Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ecole-Familles / Dispositifs et pratiques / Les entretiens individuels enseignant-parent(s) : un dispositif institutionnalisé

Les entretiens individuels enseignant-parent(s) : un dispositif institutionnalisé

Catherine Hurtig-Delattre, enseignante chevronnée et directrice d’une école maternelle, s’est emparée de la nécessité de tisser des liens avec les parents de ses élèves. Pour cela, elle a développé plusieurs dispositifs d'accueil et de dialogue.  Les "entretiens individuels systématiques" correspondent à l'un des dispositifs  institutionnalisés avec un  fonctionnement à la fois contraignant et ouvert sur des perspectives d’alliance  avec les parents. Deux fois dans l’année à dates fixées, chaque parent est invité à se rendre à l’école...

 

Les relations entre enseignant(s)-parent(s) se concrétisent la plupart du temps par une invitation de l’enseignant à un rendez-vous individualisé dans le but d’informer et  échanger avec le(s) parent(s) sur le comportement d’élève et les apprentissages scolaires de leur enfant. 

Souvent vécu comme source de situations anxiogènes par les parents les moins prédisposés à se rendre à l’école, cette invitation peut avoir pour réponse : une chaise vide. Cette attitude d’évitement s’explique généralement par un sentiment d’incompétence au niveau de la maîtrise de la langue et des codes scolaires conduisant certains à penser que leur seule présence à l’école serait préjudiciable à leur enfant. Culpabilité et honte sont des sentiments qui rendent difficile l’initiative de la rencontre avec l’école.

Catherine Hurtig-Delattre

Deux fois dans l’année à dates fixées, chaque parent est invité à se rendre à l’école, à l’heure qui lui convient le mieux, pour une demi-heure d’entretien avec des objectifs explicites : faire connaissance en début d’année et faire le bilan de l’année.  Les parents qui ne se présentent pas sont relancés avec insistance et persistance jusqu’à ce que le rendez-vous se concrétise. 

Pour l’enseignante, la finalité est de tisser des liens, de constituer un capital confiance dans lequel puiser lorsqu’il y aura à gérer d’éventuelles situations délicates, se décentrer pour acquérir une autre vision de l’enfant, appréhender la diversité culturelle des familles et l’hétérogénéité de leurs rapports à l’institution scolaire.
Actuellement enseignante en petite section (PS), Catherine Hurtig-Delattre conçoit son travail envers les parents comme fondateur de la relation enseignant-parent(s). Elle a accepté de partager sa pratique avec le plein accord des parents, gage de la confiance acquise, à des fins de supports pour la formation. Huit entretiens ont été filmés. À partir d’extraits, Catherine a commenté, explicité les enjeux et les fondements de sa pratique.

Enjeux et finalités de l’entretien individuel (9’)

Nous remercions vivement les parents qui ont accepté d'être filmés dans un moment si personnel.

Après le visionnage de trois extraits de débuts d'entretien,  Catherine Hurtig-Delattre présente le dispositif complet des entretiens individuels et  explique ce que l'école a à y gagner et elle-même en tant qu'enseignante et cela malgré l’importance du temps accordé.
Au commencement « la balle est dans le camp des parents » car il lui semble important que ce ne soit pas l’institution qui, de manière surplombante, vienne nommer les difficultés. Ainsi fait, cet espace d’échange permet d’accueillir les inquiétudes des parents.

player1

player1  
Débuts d'entretien (3 extraits) 00:00:00
Le dispositif 00:03:28
Ce que l'école et l’enseignante gagnent grâce à ce dispositif 00:04:17
La balle est dans le camp des parents 00:05:11
 « S’il parle comme ça à l’école Catherine va tout savoir ce qui se passe à la maison ! » (extrait) 00:07:15
Accueillir les inquiétudes des parents 00:07:44

Tisser des liens, faire alliance : est-ce cela la coéducation ? (9’30)

Nous remercions vivement les parents qui ont accepté d'être filmés dans un moment si personnel.

