Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Mathématiques-EP / Premières années de math'ernelle / Parcours de formation / Expliciter les consignes au cycle 1

Expliciter les consignes au cycle 1

Par Henrique Vilasboas publié 12/04/2019 16:44, Dernière modification 12/04/2019 16:44
Quelles consignes pour favoriser quelles activités cognitive et langagière des élèves ? Que faut-il expliciter ou laisser dans l'ombre ? Quels indicateurs langagiers (verbaux et non verbaux) prélever pendant la séance pour savoir si les élèves sont en train d'apprendre, savent déjà, sont encore loin des objectifs d'apprentissages ciblés ? Ce module tente de répondre à ces questions en analysant l'activité conjointe d'une enseignante de PS et celle de ses élèves.

Bandeau scénario

Objectifs de la formation

FRISE CHRONOLOGIQUE Grammaire Hybride CAS

Outillages conceptuels, méthodologiques et techniques

Ce scénario de formation utilise des outils de conception de formation que vous pouvez retrouver dans le livret :

Concevoir des formations pour aider les enseignants à faire réussir tous les élèves

Nous invitons le formateur à prendre connaissance des points de vigilance pour l'usage des vidéos "Math'ernelle"

Ce module peut s'articuler avec le module qui se trouve dans la ressource Argenteuil:  "Expliciter les consignes en mathématiques"

 Ce module a pour objectifs de travailler les points suivants:

  • Analyser des "manières de faire" et de "dire" de l'enseignante pour transmettre une consigne et maintenir l'attention des élèves centrée sur la tâche et ses enjeux d'apprentissages, spécifiquement au cycle 1.
  • Repérer les effets de certaines pratiques en matière d'engagement dans la tâche et d'entrée dans l'activité cognitive souhaitée.
  • Formuler collectivement quelques règles ou pistes à mettre en oeuvre lors des passations de consignes, qui favorisent l'entrée en tâche (savoir pour enseigner) mais aussi l'activité cognitive et langagière des élèves (savoirs à enseigner).

Format : 1x3H

 

 

 

Proposition de Déroulement 

 Observation et analyse d'une situation de classe en se centrant sur la focale "explicitation" de Roland Goigoux

Nous invitons le formateur à présenter les cinq focales de Roland Goigoux comme un outil qui va être utile pour analyser collectivement une pratique d'enseignement, avec une attention particulière dans ce module sur la focale "Explicitation". Notre expérience de formation montre qu'il faut prendre du temps pour mieux mettre à sa main cet outil et qu'il n'a pas pour vocation de normer le métier, mais de donner des points d'appui pour l'analyser. 

monstre-consigner1-Visionnement d'un extrait (2min02- transcription de l'extrait) d'une situation d'enseignement dans la classe d'Elisabeth. Le formateur donne les éléments de contexte qui lui semblent nécessaires à partir des informations données sur la page de présentation de la vidéo. Proposer comme consigne individuelle : "lors du premier visionnement, décrivez le plus fidèlement possible ce que dit et fait la maîtresse". Lors de cette phase, le formateur doit-être vigilant à garantir la suspension du jugement, c'est un passage à risque nécessaire afin de ne pas basculer dans un "c'est bien, c'est pas bien".

2-Deuxième visionnement de l'extrait. Proposer comme consigne par petit groupe de proximité ou individuellement: "à l'aide de la focale 'Explicitation' de R.Goigoux et de vos descriptions précédentes, proposez des hypothèses en ce qui concerne les buts de la tâche proposée, les connaissances, savoirs et ressources qui devront être mobilisés, ainsi que les stratégies utilisées." 

