Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Maternelle / La délicate question du langage en maternelle

La délicate question du langage en maternelle

Par Hohl Virginie publié 23/08/2017 14:00, Dernière modification 17/06/2018 14:37
« Ce qui se joue de plus intéressant dans le développement langagier c’est ce qui se fait en dehors des activités pointées « langage » dans le continuum des domaines d’apprentissage ». Entre langage ordinaire, langage scolaire et langages disciplinaires, Yves Soulé,  formateur à l’ESPÉ de Montpellier en didactique du langage, déplie les difficultés que l’enseignement de l’oral représente et propose des pistes de formation pour les formateurs, dans une conférence qui s’est tenue le 23 mars 2017 à l’IFÉ.

L'oral, une source d'insécurité professionnelle

player1

player1
Oral, langue, langage, de quoi parle-t-on? 00:00
Des séances spécifiques d'activités langagières? 05:45
Outiller le formateur à observer les interactions langagières 07:06
Problème de lexique? Pas si simple 14:00
Importance d'interroger ses propres rapports à la norme 19:00

 

Dans cette première partie, Yves Soulé reprend les difficultés d’enseignement et d’apprentissage évoquées par les formateurs présents. Il les analyse. Cela fait émerger des questions nouvelles pour guider l’action des formateurs et des enseignants dans la classe.

Planification didactique de l’enseignement de l’oral Quel regard porte l’enseignant sur sa propre parole ?
En quoi le langage utilisé par l’enseignant agit sur le développement langagier de l’élève ?
En quoi le langage proposé à l’élève permet de rentrer dans les apprentissages  et donne une indication en même temps sur son activité cognitive ?
Comment penser les observables pour ensuite les prélever, agir et ajuster ?
Planification pédagogique de l’enseignement de l’oral Comment organiser les prises de paroles ?
Comment parler et faire parler ?
Comment observer et agir sur ces observables ? Comment intervenir ? Sur quoi ? Pour quoi ? dans l’immédiat ? en différé ?
Comment ajuster ?
Comment donner la possibilité à l’enfant de revenir sur son propre énoncé ?
Comment donner la possibilité à l’enfant d’intégrer les énoncés d’autres enfants dans la classe ?

Le poids de l'oral dans l'activité de l'enseignant

player2

player2
Enseigner, une activité langagière 00:00
Mesurer tout ce qui relève de l'oral 02:43
Impact des pratiques sur l'apprentissage langagier des élèves 06:46
Du discours ordinaire au discours scolaire 13:36
Les fonctions du langage et ses différentes dimensions 19:49
Un exemple de fonction langagière 27:53
Normes, contraintes et fonctionnements du langage 30:52

Être enseignant, c’est passer la majeure partie de son activité à parler et à faire parler. Cela nécessite de faire un pas de côté sur sa pratique langagière pour mesurer toute la complexité de ce qui relève de l’oral. C’est un moyen de communication, un outil d’enseignement /apprentissage et aussi un objet d’étude. Le "discours scolaire" est souvent source d’incompréhension et de malentendus. En effet, les pratiques langagières de la maison sont différentes de celles exigées en classe.

A partir d’un verbatim d’un moment de classe, Yves Soulé analyse les interactions langagières dans toutes leurs dimensions pour en comprendre la complexité. Il explicite de manière détaillée toutes les formes de langage que l’enseignant utilise consciemment et inconsciemment.

 

Des conditions pour un accompagnement efficace des enseignants

player3

player3
Comment accompagner un enseignant dans la prise en compte des gestes langagiers? 00:00
Exemple du cercle de lecture Moun 06:25
Un geste langagier : l'interpellation 15:35
Exemple du corpus Yaourt 18:29

 

Yves Soulé préfère observer les pratiques efficaces des enseignants plutôt que prescrire une pratique idéale. Pour lui, accompagner les enseignants à faire des liens entre leur pratique et les apprentissages des élèves nécessite d’observer et d’échanger à partir de ce qu'ils font dans leur classe et qui a un impact sur l’activité langagière des élèves.

Enseigner explicitement les fonctions du langage

player4

player4
Le langage participe de l'émancipation 00:00
Un support, des tâches différentes 02:09
Rappel de récit garant de la compréhension ? 04:20
Les fonctions du langage 05:44
Enseigner les jeux de langage 06:41
Utilisation du langage pour enseigner 08:57
Importance du rapport de causalité dans la compréhension 11:36
Exemple de la soupe aux cailloux 14:04
Enseigner l'oral, mission impossible ? 15:45
Ce qui vaut pour l'oral vaut pour l'écrit 18:54
La complexité du discours scolaire 24:06

 

Dans cette vidéo, Yves Soulé réagit à 2 situations de classe. La première porte sur  une situation de gymnastique qui a lieu en salle de motricité et la deuxième sur une recherche-action autour de la compréhension de textes narratifs. Il explique que le langage permet à l’enfant, non-seulement son exploration du monde mais aussi son émancipation corporelle et intellectuelle. Le langage se développe davantage dans des logiques de projets. « Ce n’est pas le langage pour le langage qu’il faut travailler, c’est le langage, dans des situations différentes et dans des domaines d’apprentissages différents ». Ces logiques génèrent des horizons d’attentes différents et donc  des langages spécifiques. Ainsi, le langage est utile pour ouvrir des possibles mais aussi pour assurer un cadre ou réajuster. Au sujet de la compréhension, il réaffirme  l’importance de travailler sur  les états mentaux et sur les rapports de causalité « Si le renard est stupide, c’est parce que… »
Yves Soulé compare l’enseignement de l’oral à celui de l’écrit, à partir de quatre registresPour aller plus loin, les ressources du centre Alain Savary pour le référentiel de l'éducation prioritaire(2014):

Pratique de l'écritPratique orale du langage

Écriture tâtonnée
Engager l'enfant dès la première pratique de l'écrit pour qu'il n'aie pas peur de se lancer.
Référence : Jacques David

Approche tâtonnée de l'oral

Écriture normée
Montrer la norme dès la première pratique de l'écrit.
Référence : André OuzouliasReportage du Centre Alain Savary(2014) "Apprendre à lire en éducation prioritaire"

Approche normée de l'oral

Approche culturelle
Référence à Bernard Devanne

Approche culturelle de l'oral
Le pari de  la complexité de l’acte d’écrire dès la première pratique de l'écrit.
Référence : Dominique Bucheton et Yves SouléParcours de formation du cente Alain Savary (2015) "Faire parler les élèves à l' élémentaire"
On fait le pari de la complexité de l’énoncé long
Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
17/07/2018 Responsable du service "Veille & Analyses" de l'IFÉ, Olivier Rey précise à quelles conditions il lui semble possible de réformer le système éducatif. Il s'appuie sur le dossier qu'il a réalisé, pour rendre accessibles les résultats des recherches internationales sur la question.
02/07/2018 Faut-il travailler des catégorisations de problèmes en formation et/ou dans la classe avec les élèves ? Si oui, lesquelles ? Intérêts/limites de ce travail ? Et la schématisation, quel rôle joue-t-elle dans l'enseignement de la résolution de problèmes en mathématiques ? Ces questions préoccupent les formateurs et les enseignants. Le Centre Alain Savary a sollicité les points de vue de chercheurs en didactique des mathématiques et en psychologie cognitive pour tenter de comprendre où sont les controverses.
28/06/2018 Dans l'académie de Versailles, des formateurs "Education Prioritaire" sont sollicités par un lycée pour travailler la question du travail personnel. Bien que ce soit "hors réseau", ils relèvent le défi à partir d'une observation précise de l'ordinaire du travail des enseignants et des élèves.
19/06/2018 Conseillers pédagogiques à Cluses (74), Aude Valéro et Eric Sonzogni ont mis en place les conditions de l'accompagnement et de l'évaluation du travail mis en oeuvre avec les écoles travaillant dans le cadre du dispositif "Plus de maitres que de classes". Verdict en graphiques.
02/06/2018 En quoi les propos d’un sociologue de l’action publique peuvent-ils rejoindre les préoccupations des formateurs et des pilotes ? Xavier Pons s’intéresse à la façon dont les politiques conçoivent et mettent en oeuvre des réformes, et donc cherche à comprendre les relations entre les acteurs. En plongeant dans les vingt dernières années de politiques éducatives, il nous livre des clés tout à fait utiles pour comprendre et agir au présent.
30/05/2018 A vos agendas ! Les formations du centre Alain-Savary, organisées dans le cadre de l'IFE, sont accessibles gratuitement aux cadres, formateurs, coordonnateurs, qui souhaitent y participer. Les formations ont lieu à l’IFE 19 allée de Fontenay 69007 Lyon. Elles sont destinées à soutenir et outiller les professionnels en charge de construire des espaces de formation, d'accompagnement et de travail collectif des personnels enseignants et éducatifs.
22/05/2018 "Écrire c'est à la fois calligraphier, copier, encoder et produire" explique Bernadette Kervyn, maitre de conférence à l'université de Bordeaux lors de son intervention en formation de formateurs à l'IFÉ en novembre 2017. Partie prenante de la recherche Lire et Ecrire, elle s'intéresse particulièrement à l'écriture : encodage, copie différée et production d'écrits.
07/05/2018 Lors de son intervention à l'Institut Français de l'Education, Marie-France Bishop, professeure des universités en sciences de l'Education, spécialiste de didactique du français, à l'université de Cergy Pontoise s’est exprimée sur les résultats de la recherche Lire et Ecrire en ce qui concerne la compréhension en lecture. Marie-France Bishop décline les résultats de la recherche selon trois points de vue, celui des élèves, celui des enseignants et celui des formateurs : - Qu’est-ce que la recherche a observé des difficultés des élèves en compréhension de lecture ? - Qu'est-ce que la recherche a montré de ce que les enseignants enseignent de la compréhension ? - Quelle formation mettre en place pour que la compréhension soit enseignée à tous les élèves de façon efficace ?
04/05/2018 Le 5 et 6 avril 2018 a eu lieu le colloque international EVASCOL sur le thème « École, migration, itinérance : regards croisés ». Ce fut l’occasion d’interroger la place de l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques dans des contextes variés, et plus singulièrement la place de l’histoire et la culture/les cultures des mathématiques. La question d'enseignement à des élèves en situation d'allophonie (EANA=élève allophone nouvel arrivant) permet de travailler les langages qui sont au cœur de l'enseignement et l'apprentissage de la discipline. Tout en prenant en compte la nécessité de différentes modalités de prise en charge des élèves allophones dans une école inclusive, cette question de la confrontation à l'histoire et la culture des mathématiques par la médiation des langages touche tous les élèves, ainsi le propos de cet article cible tous les élèves.
25/04/2018 Le Centre Alain Savary produit des ressources, organise des séminaires et des formations sur la thématique des relations École-Familles. Lors de ces travaux nous avons eu l'occasion de travailler à plusieurs reprises avec l'Association des collectifs enfants parents professionnels (ACEPP). L'ouvrage ci-dessous donne un nouvel écho d'une démarche que conduit cette association : les Universités populaires de parents (UPP).
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr