Vous êtes ici : Accueil / Métiers / Coordonnateurs de Réseau d'Education Prioritaire / 1 / 1 / Coordonnateurs REP, Présentation des résultats de l'enquête

Coordonnateurs REP, Présentation des résultats de l'enquête

Par skus — publié 30/06/2016 11:36, Dernière modification 30/06/2016 11:36
Présentation des résultats de l'enquête et du séminaire conduits par le centre Alain-Savary.

diapo séminaire coordos

Créée en 1990, la fonction de coordonnateur ZEP a connu bien des reconfigurations dans les prescriptions au fil des différentes relances et réformes de l'Éducation prioritaire. Le coordonateur transformé en "secrétaire du comité exécutif" lors de la relance de 2006, grand absent des textes mettant en place les ECLAIR en 2011, il est censé reprendre toute sa place avec la refondation de l'Éducation prioritaire. Mais qu'en est-il sur le terrain ? Quel état des lieux peut-on faire ? Et quel chemin reste-t-il à parcourir pour que le coordonnateur puisse assumer son rôle pour "coordonner la mise en œuvre du projet de réseau entre le collège et les écoles du réseau" au service de la réduction des écarts de réussite scolaire ?

données enquête coordos

Une enquête nationale

Le centre Alain-Savary a lancé une enquête auprès des coordonnateurs REP en mars 2015 à laquelle ont  répondu 200 coordonnateurs et dont 125 réponses ont pu être exploitées (sur 1090 réseaux). Les données recueillies ont été traitées lors d'un séminaire à l'Institut Français de l'Éducation entre juin 2015 et mars 2016 avec quatre chargé-e-s d’étude du centre Alain-Savary, sept coordonnatrices et coordonnateurs venant de 6 académies différentes et une stagiaire MEEF2.

Dans les diapositives ci-dessous présentant les résultats, la taille des caractères est proportionnelle au nombre de réponses similaires.

Ce travail a été complété par des matériaux vidéos recueillis lors d’un comité de pilotage d’un REP+ et d'auto-confrontations des acteurs de ce comité. Des interventions auprès des coordonnateurs dans 6 académies entre décembre 2015 et juin 2016 ont également permis d'apprécier les différences locales.

Lire la suite...