Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Métiers / Formateurs / Quatre conditions pour que le conseil pédagogique contribue à du développement professionnel des débutants...

Quatre conditions pour que le conseil pédagogique contribue à du développement professionnel des débutants...

Par Patrick Picard publié 16/12/2015 14:40, Dernière modification 15/04/2016 09:55
Conseiller pédagogique dans l'Aube, Alain Becue vient de soutenir une thèse intitulée "L'accompagnement des enseignants débutants du primaire : une situation potentielle de développement professionnel ?". Il a accepté de nous en livrer l'essentiel

Dans le contexte socio-économique du début du XXI siècle, l’éducation reste un enjeu sociétal majeur. Dans cette perspective, la question de la formation des enseignants et plus précisément celle de l’accompagnement à l’entrée dans le métier des débutants apparaît centrale.

BecueEn se plaçant dans le cadre d’une recherche qualitative, les travaux effectués visent à comprendre dans quelle mesure le dispositif actuel de conseil pédagogique contribue au développement professionnel des professeurs débutants du primaire. Plus précisément, l'étude porte sur les conclusions énoncées au cours des entretiens-conseils, de leur formulation jusqu’à leur transformation potentielle en compétences professionnelles. Cette recherche, située dans le cadre conceptuel de la didactique professionnelle, en utilisant des références dans les théories de l’analyse interactionniste du discours et des activités cognitives de raisonnement et de problématisation, étudie ainsi de façon longitudinale l’accompagnement dans trois dyades enseignant débutant – conseiller pédagogique sur une année scolaire.

Elle permet de mettre au jour, pour ce corpus, des résultats sur plusieurs questions de recherche :

1) Quelle est la nature des conclusions formulées lors des entretiens-conseils ?

2) Quels sont les processus et difficultés qui aboutissent à la formulation des conclusions ?

3) Que deviennent les conclusions énoncées dans la suite de l’accompagnement, dans les écrits, dans la pratique, dans les entretiens suivants ?

4) Quels  sont les conséquences du dispositif de conseil pédagogique dans le développement professionnel des débutants ?

5)  Quelles sont les conditions minimales pour que l’accompagnement puisse être une situation potentielle de développement professionnel ?

Une réalité complexe, mais pas forcément opaque

En utilisant un grain d'analyse situé au niveau des discours, les résultats confirment que le dispositif de conseil pédagogique, avec les trois moments réitérés d'observation de la pratique (ou de conduite pour le débutant), d'entretien et de rédaction du compte-rendu (ou de lecture) relève d'une réalité complexe, dynamique, incertaine et discrétionnaire. Cependant, cette situation n'est pas opaque et la recherche permet de mettre au jour que l’accompagnement peut permettre au débutant d'opérer des changements dans ses modèles épistémique et opératif relevant du développement professionnel. Néanmoins, cette perspective n'est pas fortuite ou automatique et suppose une configuration particulière.

Par exemple, dans un épisode court, après avoir évoqué la question de l'accueil et de l'entrée en classe, le conseiller aborde la question de la gestion des cahiers de liaison :
« CP : …est-ce qu’il y a pas, la vérification des cahiers si ils vont les mettre au fond vous jetez un coup d’œil à la récré on gagnerait déjà …
ED : d’accord
CP : … du temps et à mon avis ils sont plus réceptifs en début de matinée pour commencer, vous gagnez cinq, dix minutes pour commencer la grammaire
ED : d’accord, oui »

Ainsi, le conseiller pédagogique soulève un problème qu'il a repéré et indique que la vérification des cahiers de liaison en début de matinée occasionne une perte de temps. Il propose une solution, le report de la vérification, et indique deux arguments : le gain de temps et la réception accrue des élèves en début de matinée. Mais les observations ultérieures témoignent que cette proposition de changement ne sera pas mise en œuvre.

 

Quatre conditions simultanées

 

En effet, la recherche a permis de mettre en évidence la quasi-nécessité de quatre conditions simultanées  pour qu'il y ait changement et que celui-ci relève du développement professionnel :

−    la présentation et la reconnaissance d'un problème issu de la réalité observée ou vécue par les deux interlocuteurs. Dans l'exemple proposé, si effectivement un problème est soulevé, celui-ci n'est ni construit ni reconnu par le débutant ;

