Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Métiers / Coordonnateurs de niveau / Séminaire préfets des études / des tâches / Travailler avec l'équipe de direction

Travailler avec l'équipe de direction

Par Patrick Picard publié 13/07/2012 09:06, Dernière modification 14/04/2016 12:05
Tant pour assurer le suivi des élèves que pour organiser des projets ou répondre à des besoins spécifiques des établissements ECLAIR, le préfet des études est amené à travailler avec différents acteurs.


Avec son chef d’établissement, le préfet des études doit en principe négocier sa lettre de mission, afin de définir son travail. L’entretien, le plus souvent individuel, porte sur les axes majeurs de son activité : définition de projets pédagogiques spécifiques, actions sur la remédiation envers des élèves en difficulté… Il arrive que certains préfets découvrent une lettre de mission qu’ils n’ont pas signée ; il se peut également que nombre d’objectifs soient assignés de manière unilatérale. Parfois même, la lettre de mission n’existe pas, ou reste de pure forme. Assurément la négociation de la lettre de mission peut être le moment où s’établit une confiance mutuelle.

Autre risque dont témoigne l’expérience, la lettre de mission fige des actions qui ne répondent finalement pas à des besoins évolutifs.  Lors des changements de direction, la lettre de mission peut se renégocier sans que le nouveau chef d’établissement tienne toujours compte des désirs ou des compétences du préfet des études.
Le chef d’établissement choisit aussi les priorités du préfet des études soit en accord avec lui, soit en lui imposant des axes de travail, selon l’idée que le chef d’établissement se fait des besoins du collège. Dans ce cas, le risque est d’imposer au préfet des études des missions pour lesquelles il ne se reconnaît aucune compétence.

Certains chefs d’établissement font participer le préfet des études aux réunions de direction. Le préfet des études se trouve alors dans la position de donner son avis sur des questions extrêmement diverses touchant la vie et l’organisation de l’établissement. Donner un point de vue dans ce cadre est souvent une opération délicate, car le préfet des études ne peut pas donner son avis sans oublier qu’il est un professeur, sans quoi il risque de se mettre en porte-à-faux avec ses collègues, d’autant plus qu’il peut être aussi suspecté d’être un agent des politiques éducatives du ministère. La position intermédiaire du préfet des études est donc source de tensions.


Dans le cadre du suivi du ou des niveaux qui lui sont échus, le préfet des études est amené à travailler avec l’équipe de vie scolaire ou les professeurs principaux. Dans ce cadre, sa tâche consiste à recueillir les informations des CPE, de l’assistante sociale ou de l’infirmière afin d’orienter les élèves en difficulté vers un dispositif de remédiation adapté (par exemple un PPRE), ou de les recevoir personnellement en entretien. Il en va de même avec les professeurs principaux, à ceci près que dans ce cas, l’angle choisi sera plus particulièrement pédagogique. Il est parfois difficile de partager des informations sans remettre en cause les territoires des différents métiers. La question du secret autour des informations concernant l'élève et sa famille est un sujet toujours très sensible.

Les préfets des études qui participent à tous les conseils de classe dont ils ont la charge, trouvent là aussi l’occasion de recueillir des informations sur les élèves, mais surtout de gagner en visibilité en faisant connaitre leur action passée, ou en annonçant leurs intentions quant à certains élèves.

Dilemme :
- Lettre de mission trop vague / lettre trop explicite qui enferme dans des prescriptions.
-  Primus inter pares / ex-pair (cadre intermédiaire)
- Division du travail / travailler avec...

Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
18/06/2019 Charles Torossian, inspecteur général de l’éducation nationale et conseiller spécial auprès de Jean-Marc Huart, DGESCO, dresse un état des lieux de la mise en œuvre du rapport Villani-Torossian concernant la formation initiale et continue, en mathématiques, des enseignants du premier degré. Cette intervention se situait dans le cadre de la deuxième session de la formation de formateurs « concevoir des formations en mathématiques et accompagner les enseignants sur le terrain en éducation prioritaire » organisée par l’Ifé-Centre-Alain-Savary en mars 2019.
28/05/2019 Dans la filiation d'Henri Wallon et de Lev Vygotski, Jean-Yves Rochex, professeur en Sciences de l'éducation à l'Université Paris 8 Saint-Denis, définit le rôle de l'école dans le développement de l'enfant, ainsi que des concepts utiles à l'enseignement et à la formation des enseignants : expliciter, triple autorisation, norme et normativité, zone proximale de développement (ZPD), etc.
12/04/2019 Ce module de formation propose d'analyser avec un groupe d'enseignants une pratique de résolution de problème en Moyenne Section. À partir d'une photo et d'un extrait vidéo, le collectif est amené à repérer dans ce que fait la maitresse, ce qui peut outiller les élèves pour construire du langage mathématique et structurer la pensée. Comment distinguer les buts de la tâche, des objectifs d'apprentissage ? Quels sont les "savoirs invisibles" qui sont nécessaires pour réussir la tâche ?
12/04/2019 Comment s'emparer des erreurs des élèves dans les situations d'apprentissages ? Pour en faire quoi ? Ce module de formation traite de la question des régulations didactiques au cœur des séances d'apprentissage au cycle 1.
12/04/2019 Quelles consignes pour favoriser quelles activités cognitive et langagière des élèves ? Que faut-il expliciter ou laisser dans l'ombre ? Quels indicateurs langagiers (verbaux et non verbaux) prélever pendant la séance pour savoir si les élèves sont en train d'apprendre, savent déjà, sont encore loin des objectifs d'apprentissages ciblés ? Ce module tente de répondre à ces questions en analysant l'activité conjointe d'une enseignante de PS et celle de ses élèves.
11/04/2019 Comment accompagner une équipe de collège REP+ pour mieux gérer les situations de crise dans la classe mais aussi au sein de l’établissement ? Marie-Bénédicte Duprat et Éric Jourdain, FEP en Corse, présentent le dispositif des "cafés pédagogiques"
08/04/2019 Les deux inspections générales ont commis un rapport sur la formation continue des enseignants du 2nd degré publié en mars 2019. Le document s’organise en deux parties : d’abord un ensemble de constats et de points critiques sur l’état de la formation, ensuite une proposition d’orientation nette vers un changement de paradigme : d’une formation (descendante et hors-sol) vers le développement professionnel et personnel des enseignants en contexte.
01/04/2019 Clémence Jacq est chargée d'études à la Chaire UNESCO-IFÉ. Avec Luc Ria, ils ont construit cette grille pour en faire un outil au service du pilotage. Conçue à partir d'éléments théoriques et de l'observation d'un collectif émergeant dans un collège REP+, cette grille permet de comprendre et analyser les conditions de la transformation d'un collectif de professionnels pour orienter leur travail.
11/03/2019 Lors des deux journées « Former au lire-écrire-comprendre » organisées par l’IFÉ-centre Alain Savary en octobre 2018, Roland Goigoux, directeur de la recherche « Lire-Écrire au CP » et didacticien de la lecture a présenté son point de vue d’expert sur les évaluations nationales de CP en lecture. Il a également donné des pistes pour aider les enseignants dans leurs propositions de remédiation aux élèves.
12/02/2019 La recherche Lire-Écrire a montré que le temps consacré à l’étude de la langue au CP a un impact positif sur la lecture et l’écriture. Fort de ce constat, un groupe de travail pluri-catégoriel s’est constitué afin d’élaborer des scénarios de formation sur cette question. Patrice Gourdet, maître de conférence en sciences du langage, enseignant-chercheur au sein du laboratoire EMA, à l'université de Cergy-Pontoise, est intervenu à l'Institut Français de l'Éducation, lors de la formation «Former au Lire-Écrire-Comprendre» en octobre 2018.
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr

Référentiel de l'EP

logoEP.gif A travers un tableau de ressources pour vos formations, l'équipe du centre Alain-Savary vous propose des pistes pour avancer sur la mise en oeuvre du référentiel de l'Education prioritaire.

Accéder au tableau...

Publications

Toutes nos publications

publications

Dernière publication :

Relations école-familles de la maternelle au lycée

Analyses, ressources et outils

livret-parents 

(PDF - 26,6 Mo - 84 pages)

Vidéos : Les grands témoins du centre

grand-temoin-casUne collection de vidéos, qui va s'enrichir au fil du temps, de chercheurs et de praticiens dont les discours nous semblent pouvoir aider chacun à penser autour des difficultés des élèves, des enseignants et des pilotes dans l'Ecole.

Parcours de formation

parcours hybrides

A travers ces parcours, le centre Alain-Savary propose aux formateurs des ingénieries de formation "hybride" autour d'un sujet. Chacun d'eux comprend à la fois des ressources théoriques pour les formateurs, une proposition d'ingénierie, des supports de travail pour les stagiaires.

Voir les parcours...

Formations

Le calendrier des formations 2018-2019 prévues par le centre Alain-Savary est en ligne

Les formations du Centre Alain Savary, organisées dans le cadre de l'IFE, sont accessibles gratuitement aux cadres, formateurs, coordonnateurs, (EN et hors EN), qui souhaitent y participer.

Le calendrier avec les dates et le sujet des formations 2018-2019 est en ligne, une description plus précise sera publiée

Voir le calendrier...