Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Métiers / Coordonnateurs de Réseau d'Education Prioritaire / Coordonnateurs REP, se parler du boulot...

Coordonnateurs REP, se parler du boulot...

Par Stéphane Kus publié 29/06/2016 17:55, Dernière modification 17/06/2018 14:46
Ces vidéos ont été extraites et montées à partir de séances de travail du séminaire coordonnateurs REP. Les points de vue des participants reflètent souvent les questions que se posent les coordonnateurs, dans leur diversité, et peuvent être utilisés lors de séances de travail, entre coordos ou en intermétiers.

video1"Coordo, une fonction floue, d'autant plus que les personnels du réseau se renouvèlent ?". Plus ou moins, selon les contextes, expliquent les collègues. "Moi, je me sens bien identifiée par les collègues du réseau" estime Marie-Pierre. En tension entre ce qu'il faut faire et ce qu'on arrive à faire ? Les propositions du coordo doivent toujours être reliées au réel : "Comment ça se passe dans la vraie vie, comment les équipes vont percevoir mes propositions ?" "Avant tout, parce qu'on sera avec eux à se poser des questions pour avancer avec les élèves"...

video2"Être légitime" comme coordo, c'est toujours un défi. "J'ai l'impression que l'autonomie fait qu'on développe les compétences qu'on a". Certains sont davantage du côté de l'organisation, d'autres de l'accompagnement. Et la légitimité se construit avec ce qu'on fait avec les enseignants, les directeurs et les pilotes, en comprenant les uns et les autres sans s'y fondre, en cherchant les leviers pour avancer. "Je me sens légitime parce qu'on m'a recruté" précise Hossein, mais ça se construit dans la collaboration, quand les gens nous disent qu'on leur est utile."Le risque, selon moi, explique Alexandra, c'est que ça peut tenir sur une personne, et se perdre quand elle part". Coralie exprime ses doutes : "J'ai souvent l'impression de mal faire mon job, quand le résultat n'est pas à la hauteur des attentes, et c'est compliqué pour moi à gérer. Dans la classe, au moins, je sais pourquoi je suis légitime, quand je vois les élèves"...

video3"Qui doit faire quoi dans le REP ?" Certaines missions sont partagées avec les conseillers, les formateurs académiques, et nécessitent une coordination délicate. Le travail de chacun est toujours en limite de "concurrence" avec d'autres, les missions changent, et la partie bureaucratique risque de prendre trop de place pour qu'il reste assez d'espace pour l'engagement pédagogique au plus près des classes. "J'ai senti un élan avec les concertations et le Référentiel de l'EP, dans les écoles, mais la dynamique est toujours fragile, pour qu'on arrive à parler pédagogie naturellement, pour qu'on maintienne les priorités dans le temps long, pour que les enseignants voient les cohérences entre les actions et les formations, et qu'on favorise les temps collectifs plutôt que le libre choix..."

video4Membre de l'équipe de pilotage, le coordo ? "Oui, j'ai beaucoup d'autonomie parce qu'on échange sur tout, et que je fais valider systématiquement." Ici, "l'accompagnement par la mission académique EP est importante dans notre académie, pour nourrir des rencontres entre coordos", mais là "l'accompagnement se remet en marche de manière fragile et récente. On nous donne enfin des orientations qui nous donnent des pistes, et c'est assez nouveau". "On nous invite à aller sur le pédagogique, mais les réunions de comité sont loin des difficultés ordinaires des élèves". "Nous, à quarante en copil, avec les partenaires, on ne peut pas parler de pédagogie. Si on veut réduire les écarts, c'est pourtant ça qu'il faut qu'on empoigne". Certains réseaux parviennent à mettre de la cohérence entre les différentes instances, mais les journées de concertation et de formation sont difficiles à articuler pour les pilotes, pour qu'on se rapproche des problèmes de fond, des apprentissages des élèves. Du coup, les dynamiques d'école et le sentiment d'appartenance au réseau sont très divers.

video5Le coordo est-il aussi formateur ? Sacrée question. La formation, l'accompagnement, c'est l'espace où on peut travailler avec les enseignants. "Les espaces sont très réduits, quand on n'est pas en REP+. Il faut avoir le temps de mener les continuités, avec le cauchemar des temps communs premier/second degrés à trouver". Alexandra explicite : "J'ai été légitimée quand j'ai travaillé sur la formation, avec les équipes, on est rentrés dans une dynamique positive et à partir de là"..."Moi au contraire, je ne me sens pas légitime pour être formateur", oppose Hossein. "D'abord parce que certains pilotes ne se privent pas pour nous dire qu'on n'a pas à jouer ce rôle, alors que certaines actions semblent nous montrer qu'on a un rôle dans la conception et dans l'animation..." précise aussi Haud, alors qu'ailleurs on propose aux coordos de passer les diplômes de formateurs. "Si la formation est pilotée localement, le coordo est forcément un acteur essentiel" ressent Alexandra. Pour cela l'organisation d'espaces de travail communs entre formateurs et coordonnateurs semble à tous nécessaire, même si c'est encore difficile aux yeux de beaucoup. "Augmenter nos qualifications sur les questions didactiques et la formation ne serait pas un luxe" dit Coralie. "Surtout parce qu'on veut que ces temps soient utiles et profitables aux collègues" conclut Hossein.