−    la formulation d'une solution explicite et résonnante dans la globalité de la pratique. Ici, la solution proposée relève d'un changement local qui n'est pas relié avec la globalité de la pratique ;
−    l'accompagnement du changement dans la temporalité. La question des cahiers de liaison ne sera jamais reprise, ni dans les écrits, ni dans les autres visites-conseils ;
−    une dynamique relationnelle qui permet, a minima, à chacun d'exprimer son point de vue. Ici, dans cet exemple, le débutant n'a pas eu la possibilité de formuler ni les raisons de ce mode de fonctionnement ni les avantages et inconvénients d'un changement éventuel (la méconnaissance de mots de parents pouvant être considérés comme essentiels, la faisabilité d'une vérification pendant la récréation, la rupture avec une pratique habituelle qui n'a jamais soulevé de difficultés …).
Ainsi, dans ce type de situations, qualifié par un conseiller de « petit conseil » (donné au passage) , les conditions d'élaboration de la conclusion n'engage pas un changement de la pensée ou de l'agir du débutant.

A l'inverse, dans un autre entretien, un épisode aborde la question de l'effacement du tableau et de la conservation de supports écrits comme aide à l'apprentissage. Ce thème, repéré par le conseiller lors de son observation, est introduit dans une phase de questionnement permettant d'expliciter les faits et les raisons de la pratique.
CP : comment est-ce que tu as procédé pour découvrir ta nouveauté ?
ED: …
CP : t’as corrigé les phrases et ensuite ?
ED : et ensuite on a essayé d’élaborer la méthode
CP : oui
ED : pour que ça devienne un peu comme un automatisme
CP : oui et qu’est-ce que tu as fait pour que ça devienne un automatisme ?
…/...
CP: d’accord et pourquoi est-ce qu’il faut faire une phase de répétition à ton avis ?
…/...
CP : et tu prends un exemple et il sert à quoi cet exemple ?
ED : à valider la méthode en fait
CP : oui et il valide la méthode alors pourquoi tu l’effaces à chaque fois ?
ED : mon exemple ?
CP : oui
ED : je sais pas, je fais ça va machinalement
CP : pourquoi tu le laisses pas, est-ce que, il peut pas servir après pour faire ?

Dans cet épisode, la dynamique permet au débutant d'expliciter son cheminement, de prendre conscience d'une pratique habituelle, puis dans les échanges suivants d'interroger la mise en œuvre d'une solution et les conséquences qu'elle peut avoir sur les apprentissages des élèves et de conclure dans une formulation en apparence évidente mais qui témoigne d'un changement dans la pensée.

ED : oui bah oui il faut pas que j’efface l’exemple, c’est sûr que, ne pas effacer les exemples (en notant et en lisant sa prise de notes) ça c’est sûr.

Le débutant commentera spontanément ce sujet lors d'une auto-confrontation.
« ED : oui je m’en rends pas compte, j’efface ce que j’avais écrit et on recommence, et le fait d’avoir un exemple au tableau, là je l’ai refait depuis, …/... donc ça les aide beaucoup en fait donc maintenant j’essaye d’y penser parce que ça je l’ai toujours fait, …/… donc ça c’est, je ne me suis jamais posée la question d’ailleurs sur ça, et depuis qu’elle me l’a dit, effectivement je devrais laisser un exemple à chaque fois pour les, pour ceux qui sont en difficulté …/... donc ça c’est, il faut que j’arrive à ne plus effacer, il faut que je prenne cette habitude, …»

 

Du conseil au développement professionnel

De plus, la recherche a mis au jour deux autres conditions, repérables dans l'exemple ci-dessus, qui semblent garantir, quand elles sont présentes, un changement, qui dépasse la simple application d'un conseil et permet alors d'enclencher une dynamique de changements relevant du développement professionnel :
−    l'inscription des médiations dans une dynamique totalement collaborative ;
−    un pilotage des échanges dans une dynamique de problématisation.

De fait, les résultats de cette recherche permettent d'éclairer les processus complexes inhérents au déroulement de l'accompagnement, d'interroger et d'étayer les enjeux du conseil mais aussi de formuler des propositions de formation des conseillers pédagogiques.
 

 

 

Université de REIMS CHAMPAGNE-ARDENNE
ECOLE DOCTORALE SCIENCES DE L’HOMME ET DE LA SOCIETE (555)
Présentée et soutenue publiquement par
Alain BÉCUE
le 2 octobre 2015

JURY

M. Christian ALIN, Professeur émérite des Universités, Université de Lyon 1. Rapporteur.

M. Stéphane BRAU-ANTONY, Professeur des Universités, Université de Reims Champagne- Ardenne. Directeur.

M. Vincent GROSSTEPHAN, Maître de Conférences, Université de Reims Champagne- Ardenne. Co-directeur.

M. Patrick MAYEN, Professeur des Universités, AgroSup Dijon.

Mme Thérèse PEREZ-ROUX, Professeure des Universités, Université de Montpellier 3.