Rayna & Rubio (2010) définissent la coéducation comme « une relation entre éducateurs dits “premiers”, que sont les parents, et éducateurs professionnels qui œuvrent en parallèle [...] ou/et successivement lorsque l’enfant grandit [...] en tout cas en alternance avec les parents ». Cependant, à l’heure actuelle cette notion infuse la sphère scolaire sans toujours  en cerner l’opérationnalité : concrètement, c’est quoi co-éduquer ? Catherine Hurtig-Delattre le conçoit, pour une part, dans la dynamique de son dispositif des entretiens individuels avec les parents.

player2

player2  
Lojain boude (extrait) 00:00:00
Les conditions pour des échanges possibles avec les parents lorsqu'il y a un comportement inadapté de leur enfant, 00:01:06
Saja joue avec la tablette à la maison (extrait) 00:03:00
Accepter de se laisser surprendre pour ouvrir l'échange sur les préoccupations des parents 00:04:41
Lily et les copines (extrait) 00:07:35
Pointer une demande ou un manque de l'enfant exprimé à l'école 00:08:32

 

couverture-dossier-V&A-coéducationPour approfondir, le Dossier de la veille de l’IFÉ (n°98-janv.2015) Coéducation : quelle place pour les parents ? fait état des travaux scientifiques sur la question.

Des modalités d'évaluation à partager avec les parents  (6’)

Nous remercions vivement les parents qui ont accepté d'être filmés dans un moment si personnel.

L’équipe d’enseignants de cette école maternelle a décidé qu’en petite section maternelle il n’y aurait pas de cahier d’évaluation, considérant que les effets négatifs sont trop nombreux. Toutefois, au cours de l’entretien, Catherine Hurtig-Delattre commente, analyse, discute avec les parents les comportements de l’élève et ses productions de types scolaires. Elle les situe aussi par rapport à la norme des attendus de l’institution.

player3

player3  
Concentration et application de Lily (extrait)  00:00:00
Les bonhommes d’Eva (extrait) 00:00:54
La tenue du stylo d’Émile (extrait) 00:01:38
Les beaux dessins d’Aubin (extrait) 00:02:14
Les évaluations et le rapport à la norme 00:03:12

Le développement du langage et le bi-plurilinguisme (6’30)

Nous remercions vivement les parents qui ont accepté d'être filmés dans un moment si personnel.

Des huit entretiens filmés, deux enfants développent leur langage en deux langues et deux autres appartiennent à des familles bi-plurilingues. Ils sont donc en contact avec plusieurs langues. Bien sûr cet état  se situe au niveau des « déclarations » de l’enseignante et des parents car, comme l’a démontré la sociolinguistique, il y a un décalage entre les représentations des langues et leurs usages au niveau des locuteurs bi-plurilingues eux-mêmes. Il serait donc nécessaire de croiser les discours sur les pratiques avec les pratiques elles-mêmes pour savoir ce qu'il en est réellement (Billiez, 2012).

Si Catherine Hurtig-Delattre tente de monter en généralités par rapport à ses expériences multiples de scolarisation d’enfants allophones ou bi-plurilingues, elle caractérise davantage la singularité de chaque situation à considérer en tant que telle.

player4

player4  
Le bilinguisme de Lily (extrait)  00:00:00
Plus de variations d'une famille bi-plurilingue à l'autre que d'invariants 00:01:03
Lojain et Saja des propositions qui se sont avérées inadaptées 00:04:13
Eva russophone, en cours d’acquisition du français (extrait) 00:04:56
Confiance et conscience 00:05:44
 

Et l’année prochaine ? (4')

Nous remercions vivement les parents qui ont accepté d'être filmés dans un moment si personnel.

À chaque entretien Catherine Hurtig-Delattre prend le temps de présenter, expliquer, justifier les choix d’organisation de l’équipe enseignante pour la rentrée suivante. Les "moyens" seront  répartis entre les classes des petits-moyens et  des moyens-grands. Lors de la conception des classes plusieurs paramètres -individuels et collectifs- sont pris en compte. Il n'en reste pas moins, qu' au final, il est bien clair que ce sont les professionnels qui prennent la décision de la composition des classes. Cependant, à titre consultatif, Catherine Hurtig-Delattre en discute avec les parents.

Points de discussion (10')

Cette dernière séquence regroupe des moments d’échanges sur la conception des entretiens dans un perspective généralisante : une posture plus qu’une méthode ; ne pas chercher à obtenir l'adhésion inconditionnelle des parents. ; les effets sur les élèves ; la parité d’estime ; la présence ou pas des enfants lors de l’entretien ; existe-t-il d’autres rencontres individuelles en plus de ces deux temps institutionnalisés...

player5

player5  
Une posture plus qu'une méthode  00:00:00
Ne pas chercher à obtenir l'adhésion inconditionnelle des parents.  00:01:24
Les effets sur les élèves  00:02:52
"La parité d'estime" 00:05:50
Les enfants sont-ils présents lors de l'entretien ?  00:06:57
Existe-t-il d'autres rencontres individuelles à part ces deux temps institutionnalisés ?  00:08:11
Contenus corrélés
Catherine Hurtig-Delattre
Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
26/11/2016 Le Centre Alain-Savary explore les conditions réelles de mise en oeuvre du pilotage pédagogique dans les réseaux. Exploration au coeur de la vraie vie d'un réseau, et tentative de dégager avec les acteurs eux-mêmes des variables de l'efficacité.
24/11/2016 Roland Goigoux confronte les résultats de l'enquête IFE - Lecture au CP qu'il a dirigée avec les conclusions du récent rapport du CNESCO sur les inégalités sociales.
17/11/2016 Quel est l’état de l’art des connaissances disponibles dans la profession, celles que ne doit pas ignorer un formateur, au bénéfice des élèves qui ont le plus besoin de l’Ecole pour apprendre ? Quels sont les savoirs et savoir-faire qu’il faut transmettre aux jeunes enseignants ? Un important travail de recherche est nécessaire pour théoriser les « réussites en acte » de l'enseignement et les transmettre, au-delà des modes et des effets médiatiques.
04/11/2016 Au-delà des constats récurrents sur les problèmes posés par les devoirs à la maison aux élèves, à leurs parents, aux accompagnateurs, mais aussi (et on en parle moins) aux enseignants, les nouveaux programmes prescrivent de manière cohérente entre le cycle 2, le cycle 3 et le cycle 4, l’apprentissage progressif en classe de l’autonomie dans le travail personnel des élèves. Ce texte propose d’esquisser quelques pistes pour les formateurs afin qu’ils puissent accompagner les équipes à intégrer progressivement dans le réel des classes ces nouvelles prescriptions.
15/09/2016 Dans l'académie de Lille, la formation des directeurs d'école a fait l'objet d'une réflexion à l'échelle académique et est animée par une équipe de formateurs de directeurs instituée.
09/09/2016 Les conseils ci-dessous sont rédigées afin d’outiller des NON SPECIALISTES, en favorisant toujours des solutions SIMPLES tout en essayant d’avoir de la qualité. Ils sont modestes et discutables, et correspondent à nos propres méthodes de travail.
08/09/2016 Charlotte Bruno, Julie Meunier, Delphine Imeneuraët alias Teacher Charlotte, P’titeJulie et Delfynus sont trois enseignantes Plus-de-maitres-que-de-classes (PDMQDC) et blogueuses. Elles ont conçu à trois et mis en ligne une ressource « Auditor, Auditrix » pour travailler la compréhension de textes lus par l’adulte au CP. Retour sur la genèse de cet outil, par les auteures elles-mêmes.
02/09/2016 Dans les Pyrénées-Atlantiques aussi, le dispositif départemental mis en oeuvre pour faire travailler ensemble les circonscriptions, les maitres+, les coordonnateurs transforme le regard des uns sur les autres et permet de mieux agir sur les apprentissages... des élèves.
01/09/2016 Voici une carte thématique et interactive des interventions du centre Alain-Savary depuis trois ans, construites en collaboration avec l'institution scolaire et les acteurs du monde éducatif.
30/08/2016 Dès la mise en œuvre du dispositif « Plus de maîtres que de classes », en 2013, la Direction Académique de la Loire-Atlantique a conduit une politique volontariste de création de postes d’enseignants supplémentaires, en misant dans le même temps sur une formation départementale soutenue.
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr