemple vous avez une passion pour le jeu d’échec- soit parce que vous avez un enseignant. Les mécanismes d’apprentissage des connaissances secondaires subissent des contraintes et obéissent à des mécanismes qui sont radicalement différents des connaissances primaires.

Tricot-Connaissances primaires et secondaires

Relire Piaget à l'aune des connaissances primaires et secondaires (De 1min39 à 2min24)

Piaget, toute sa vie ne s’intéressait qu’à la première colonne (connaissances primaires), il ne s’est jamais intéressé à la seconde colonne (connaissances secondaires).

Les apprentissages scolaires correspondent à des connaissances secondaires (De 2min24 à 3min16)

Une caractéristique des apprentissages des connaissances primaires, c’est que la généralisation fonctionne super bien. Le transfert fonctionne très très bien.

Une caractéristique des apprentissages secondaires, c’est que la généralisation ne marche pas. Si la généralisation n’est pas conduite par l’enseignant, si le transfert n’est pas conduit par l’enseignant, l’élève tout seul éprouve énormément de difficultés à transférer. C’est tout simplement parce que les mécanismes d’apprentissage ne sont pas les mêmes.

Tricot-Les apprentissages scolaires

Une hypothèse de la psychologie cognitive : Les compétences professionnelles des enseignants correspondraient, en partie, à des connaissances primaires. (De 3min16 à la fin)

Peut-être que dans la compétence professionnelle des enseignants, il y a une composante primaire, c’est à dire que ce qui fait de moi un bon enseignant relève en partie de compétences qui ne sont pas uniquement des compétences qui, à un moment donné, ont été des compétences rationnelles et puis que j’ai automatisées et que j’ai routinisées, mais des compétences qui relèvent de quelque chose qu’on a appris de façon implicite, de façon non consciente. On travaille sur cette hypothèse.

 

Contenus corrélés
Tricot- Photo portrait
Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
14/02/2018 Ce scénario de formation propose des éléments pour une formation d'enseignants sur la manipulation en mathématiques, en utilisant notamment des vidéos de l'école élémentaire JJ Rousseau d'Argenteuil.
02/02/2018 Le Cycle des Evaluations Disciplinaires Réalisées sur Echantillon (CEDRE) conduit par la DEPP est un outil d’observation des acquis des élèves pour le pilotage d’ensemble du système éducatif. Il couvre les compétences des élèves en référence aux programmes scolaires, il éclaire aussi sur l’attitude et la représentation des élèves à l’égard de la discipline et il interroge les pratiques d’enseignement.
17/01/2018
17/01/2018
16/01/2018 3 ans après la refondation de l'Éducation prioritaire, où en est le pilotage des réseaux ? Le centre Alain-Savary a mené l'enquête pour analyser le travail réel des pilotes et leur proposer des ressources et des outils.
16/01/2018 Au cours de l'année 2016-2017, plusieurs dizaines de circonscriptions ont testé des modalités d'accompagnement d'écoles à partir de Narramus. A Lyon, deux circonscriptions ont travaillé ensemble, et sont venues à l'IFÉ témoigner de leurs réussites et de leurs discussions...
16/01/2018 Une synthèse des réflexions et des outils du centre Alain-Savary au service des formateurs. Quelle serait une formation continue véritablement efficiente, une « bonne » formation, aujourd’hui ? À partir de son expérience, le centre Alain-Savary a défini un certain nombre d’objectifs, de modalités et d'outils pour concevoir la formation continue des enseignants. Version 6 - Novembre 2017, avec un nouveau chapitre sur l'usage de la photo.
16/01/2018 Ingrid enseigne dans une classe double niveau CP-CE1. Elle organise des ateliers de mathématiques lors de l'accueil du matin. Un peu plus tard dans la matinée, elle travaille les tables de multiplication en classe entière.
16/01/2018 Marie enseigne en CM1 - Séance de mathématiques autour de la construction des nombres décimaux
16/01/2018 Depuis six ans, l’école JJ Rousseau d’Argenteuil, située en REP, a engagé une réflexion collective pour faire réussir ses élèves en mathématiques, et mis en œuvre un travail spécifique autour de la résolution de problèmes. Partant du constat que les élèves peuvent réussir les tâches sans comprendre les enjeux d’apprentissage, ils ont fait le choix de la complexité initiale. Dès le CP, ils travaillent progressivement et simultanément la construction du nombre, les concepts opératoires, les algorithmes de calcul et la catégorisation des problèmes additifs et multiplicatifs. C’est à dire que sans jamais renoncer au sens, ils pratiquent un entrainement intensif des différents types de tâches pour structurer puis automatiser les procédures.
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr