Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation

Lecture en 6ème d'un paysage marocain, l'oasis d'Amtoudi

Par Henrique Vilasboas publié 05/11/2018 16:55, Dernière modification 08/11/2019 17:31
Jean-François Boyer est enseignant et formateur d'Histoire-Géographie dans un collège de l'agglomération de Nevers (Académie de Dijon). Nous avons filmé une séance de Géographie, avec une de ses classes de sixième. Cet enseignant, souhaitant développer l'autonomie des élèves dans le travail, propose une tâche qu'ils vont devoir mener seuls.

                bandeau TP Nevers

Contexte de la séance

Décembre, Jean-François propose à ses élèves une séance de lecture d’un paysage en Géographie. Les élèves, disposés en îlots, sont invités à analyser ce nouveau paysage, l’oasis d’Amtoudi dans le sud du Maroc. Il prévoit de relever leur travail en fin d’heure afin d’ajuster son enseignement à leurs besoins ou difficultés identifiées.

Vidéo et description de la séance

player1
player1
1. Écriture des devoirs 00 : 00
2. Consignes pour le travail à réaliser
01 : 22

3. Mise au travail des élèves

07 : 03
4. Interruption pour le vocabulaire
08 : 36

5. Reprise du travail en petits groupes

11 : 43
6. Travailler avec un petit groupe d'élèves 13 : 49
7. Clôture de séance 17:48

 

Description

action de l'enseignant

action des élèves

1.

Écriture des devoirs

Jean-François écrit les devoirs « réviser pour le test de connaissance de 15 minutes» qui est aussi référencé sur le cahier de texte numérique du collège. Suite à l’évaluation de connaissances, il y aura deux croquis à réaliser. Il dit que s’il sent que les élèves sont prêts, il proposera une évaluation d’une heure.

2.

Consignes pour le travail à réaliser

Jean-François énonce les règles d’organisation du travail et donne l’objectif :             « expliquer le paysage suivant la démarche que j’ai donnée ». C’est la deuxième fois qu’il donne ce type de travail. Les élèves posent des questions sur les règles d’organisation du travail.

 3.

Mise au travail des élèves

Jean-François circule dans la classe. Il s'arrête auprès des élèves qui le sollicitent :   « qu’est-ce qu’il y a ? ». Un élève répond « je n’ai pas compris ». Il lui dit « il faut que tu utilises ce document-là pour répondre à cette question, il faut que tu utilises la démarche que j’ai expliquée ». Avec un autre élève, il dit : « tu dois utiliser ce document pour expliquer et utiliser ton cours ». Jean-François énumère une méthode en cinq temps :
1-Identifier   2-Situer/Localiser     3-Décrire     4-Expliquer      5-Croquis

4.

Interruption  pour le vocabulaire

Dans un groupe, des élèves demandent « ça, ça s’appelle des dunes ou des canyons ?  Ça s’appelle comment les montagnes déjà ? Comment s’appellent ces gros rochers ? ». Jean-François interrompt la classe pour faire un point sur le vocabulaire.

5.

Reprise du travail en petits groupes

Jean-François vérifie l'avancée du travail. Il attire l'attention des élèves sur l'utilité de l'ensemble des documents proposés dans le support de la tâche pour décrire, comprendre et expliquer le paysage.

6.

Travailler avec un petit groupe d'élèves

Jean-François prend connaissance du travail réalisé par un petit groupe d’élève. Il demande aux élèves de le rejoindre face au tableau, il s’appuie sur des photographies projetées pour échanger avec les élèves sur les connaissances mobilisées. Il travaille avec un autre petit groupe face au tableau.

7.

Clôture de séance

La sonnerie retentit. Jean-François demande aux élèves de lui remettre les feuilles. Un élève lui demande : « elle vient d’où l’eau ? ». Il lui répond : « elle vient du haut de la colline ». Il rappelle « ne pas oublier le vocabulaire pour mercredi »

Support de la tâche

Le document donné aux élèves

                                                                             enquete-paysage Amtoudi-JF

 

Interprétation des connaissances visées lors de la séance

Carte-Tricot-Jfrançois-intentions-seance

 

En schématisant les connaissances visées par l'enseignant, selon le cadre d'André Tricot et Manuel Musial (voir glossaire), cette séance vise des connaissances procédurales : une méthode  et un savoir-faire.

Jean-François qualifie cette séance à la fois de découverte et de réinvestissement, un moyen pour lui d’évaluer leur niveau de maitrise d'une méthode « Observer et comprendre un paysage » .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Revenir à la page d'accueil en cliquant sur cette icône 

                   Amtoudi