M. Richard WITTORSKI, Professeur des Universités, Université de Rouen. Rapporteur.

 

Contenus corrélés
Becue
Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
14/02/2018 Ce scénario de formation propose des éléments pour une formation d'enseignants sur la manipulation en mathématiques, en utilisant notamment des vidéos de l'école élémentaire JJ Rousseau d'Argenteuil.
02/02/2018 Le Cycle des Evaluations Disciplinaires Réalisées sur Echantillon (CEDRE) conduit par la DEPP est un outil d’observation des acquis des élèves pour le pilotage d’ensemble du système éducatif. Il couvre les compétences des élèves en référence aux programmes scolaires, il éclaire aussi sur l’attitude et la représentation des élèves à l’égard de la discipline et il interroge les pratiques d’enseignement.
17/01/2018
17/01/2018
16/01/2018 3 ans après la refondation de l'Éducation prioritaire, où en est le pilotage des réseaux ? Le centre Alain-Savary a mené l'enquête pour analyser le travail réel des pilotes et leur proposer des ressources et des outils.
16/01/2018 Au cours de l'année 2016-2017, plusieurs dizaines de circonscriptions ont testé des modalités d'accompagnement d'écoles à partir de Narramus. A Lyon, deux circonscriptions ont travaillé ensemble, et sont venues à l'IFÉ témoigner de leurs réussites et de leurs discussions...
16/01/2018 Une synthèse des réflexions et des outils du centre Alain-Savary au service des formateurs. Quelle serait une formation continue véritablement efficiente, une « bonne » formation, aujourd’hui ? À partir de son expérience, le centre Alain-Savary a défini un certain nombre d’objectifs, de modalités et d'outils pour concevoir la formation continue des enseignants. Version 6 - Novembre 2017, avec un nouveau chapitre sur l'usage de la photo.
16/01/2018 Ingrid enseigne dans une classe double niveau CP-CE1. Elle organise des ateliers de mathématiques lors de l'accueil du matin. Un peu plus tard dans la matinée, elle travaille les tables de multiplication en classe entière.
16/01/2018 Marie enseigne en CM1 - Séance de mathématiques autour de la construction des nombres décimaux
16/01/2018 Depuis six ans, l’école JJ Rousseau d’Argenteuil, située en REP, a engagé une réflexion collective pour faire réussir ses élèves en mathématiques, et mis en œuvre un travail spécifique autour de la résolution de problèmes. Partant du constat que les élèves peuvent réussir les tâches sans comprendre les enjeux d’apprentissage, ils ont fait le choix de la complexité initiale. Dès le CP, ils travaillent progressivement et simultanément la construction du nombre, les concepts opératoires, les algorithmes de calcul et la catégorisation des problèmes additifs et multiplicatifs. C’est à dire que sans jamais renoncer au sens, ils pratiquent un entrainement intensif des différents types de tâches pour structurer puis automatiser les procédures.
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr

Référentiel de l'EP

logoEP.gif A travers un tableau de ressources pour vos formations, l'équipe du centre Alain-Savary vous propose des pistes pour avancer sur la mise en oeuvre du référentiel de l'Education prioritaire.

Accéder au tableau...

Publications

Toutes nos publications

publications

Dernière publication :

Enquête sur le pilotage des réseaux d'Éducation Prioritaire

Analyses, ressources et outils

couv-dossier-piloter-EP 

(PDF - 7,6 Mo - 46 pages)

Vidéos : Les grands témoins du centre

grand-temoin-casUne collection de vidéos, qui va s'enrichir au fil du temps, de chercheurs et de praticiens dont les discours nous semblent pouvoir aider chacun à penser autour des difficultés des élèves, des enseignants et des pilotes dans l'Ecole.

Parcours de formation

parcours hybrides

A travers ces parcours, le centre Alain-Savary propose aux formateurs des ingénieries de formation "hybride" autour d'un sujet. Chacun d'eux comprend à la fois des ressources théoriques pour les formateurs, une proposition d'ingénierie, des supports de travail pour les stagiaires.

Voir les parcours...

Formations

Le calendrier des formations 2017-2018 prévues par le centre Alain-Savary est en ligne

Les formations du Centre Alain Savary, organisées dans le cadre de l'IFE, sont accessibles gratuitement aux cadres, formateurs, coordonnateurs, (EN et hors EN), qui souhaitent y participer.

Le calendrier avec les dates et le sujet des formations 2017-2018 est en ligne, une description plus précise sera publiée

Voir le calendrier...

Derniers comptes rendus :