Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Partenariats / Les journées d'étude 2014-2015 / Accompagnement à la scolarité, quelques réflexions du point de vue d'un responsable départemental d'un mouvement d'éducation populaire

Accompagnement à la scolarité, quelques réflexions du point de vue d'un responsable départemental d'un mouvement d'éducation populaire

Par Stéphane Kus publié 07/07/2015 17:15, Dernière modification 14/04/2016 12:05
intervention de Bernard Noly, FRANCAS du Rhône

Journées d'étude "Questions vives du partenariat et réussite éducative. Quelles collaborations locales et institutionnelles pour améliorer l’accompagnement à la scolarité ?"

Texte rédigé à partir de la prise de notes

Les Francas du Rhône, une association d'éducation populaire centrée sur :

  • le loisirs éducatifs et l'accueil collectif de mineurs (centre de loisirs, maisons de quartier, centre sociaux, accueil jeunes,…)
  • la formation et l'accompagnement des animateurs (BAFA, BAFD, formation professionnelle et continue)
  • le lien avec les institutions culturelles
  • l'accueil périscolaire en lien avec l'Education nationale

Animation de dispositifs :

  • Ateliers relais
  • projet de raccrochage des plus de 16 ans avec un lycée professionnel
  • participation au groupe départemental d'appui aux PEDT

L'accompagnement à la scolarité : une question vive reposée par la réforme des rythmes

Des questions anciennes, jamais vraiment résolues:

  • Même si on est convaincu de l'importance d'un accompagnement à la scolarité qui privilégie l'apprentissage de savoirs et de compétences dans un contexte de loisirs, de l'importance de la multiplicité des expériences, des découvertes, des rencontres entre pairs et avec de adultes : Comment proposer un accompagnement scolaire qui ne soit pas de l'aide aux devoirs, dans un contexte à l'école élémentaire où les devoirs écrits sont prohibés mais pratiqués avec une forte pression des parents et des enfants pour que les devoirs soient faits. Du coup, souvent on est sur des propositions hybrides où on commence par l'aide aux devoirs pour faire ensuite des activités de jeux, de découverte, etc. Mais ce n'est pas satisfaisant, car le temps du loisir éducatif est écourté et conditionné par le temps de devoirs. 
  • Comment trouver sa place dans ce domaine de l'accompagnement et du soutien face au développement d'un secteur marchand du soutien scolaire ? Comment éviter une aide scolaire à 2 vitesses ? Importance de l'accompagnement par l'Education populaire pour maintenir une offre accessible à tous.
  • Bernard NolyQuand l'école développe la concurrence entre élèves, quel accompagnement proposer ? Aider à devenir le plus fort en classe ? Développer la personnalité de chacun et le bien-être ? Dans ce système de compétition scolaire, parfaitement intégré par les parents, comment faire des propositions que sortent de ce modèle sans qu'elles soient perçues comme des propositions au rabais par les familles ? Nécessité de développer des outils de communication qui nécessitent des moyens, Nécessité de qualifier les intervenants, dans un contexte de restriction budgétaire. Mais la qualité a un coût.
  • Comment permettre aux enfants qui vivent des situations d'échec à l'école de vivre des situations de réussite dans ces temps périphériques ? Pour que les adultes qui encadrent ces temps soient bienveillants, il faut que ces adultes soient eux-mêmes accompagnés. La plus-value vient aussi de ce que les adultes ne sont pas là pour évaluer.
  • Question de la place des parents dans l'accompagnement ? Comment ne pas délégitimer les parents quand on prend un peu leur place pour accompagner la scolarité de leurs enfants ? Même si les rapports animateurs-parents peut être facilité par l'absence de jugement, et de position d'évaluateurs des animateurs, il y a besoin d'imaginer des modalités d'échange avec les parents qui leur redonnent un sentiment de compétence.

Les associations doivent mieux réfléchir leur projet d'accompagnement en fonction des difficultés du public et des objectifs qu'on veut assigner à l'accompagnement. Si l'on veut sortir du seul enjeu de la "garderie", de l'activité occupationnelle.

Des questions rendues vives par la réforme des rythmes

  • Comment penser le projet éducatif avec les enseignants ? Comment faire en sorte de ne pas laisser l'enfant être le seul lien entre les adultes ? Le besoin de liens entre les différents adultes se faire encore plus sentir avec la réforme.