video6L'urgence, le principal ennemi ? "entre les appels à projet et les formations à remplir, on perd 50% de notre efficacité pédagogique dans l'urgence", estime Marie-Pierre. "On met souvent la charrue avant les boeufs du fait de la lourdeur administrative qui met tout le monde en tension, pilotes compris, et à long terme c'est fatiguant." Pour Haud, "l'Éducation Prioritaire n'est parfois pas aussi prioritaire que ça, y compris en formation initiale"."Pas toujours facile de présenter les enjeux du partenariat aux enseignants débutants" concède toutefois Alexandra...

Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
12/04/2019 Ce module de formation propose d'analyser avec un groupe d'enseignants une pratique de résolution de problème en Moyenne Section. À partir d'une photo et d'un extrait vidéo, le collectif est amené à repérer dans ce que fait la maitresse, ce qui peut outiller les élèves pour construire du langage mathématique et structurer la pensée. Comment distinguer les buts de la tâche, des objectifs d'apprentissage ? Quels sont les "savoirs invisibles" qui sont nécessaires pour réussir la tâche ?
12/04/2019 Comment s'emparer des erreurs des élèves dans les situations d'apprentissages ? Pour en faire quoi ? Ce module de formation traite de la question des régulations didactiques au cœur des séances d'apprentissage au cycle 1.
12/04/2019 Quelles consignes pour favoriser quelles activités cognitive et langagière des élèves ? Que faut-il expliciter ou laisser dans l'ombre ? Quels indicateurs langagiers (verbaux et non verbaux) prélever pendant la séance pour savoir si les élèves sont en train d'apprendre, savent déjà, sont encore loin des objectifs d'apprentissages ciblés ? Ce module tente de répondre à ces questions en analysant l'activité conjointe d'une enseignante de PS et celle de ses élèves.
11/04/2019 Comment accompagner une équipe de collège REP+ pour mieux gérer les situations de crise dans la classe mais aussi au sein de l’établissement ? Marie-Bénédicte Duprat et Éric Jourdain, FEP en Corse, présentent le dispositif des "cafés pédagogiques"
08/04/2019 Les deux inspections générales ont commis un rapport sur la formation continue des enseignants du 2nd degré publié en mars 2019. Le document s’organise en deux parties : d’abord un ensemble de constats et de points critiques sur l’état de la formation, ensuite une proposition d’orientation nette vers un changement de paradigme : d’une formation (descendante et hors-sol) vers le développement professionnel et personnel des enseignants en contexte.
01/04/2019 Clémence Jacq est chargée d'études à la Chaire UNESCO-IFÉ. Avec Luc Ria, ils ont construit cette grille pour en faire un outil au service du pilotage. Conçue à partir d'éléments théoriques et de l'observation d'un collectif émergeant dans un collège REP+, cette grille permet de comprendre et analyser les conditions de la transformation d'un collectif de professionnels pour orienter leur travail.
11/03/2019 Lors des deux journées « Former au lire-écrire-comprendre » organisées par l’IFÉ-centre Alain Savary en octobre 2018, Roland Goigoux, directeur de la recherche « Lire-Écrire au CP » et didacticien de la lecture a présenté son point de vue d’expert sur les évaluations nationales de CP en lecture. Il a également donné des pistes pour aider les enseignants dans leurs propositions de remédiation aux élèves.
12/02/2019 La recherche Lire-Écrire a montré que le temps consacré à l’étude de la langue au CP a un impact positif sur la lecture et l’écriture. Fort de ce constat, un groupe de travail pluri-catégoriel s’est constitué afin d’élaborer des scénarios de formation sur cette question. Patrice Gourdet, maître de conférence en sciences du langage, enseignant-chercheur au sein du laboratoire EMA, à l'université de Cergy-Pontoise, est intervenu à l'Institut Français de l'Éducation, lors de la formation «Former au Lire-Écrire-Comprendre» en octobre 2018.
04/02/2019 Mardi matin, mois de décembre 2017. Élisabeth conduit le rituel de l'appel : Compter les présents et les absents. Elle en fait une activité de mathématiques qui permet de réinvestir certaines connaissances étudiées à d'autres moments sur le nombre .
04/01/2019
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr