Aller au contenu. | Aller à la navigation

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Métiers / Coordonnateurs de niveau / Séminaire préfets des études / des dilemmes / Comment la discipline d’origine du préfet peut orienter ses actions ?

Comment la discipline d’origine du préfet peut orienter ses actions ?

Par Patrick Picard publié 13/07/2012 09:07, Dernière modification 14/04/2016 12:05

 

Selon la matière enseignée ou la fonction occupée, le problème de la légitimité se pose différemment. Il est difficile d'impulser des projets en français sur l'accompagnement des élèves en difficulté (maîtrise de la langue) quand on est professeur d'anglais ! Un professeur-préfet de lettres ou de mathématiques aura a-priori moins de mal à établir des liens avec ses propres pratiques de classe (rituels, consignes ou énoncés de problèmes en français) lorsqu’il travaille les évaluations de CM2 avec les collègues du premier  degré.

De même, certaines tentatives de “remédiation transversale” (ateliers de “méthodologie”, par exemple) mettent à l’épreuve les compétences disciplinaires des enseignants. Si ce problème n’est pas spécifique aux préfets des études (il concerne tous les professionnels travaillant dans les dispositifs destinés à “remédier” aux difficultés scolaires), il les concerne au premier chef lorsque leur mission comprend la prise en charge de ce type de question.

 

Dilemme : champ disciplinaire <=>  compétences "transversales"