Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation

Six mois après...

Par Henrique Vilasboas publié 05/11/2018 16:55, Dernière modification 03/09/2020 20:40
Six mois après, Jean-François et Julie discutent des difficultés rencontrées à propos de la séance de Géographie menée par Jean-François. Leur éclairage permet de mieux comprendre les obstacles des élèves dans la construction de leur autonomie.

player1

player1
Ma démarche 00:08
Les mots de la Géographie 00:49
Le choix de la photographie 03:38
Le concept de paysage 04:16
Tâche de réinvestissement ou de découverte ? 05:39

Interprétation de la conduite de classe

Nous avons schématisé l'ensemble du parcours d'enseignement, c'est-à-dire la manière dont l'enseignant ajuste son enseignement (Glossaire). 

 

 

 

Les obstacles liés à la tâche

Jean-François explique qu'il est face à un dilemme : "Ils sont dans l'exploration, je me pose la question si c'est une situation de réinvestissement, parce qu'il y a la démarche, mais en même temps, c'est une situation problème, car on se retrouve avec quelque chose qu'ils ne maitrisent pas suffisamment : les reliefs, les éléments spécifiques à ces paysages-là".

Il ajoute  : "les élèves ne reconnaissent pas le paysage d'Amtoudi comme une vallée, car généralement en France les vallées sont vertes et il y a des rivières" .

 

Les obstacles liés aux connaissances visées

Jean-François dit : "Le premier cours donné aux élèves, c'est "Où sont les hommes ?" avec l'idée qu'il y a des contraintes mais ce n'est pas encore développé" . Il ajoute : "Ma problématique c'est que les élèves doivent penser tout le temps à utiliser leur cours (...) Je voulais séparer dans une première partie de l'année le cours et dans une deuxième partie le cours et les documents qui permettent d'expliquer le paysage" .

Jean-François s'interroge : pour lui le concept de paysage n'était pas explicite et lui semble avec du recul qu'il était manifestement central dans le parcours d'apprentissage qu'il avait conçu :  " J'ai fait une erreur, le sujet en Géographie ici, c'est d'abord le paysage, urbain, désertique ... , c'est le sujet en fait. Je l'ai vu dans d'autres évaluations, les élèves ne vont pas spontanément utiliser le terme de paysage". 

 

processus enseignement JFrançois

 

Pour conclure... 

Le cadre d'André Tricot et Manuel Musial donne une grille de lecture et d'analyse de cette situation de classe, en portant la focale sur les connaissances et les processus d'apprentissage en œuvre.

D'autres éléments qui n'ont pas été abordés dans la ressource, pourraient faire l'objet d'une analyse :

  • le temps auquel Jean-François accorde une importance particulière : "Donner le temps pour permettre aux élèves de réfléchir, de réinvestir, notamment pour les élèves les plus en difficulté"
  • la coopération entre les élèves qu'il considère comme un levier à la construction du travail personnel et l'autonomie.

Ces deux points renvoient à la planification de la séance, à l'étayage, autant de questions de métier qui peuvent être discutées en formation, dans le but de révéler tous les gestes de l'enseignant qui favorisent la motivation, la mise au travail des élèves, la différenciation contribuant à l'autonomie des élèves dans leurs apprentissages.

Revenir à la page d'accueil en cliquant sur cette icône 

                   Amtoudi