On a vanté à l'avance La réforme des rythmes comme quelque chose qui permettrait aux enfants d'être plus reposés, de faire des activités extraordinaires sur ces nouveaux temps, qui ce serait gratuit, etc., Mais on voit bien que la mise en place a été, pour l'instant, si ce n'est décevante, en tout cas très contrastée en fonction des communes sur bien des points. Si l'on ne veut pas tomber dans le risque de la suractivité, il y a besoin d'aménager du temps libre, de laisser les enfants choisir leurs activités et de faire ou ne pas faire une activité...


Contenus corrélés
Bernard Noly
Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
22/09/2017 Présentation des premiers résultats de l’enquête ReDISCO réalisée en 2016 et 2017 en France, en collège. Éléments de comparaison avec le Brésil, le Québec et la Suisse. Recherche subventionnée par la Dilcrah, l’université Lyon 2 et l’ENS-Ifé.
22/09/2017 Deux équipes pluridisciplinaires en lycée professionnel, avec des contextes contrastés, se sont mis au travail sur la question des relations avec les parents de leurs élèves. Qui sont ces parents ? Pourquoi et pour quoi chercher à entrer en relation avec eux ? Comment s’y prendre ?
22/09/2017 Suite à la présentation de dispositifs et de récits d'expériences dans deux lycées professionnels, Aziz Jellab, sociologue et inspecteur général de l'Éducation nationale analyse les enjeux des relations avec les familles et donne des pistes de travail pour les équipes.
23/08/2017 « Ce qui se joue de plus intéressant dans le développement langagier c’est ce qui se fait en dehors des activités pointées « langage » dans le continuum des domaines d’apprentissage ». Entre langage ordinaire, langage scolaire et langages disciplinaires, Yves Soulé,  formateur à l’ESPÉ de Montpellier en didactique du langage, déplie les difficultés que l’enseignement de l’oral représente et propose des pistes de formation pour les formateurs, dans une conférence qui s’est tenue le 23 mars 2017 à l’IFÉ.
23/08/2017 A partir de son expérience de formateur dans l'enseignement spécialisé, Baptiste Caroff considère que c'est l'observation précise et collective des situations perturbées qui peut donner aux enseignants des clefs pour agir efficacement sur le climat de classe et les apprentissages.
25/07/2017 Cet écrit est un texte collectif né du bilan de la formation des enseignants surnuméraires (M+) sur le département du Puy-de-Dôme (63), communiqué par Marc Daguzon, enseignant-chercheur à l'ESPE de Clermont-Auvergne. Pour ces enseignants, le point fort du dispositif est dans l'espace ouvert pour questionner chacun de ceux qui y participent (maîtres titulaires, M+ et accompagnateurs du dispositif) sur ses pratiques au jour le jour et de les mettre en question. Et ils en parlent bien...
03/07/2017 Au-delà des constats récurrents sur les problèmes posés par les devoirs à la maison aux élèves, à leurs parents, aux accompagnateurs, mais aussi (et on en parle moins) aux enseignants, les nouveaux programmes prescrivent de manière cohérente entre le cycle 2, le cycle 3 et le cycle 4, l’apprentissage progressif en classe de l’autonomie dans le travail personnel des élèves. Ce texte propose d’esquisser quelques pistes pour les formateurs afin qu’ils puissent accompagner les équipes à intégrer progressivement dans le réel des classes ces nouvelles prescriptions. Version 2 - juillet 2017
03/07/2017 Le centre Alain-Savary propose cinq grandes directions que les formateurs peuvent utiliser quand ils conçoivent une formation. Nombre de formateurs nous disent que cet outil leur est utile. Pour autant son usage ne va pas de soi. Tour d’horizon des points de vigilance pour le formateur.
03/07/2017 Une synthèse des réflexions et des outils du centre Alain-Savary au service des formateurs. Quelle serait une formation continue véritablement efficiente, une « bonne » formation, aujourd’hui ? À partir de son expérience, le centre Alain-Savary a défini un certain nombre d’objectifs, de modalités et d'outils pour concevoir la formation continue des enseignants. Version 5 - Juillet 2017, avec un nouveau chapitre sur les cinq directions pour la formation continue.
18/06/2017 Améliorer l’école pour qu’elle fasse mieux réussir tous les élèves ? Assurément. Mais comment ? Appliquer « les pratiques qui ont fait leurs preuves » ? Anthony Bryk, président de la Carnegie Foundation for the Advancement of Teaching, aux Etat-Unis, propose une synthèse explosive : un modèle systémique qui converge avec d’autres résultats énoncés par Hopkins, Snow, Spillane, Scott, Levin & Fullan sur les conditions de l’action publique efficace. Une proposition dans laquelle de nombreux courants de recherche francophone pourraient se retrouver...
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr