Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Partenariats / Les journées d'étude 2014-2015 / Accompagnement à la scolarité, quelques réflexions du point de vue d'un responsable départemental d'un mouvement d'éducation populaire

Accompagnement à la scolarité, quelques réflexions du point de vue d'un responsable départemental d'un mouvement d'éducation populaire

Par Stéphane Kus publié 07/07/2015 17:15, Dernière modification 14/04/2016 12:05
intervention de Bernard Noly, FRANCAS du Rhône

Journées d'étude "Questions vives du partenariat et réussite éducative. Quelles collaborations locales et institutionnelles pour améliorer l’accompagnement à la scolarité ?"

Texte rédigé à partir de la prise de notes

Les Francas du Rhône, une association d'éducation populaire centrée sur :

  • le loisirs éducatifs et l'accueil collectif de mineurs (centre de loisirs, maisons de quartier, centre sociaux, accueil jeunes,…)
  • la formation et l'accompagnement des animateurs (BAFA, BAFD, formation professionnelle et continue)
  • le lien avec les institutions culturelles
  • l'accueil périscolaire en lien avec l'Education nationale

Animation de dispositifs :

  • Ateliers relais
  • projet de raccrochage des plus de 16 ans avec un lycée professionnel
  • participation au groupe départemental d'appui aux PEDT

L'accompagnement à la scolarité : une question vive reposée par la réforme des rythmes

Des questions anciennes, jamais vraiment résolues:

  • Même si on est convaincu de l'importance d'un accompagnement à la scolarité qui privilégie l'apprentissage de savoirs et de compétences dans un contexte de loisirs, de l'importance de la multiplicité des expériences, des découvertes, des rencontres entre pairs et avec de adultes : Comment proposer un accompagnement scolaire qui ne soit pas de l'aide aux devoirs, dans un contexte à l'école élémentaire où les devoirs écrits sont prohibés mais pratiqués avec une forte pression des parents et des enfants pour que les devoirs soient faits. Du coup, souvent on est sur des propositions hybrides où on commence par l'aide aux devoirs pour faire ensuite des activités de jeux, de découverte, etc. Mais ce n'est pas satisfaisant, car le temps du loisir éducatif est écourté et conditionné par le temps de devoirs. 
  • Comment trouver sa place dans ce domaine de l'accompagnement et du soutien face au développement d'un secteur marchand du soutien scolaire ? Comment éviter une aide scolaire à 2 vitesses ? Importance de l'accompagnement par l'Education populaire pour maintenir une offre accessible à tous.
  • Bernard NolyQuand l'école développe la concurrence entre élèves, quel accompagnement proposer ? Aider à devenir le plus fort en classe ? Développer la personnalité de chacun et le bien-être ? Dans ce système de compétition scolaire, parfaitement intégré par les parents, comment faire des propositions que sortent de ce modèle sans qu'elles soient perçues comme des propositions au rabais par les familles ? Nécessité de développer des outils de communication qui nécessitent des moyens, Nécessité de qualifier les intervenants, dans un contexte de restriction budgétaire. Mais la qualité a un coût.
  • Comment permettre aux enfants qui vivent des situations d'échec à l'école de vivre des situations de réussite dans ces temps périphériques ? Pour que les adultes qui encadrent ces temps soient bienveillants, il faut que ces adultes soient eux-mêmes accompagnés. La plus-value vient aussi de ce que les adultes ne sont pas là pour évaluer.
  • Question de la place des parents dans l'accompagnement ? Comment ne pas délégitimer les parents quand on prend un peu leur place pour accompagner la scolarité de leurs enfants ? Même si les rapports animateurs-parents peut être facilité par l'absence de jugement, et de position d'évaluateurs des animateurs, il y a besoin d'imaginer des modalités d'échange avec les parents qui leur redonnent un sentiment de compétence.

Les associations doivent mieux réfléchir leur projet d'accompagnement en fonction des difficultés du public et des objectifs qu'on veut assigner à l'accompagnement. Si l'on veut sortir du seul enjeu de la "garderie", de l'activité occupationnelle.

Des questions rendues vives par la réforme des rythmes

  • Comment penser le projet éducatif avec les enseignants ? Comment faire en sorte de ne pas laisser l'enfant être le seul lien entre les adultes ? Le besoin de liens entre les différents adultes se faire encore plus sentir avec la réforme.

On a vanté à l'avance La réforme des rythmes comme quelque chose qui permettrait aux enfants d'être plus reposés, de faire des activités extraordinaires sur ces nouveaux temps, qui ce serait gratuit, etc., Mais on voit bien que la mise en place a été, pour l'instant, si ce n'est décevante, en tout cas très contrastée en fonction des communes sur bien des points. Si l'on ne veut pas tomber dans le risque de la suractivité, il y a besoin d'aménager du temps libre, de laisser les enfants choisir leurs activités et de faire ou ne pas faire une activité...


Contenus corrélés
Bernard Noly
Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
19/06/2018 Conseillers pédagogiques à Cluses (74), Aude Valéro et Eric Sonzogni ont mis en place les conditions de l'accompagnement et de l'évaluation du travail mis en oeuvre avec les écoles travaillant dans le cadre du dispositif "Plus de maitres que de classes". Verdict en graphiques.
02/06/2018 En quoi les propos d’un sociologue de l’action publique peuvent-ils rejoindre les préoccupations des formateurs et des pilotes ? Xavier Pons s’intéresse à la façon dont les politiques conçoivent et mettent en oeuvre des réformes, et donc cherche à comprendre les relations entre les acteurs. En plongeant dans les vingt dernières années de politiques éducatives, il nous livre des clés tout à fait utiles pour comprendre et agir au présent.
30/05/2018 A vos agendas ! Les formations du centre Alain-Savary, organisées dans le cadre de l'IFE, sont accessibles gratuitement aux cadres, formateurs, coordonnateurs, qui souhaitent y participer. Les formations ont lieu à l’IFE 19 allée de Fontenay 69007 Lyon. Elles sont destinées à soutenir et outiller les professionnels en charge de construire des espaces de formation, d'accompagnement et de travail collectif des personnels enseignants et éducatifs.
22/05/2018 "Écrire c'est à la fois calligraphier, copier, encoder et produire" explique Bernadette Kervyn, maitre de conférence à l'université de Bordeaux lors de son intervention en formation de formateurs à l'IFÉ en novembre 2017. Partie prenante de la recherche Lire et Ecrire, elle s'intéresse particulièrement à l'écriture : encodage, copie différée et production d'écrits.
07/05/2018 Lors de son intervention à l'Institut Français de l'Education, Marie-France Bishop, professeure des universités en sciences de l'Education, spécialiste de didactique du français, à l'université de Cergy Pontoise s’est exprimée sur les résultats de la recherche Lire et Ecrire en ce qui concerne la compréhension en lecture. Marie-France Bishop décline les résultats de la recherche selon trois points de vue, celui des élèves, celui des enseignants et celui des formateurs : - Qu’est-ce que la recherche a observé des difficultés des élèves en compréhension de lecture ? - Qu'est-ce que la recherche a montré de ce que les enseignants enseignent de la compréhension ? - Quelle formation mettre en place pour que la compréhension soit enseignée à tous les élèves de façon efficace ?
04/05/2018 Le 5 et 6 avril 2018 a eu lieu le colloque international EVASCOL sur le thème « École, migration, itinérance : regards croisés ». Ce fut l’occasion d’interroger la place de l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques dans des contextes variés, et plus singulièrement la place de l’histoire et la culture/les cultures des mathématiques. La question d'enseignement à des élèves en situation d'allophonie (EANA=élève allophone nouvel arrivant) permet de travailler les langages qui sont au cœur de l'enseignement et l'apprentissage de la discipline. Tout en prenant en compte la nécessité de différentes modalités de prise en charge des élèves allophones dans une école inclusive, cette question de la confrontation à l'histoire et la culture des mathématiques par la médiation des langages touche tous les élèves, ainsi le propos de cet article cible tous les élèves.
25/04/2018 Le Centre Alain Savary produit des ressources, organise des séminaires et des formations sur la thématique des relations École-Familles. Lors de ces travaux nous avons eu l'occasion de travailler à plusieurs reprises avec l'Association des collectifs enfants parents professionnels (ACEPP). L'ouvrage ci-dessous donne un nouvel écho d'une démarche que conduit cette association : les Universités populaires de parents (UPP).
10/04/2018 Réunis à l'IFé pour la deuxième session de la formation "Gérer les élèves "perturbateurs", concevoir des formations pour soutenir les enseignants", les stagiaires ont travaillé - à partir de leur vécu de formateurs et d'accompagnants, de témoignages de formateurs, et d'analyses de vidéos de situations de classe - pour identifier les freins et leviers pour construire des formations.
04/04/2018 Michel Ramos est enseignant/formateur à la faculté d'éducation de l'université de Montpellier (partenaire de l'ESPE) depuis plusieurs années. Il travaille avec ses étudiants et avec les enseignants stagiaires, à partir de vidéos de séquences courtes mettant en scène des enseignants, débutants ou chevronnés. Il témoigne de la difficulté, pour les formateurs comme pour les enseignants, de conduire un travail d'analyse et affirme la nécessité de se doter d'outils collectifs pour se prémunir de la tendance au jugement.
30/03/2018 Françoise Estival est une professeure des écoles expérimentée qui exerce dans la Drôme. Depuis 2002 elle a une mission d’accueil et d’accompagnement de parcours de scolarisation d’élèves allophones nouvellement arrivés au sein du dispositif UPE2A. Dès le départ, cette enseignante a rapidement constaté que le temps dédié à l’apprentissage de la langue française et celui de l’accompagnement dans le processus d’acculturation à l’école étaient bien insuffisants. Elle a alors fondé une association Faciliter le langage aux enfants (FLE).
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr