Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation

Dans la classe, en REP : une séance d'Histoire en 6ème

Par Henrique Vilasboas publié 02/10/2020 13:00, Dernière modification 04/10/2020 15:06
Julie, enseignante d’Histoire-Géographie en collège classé Réseau d'Éducation Prioritare, propose à ses élèves de 6e une séance sur l'Histoire des Hébreux. Maëlys et les élèves disposent de plusieurs documents accompagnés de questions pour s'exercer à rédiger un récit historique.

 

 

Les supports de la séance

Conception-Julie-objectifsConception-Julie-méthodeConception-Julie-double page-viergeJulie propose en classe trois documents qui sont des supports pour l'activité (cliquez ci-dessous si vous voulez les télécharger) :

 

 

 

 

 

 

Situation d'apprentissage dans la classe

À partir d'extraits vidéos de la séance d'Histoire associés aux entretiens menés avec Julie l'enseignante et Maëlys l'élève, la description (partie gauche de l'écran) permet d'induire le perçu de Maëlys et les attentes de Julie. Les codes couleurs sont associés au curriculum invisible dans l'extrait analysé.

Légende: But / comportement / discipline activité / système de signes

player1
player1
1.a Consigne pour réaliser le travail à la maison 00 : 00
1.b Vécu de Julie et de Maëlys
02 : 54

2.a Consigne pour réaliser le travail préparatoire en classe

04 : 47
2.b Vécu de Julie
05 : 44

3.a Interactions entre Julie et Maëlys

06 : 14
3.b Vécu de Maëlys et de Julie 06 : 23
4.a Interactions entre les élèves 07 : 52
4.b Vécu de Maëlys et Julie

10 : 19

5.a Régulations de l'enseignante 12:39
5.b Vécu de Julie 13:31
Description et perçu de MaëlysDescription et attendus de Julie

Tandis que l’enseignante énumère des tâches à réaliser, Maëlys plie le support de travail qui vient d’être distribué :
=> Hypothèse sur les systèmes de signes considérés : Maëlys s'appuie sur le support composé de divers textes et le discours de l'enseignante.

Elle note dans son cahier de texte : “rendre sur une feuille libre un texte sur les croyances des Hébreux” et l’enseignante dit “ je ramasserai”. Maëlys demande “Oulala ! C’est pour quand ? ”

=> Hypothèse sur la façon de concevoir l'activité : Maëlys conçoit l'activité comme une action qui doit donner lieu à un rendu

=> Hypothèse sur le but : Maëlys cherche à se mettre en conformité, elle conçoit le fait d'apprendre comme le fait de travailler (être active).

 

Julie donne la problématique de la leçon et l’objectif de la séance : travailler la compétence “rédiger un texte”. Elle explique que le travail d’exploration des documents qu’ils vont effectuer en classe (répondre à trois questions sur les textes) constituera une étape pour les aider à rédiger seul le résumé final à la maison.

=> Hypothèse sur les attentes de Julie du point de la vue de la discipline : l'Histoire s'appuie sur des sources.

Elle présente le document de travail qui va servir de support à la tâche. Elle attire l’attention sur la consigne : “rédiger un texte" pour répondre à la question “Que racontent les grands récits de la Bible sur les croyances des Hébreux ?” qui sera à faire à la maison.

=> Hypothèse sur les attentes de Julie du point de vue du système de signes, ce système consiste en :

  • Des textes, supports d’informations devant être mises en réseau pour constituer un texte de savoir.
  • Son discours pour donner la consigne

"Pour le devoir il faut le faire chez soi, en fait comme on l’a pas trop vu dans les séances d’avant, donc ça va être un peu compliqué"

=> Hypothèse sur la perception de la discipline : Maëlys est peu outillée pour définir ce type d'activité, qu'elle trouve fastidieux et un peu difficile. Le résumé a un statut ambigu, est-ce une sous-discipline de l'Histoire ou un exercice de Français?

Rédiger un texte est une compétence difficile qu’ils vont devoir faire seul pour la première fois. Ce qui est difficile c’est de passer d’une étude de document à un texte de résumé « un petit texte qui explique les croyances de ce peuple ».

=> Hypothèse sur les attentes de Julie du point de vue de l’activité : produire une synthèse à partir de trois micro-textes.

Maëlys se tourne plusieurs fois vers l’enseignante tout en parcourant des yeux le support de travail

=> Hypothèse sur le comportement : Maëlys  adopte une posture scolaire, elle écoute ostensiblement l’enseignante, manifestant sa perception du comportement attendu.

Julie définit le contenu et les finalités des deux étapes de ce travail préparatoire : lire les documents et les expliquer pour s’assurer de leur bonne compréhension et répondre sur le cahier aux trois questions seul ou avec le groupe. Elle précise que ces trois questions serviront de guide pour identifier les croyances des Hébreux, et que c’est à partir des réponses à ces questions qu’ils pourront rédiger « un petit texte qui raconte les croyances de ce peuple »

=> Hypothèse sur les attentes de Julie du point de vue de l'activité : elle doit être pensée comme devant être décomposée en étapes simples.

“Vous pouvez travailler en autonomie, vous pouvez vous aider de vos voisins”

=> Hypothèse sur les attentes de Julie du point de vue du système de signes : le discours des camarades est source de questionnement et support à l’argumentation.

 

Julie estime que les réponses aux questions ne posent pas de difficultés aux élèves, c’est la nature religieuse des documents et le récit de l’histoire des Hébreux qui sont compliqués.

=> Hypothèse sur les attentes de Julie du point de vue du comportement : les élèves se centrent sur les textes de la Bible qui parlent de la croyance des Hébreux. La consigne permet de les étudier afin de construire des connaissances, tout en ayant un regard critique sur la source.

”On met tout ou on en met quelques-uns ?”. Maëlys sollicite l’enseignante sur la nécessité de reprendre l’intégralité des informations sélectionnées dans les documents.

=> Hypothèse sur le but : Maëlys conçoit l'apprentissage comme une accumulation de connaissances qu'il faut retenir.

“Il faut être complet”. Julie confirme la sollicitation de Maëlys en insistant sur l’importance de la complétude des réponses comme un étant un moyen d’accéder à la compréhension.

=> Hypothèse sur les attentes de Julie en matière de but : apprendre c'est de la compréhension découlant de l’explication.

“Si on en mettait beaucoup, ben en fait y aurait pas eu trop de place, comme on mettait tout fallait rajouter…”

=> Hypothèse sur le comportement : Maëlys semble attendre les réponses, soit parce qu'elle pense que la docilité va l'amener à la réussite, soit parce que l'école est pour elle un lieu dont les attentes sont en partie opaques.

“Ce qui est compliqué c’est que le travail de base n’est jamais assez complet”. Il faut lire et relire plusieurs fois pour accumuler des informations, des connaissances afin d’accéder à la compréhension.

=> Hypothèse sur les attentes de Julie du point de vue du but : l'apprentissage est une construction progressive de savoirs avec des informations cumulatives.

Maëlys, avec l’aide de sa voisine, relève des indices dans les textes, les surligne puis les recopie dans son cahier.

=> Hypothèse sur le système de signes : Pour Maëlys, le travail et le discours des autres élèves donnent des informations essentielles sur les consignes ou les réponses.

“Quand c’est écrit doc 4, on lit tout le document 4 et quand on trouvait une idée et ben on proposait et si tout le monde était d’accord… On a un peu travaillé tous ensemble et un peu tout seul”.

=> Hypothèse sur le comportement : Maëlys cherche à obtenir des informations issues de différentes sources, si possible orales (enseignante, camarades). C'est pour elle un aspect essentiel du comportement scolaire.

"J’ai surligné la réponse pour pas aller rechercher parce que j’y perds souvent quand j’écris, du coup là je vois où c'est. Après j’écris ce que j’ai surligné."

=> Hypothèse sur la conception de l'activité : Maëlys semble croire qu'il faut juxtaposer des phrases pour produire un texte qui doit donner lieu à un rendu. La rédaction du texte est pensée comme déconnectée des questions.

 “Je n’interviens pas où ils vont chercher se tromper, se gronder mais au moins ils cherchent, ils discutent” 

=> Hypothèse sur les attentes de Julie du point de vue du système de signes : Elle confirme le statut du discours des autres élèves comme source de questionnement et support à l’argumentation.

Julie passe vérifier l’avancée du travail et valide les réponses de Maëlys.

=> Hypothèse sur la conception de l'activité : L'enseignante valide la conception de l'activité attendue comme le relevé de certaines phrases dans le texte.

=> Hypothèse sur la conception du comportement scolaire : la manière dont l'enseignante valide ses réponses peut renforcer du même coup sa conception du comportement scolaire, selon il est favorable d' attendre les réponses, d'autant plus que les attendus de l'École sont en partie opaques.

"Très bien, alors on continue". Julie lit les réponses sur le cahier et encourage Maëlys à poursuivre son travail.

=> Hypothèse sur les attentes de Julie en matière de comportement : les élèves doivent se centrer sur les textes étudiés.

=> Hypothèse sur les attentes de Julie du point de vue du but : l'apprentissage est une construction progressive de savoirs avec des informations cumulatives.

 

“Je veux qu’ils aient l’information, peu importe comment ils l’ont écrite, mais sous forme de phrase compréhensible”

=>  Hypothèse sur les attentes de Julie du point de vue de l'activité : dégager les idées du texte, produire trois micros textes à partir d'indices relevés dans le document donnant lieu à la rédaction d'un résumé.

 

 

 

 

 

 

Production de Maëlys

Production Maëlys-1

Production Maëlys-2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(cliquer sur l'image si vous voulez l'ouvrir en grand dans un nouvel onglet de votre navigateur) 

 

 

 

   

Synthèse des interprétations du perçu de Maëlys et des attentes de Julie

Dans le tableau ci-dessous les hypothèses concernant les perçus de Maëlys et les attentes de Julie sont organisés en fonction des cinq dimensions du curriculum invisible. L'écart entre les deux colonnes du tableau montre l'ampleur des malentendus, que ni l'une ni l'autre ne semble discerner précisément.

Le perçu de Maëlys

Les attendus de Julie

But
  • Se mettre en conformité.
  • Il y a une correspondance entre apprendre et travailler (être actif)
  • L'apprentissage consiste en une accumulation de connaissances qu'il faut retenir
  • Apprendre c'est de la compréhension découlant de l’explication
  • L'apprentissage est aussi une construction progressive de savoirs avec des informations cumulatives
Comportement
  • Adopter une posture scolaire : écouter l’enseignante 
  • Obtenir des informations issues de différentes sources, si possible orales (enseignante, camarades)
  • Attendre les réponses car l'École est un lieu où les attendus sont en partie opaques
  • Les élèves se centrent sur les textes de la Bible qui parlent de la croyance des Hébreux
  • La consigne permet de les étudier afin de construire des connaissances 
  • Tout en ayant un regard critique sur la source
Discipline
  • Un résumé au statut ambigu, est-ce une sous-discipline d'Histoire ou un exercice de Français ?
  • Fastidieux et un peu difficile car nouveau (annoncé par l’enseignante)
  • Avec un format précis en termes de longueur
  • L'Histoire s'appuie sur des sources
  • Une planification des idées
  • Un résumé dont la finalité est un texte de savoir
Activité
  • Relever des phrases dans les textes dont le choix est validé par l'enseignant 
  • Juxtaposer de phrases pour produire un texte, qui doit donner lieu à un rendu
  • Rédiger un texte pensé comme déconnectée des questions
  • Décomposer le travail en étapes simples
  • Dégager les idées des textes 
  • Produire trois micros textes à partir d'indices relevés dans les documents
  • Produire une synthèse à partir de ces trois micro-textes
Système de signes
  • Un support composé de divers textes
  • Le travail et le discours des camarades donnant des informations sur les consignes ou les réponses
  • Le discours de l'enseignante
  • Des textes à mettre en réseau pour constituer un texte de savoir
  • Son discours pour donner la consigne 
  • Le discours des camarades comme source de questionnement et support à l’argumentation

 

 Revenir à la page d'accueil en cliquant sur cette icône 

                        Maelys

Mots-clés associés :