Temps de discussion en collectif en proposant "Qu'est-ce que la maîtresse explicite ? A quoi on le voit (verbal, non verbal, utilisation du langage disciplinaire, manipulation, monstration, outils, etc.) ? Quels sont les effets produits au niveau des élèves et à quoi on le voit  ?". Il ne s'agit pas de se mettre d'accord, l'objet est d'identifier et de préciser à quoi les enseignants sont attentifs et permettre la controverse professionnelle. Cette phase est cruciale car elle permet de construire collectivement des hypothèses sur "les bonnes raisons que l'enseignante a de faire ce qu'elle fait; même si nous n'aurions pas fait comme elle dans la même situation". Le formateur prendra en compte les propositions contradictoires pour les analyser en termes de intérêts/limites de chacunes des alternatives proposées.

Confronter les hypothèses à une auto-confrontation de la maîtresse

1-Visionnement de toute la vidéo de la séance des monstres (16'06') par groupe de proximité ou individuellement, en proposant "Identifier des passages qui vous semblent relever d'un moment saillant d'explicitation" et dans un second temps "comparons avec nos premières hypothèses". Il pourra être utile de rappeler que la vidéo est un montage qui ne permet pas de connaître toute la complexité de la situation.

2-Visionnement de l'auto-confrontation d'Elisabeth . Discussion en collectif sur la pertinence des hypothèses proposées, le formateur propose aux enseignants de formuler des alternatives en argumentant en terme d'intérêts/limites.

A la clôture du module, récapituler les éléments saillants de l'analyse et des alternatives. Faire le point sur ce que les enseignants retiennent de la formation, prendre appui sur les catégorisations construites conjointement entre le formateur et les enseignants, ce qu'ils sont prêts à observer ou à expérimenter, seuls et/ou collectivement dans leur pratique. 

  

Quelques éléments de description de la séance des monstres

 

Ce que dit la maîtresse

Elisabeth-Les monstres

"Votre travail aujourd'hui ça va être de trouver le tapis pour que les monstres puissent partir en voyage tous ensemble."

'' Il y en a juste assez. ''chacun a sa place''.

Elisabeth-Les monstres

Elisabeth-Les monstres

"Choisis un tapis pour emmener tes monstres en voyage".
"Tu nous expliques ce que tu fais".

«Il en manque une…Il y a une place en trop.»

Elisabeth-Les monstres

Elisabeth-Les monstres

"Bastien, tu choisis celui qui convient".
"Alors qu'est-ce que tu fais ?"

« Chaque monstre a une place. Il y en a juste assez. »

Elisabeth-Les monstres

Elisabeth-Les monstres

«C’est Hajer qui va choisir un tapis». «Tu nous expliques ce que tu fais».« Tu ranges un monstre, et encore un, et encore un »

Elisabeth-Les monstres

« Dis nous qu’est ce que tu vois sur ton tapis ? Il y a une place pour tout le monde»

Elisabeth-Les monstres


« Il y a une place»,«Tu sais combien c’est ? »

Elisabeth-Les monstres

«On va demander à Dania: quel est le tapis que tu veux ? Pourquoi tu voudrais celui-ci, pourquoi pas celui-là ? » « il y a deux places »

« Il n’y a pas beaucoup de places, il y en a deux. » 

Elisabeth-Les monstres

« Bastien, tu nous as dit qu’il y a deux places et il y a combien de monstres ? ».

Elisabeth-Les monstres

 

«On va les compter ensemble, un et encore un ça fait deux, et encore un ça fait trois. Il y a trois monstres. »

 

Elisabeth-Les monstres

 

Propositions possibles qui peuvent guider le travail du formateur

 

Dilemmes de l'enseignante

Auto-conf-Elisabeth-Les monstres

Alternative entre sortir le bon tapis ou les laisser chercher,

Auto-conf-Elisabeth-Les monstres

Dire ou ne pas dire le nombre trois

Auto-conf-Elisabeth-Les monstres

Incidence de la formulation de la tâche sur l'activité

Evaluer les apprentissages

Auto-conf-Elisabeth-Les monstres

Evaluer en observant

Auto-conf-Elisabeth-Les monstres

S'évaluer entre pairs