Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ecole-Familles / Dispositifs et pratiques / Jean-Paul Payet : « Collaborer avec les parents : les entretiens individuels »

Jean-Paul Payet : « Collaborer avec les parents : les entretiens individuels »

Par Marie-Odile Maire Sandoz publié 06/02/2017 13:10, Dernière modification 30/06/2017 09:04
Une des formes récurrentes et concrètes des relations entre les enseignants et les parents d’élève est l’entretien individuel. Bien qu’ayant pris place dans le référentiel professionnel des enseignants, ce dispositif est peu formalisé par l’institution et très peu étudié par la recherche.

payet

Jean-Paul Payet

Sociologue, professeur à l’université de Genève a partagé, en formation de formateurs à l’IFÉ, les résultats d’une recherche-action conduite avec des enseignants volontaires et son équipe du laboratoire SATIE dans trois écoles primaires REP (réseau d’enseignement prioritaire) du canton Genève Suisse.

Une recherche-action 

Sur la base du postulat de former des praticiens réflexifs, le projet ciblait une triple finalité :

  • produire un savoir sur les pratiques d’entretiens individuels appropriable par les professionnels ;
  • promouvoir un modèle de relations de nature collaborative à partir d’un principe de reconnaissance des parents comme partenaire ;
  • co-analyser les données recueillies (observations, entretiens, entretiens d’explicitation) à partir desquelles élaborer de nouvelles pratiques qui seraient proposées à l’ensemble des collègues de l’école d’exercice.

Force est d’insister que les relations école-familles, quels que soient les dispositifs ne peuvent se travailler que dans leur contexte dynamique (cf. Parcours " Relations École-Famille, enseignant(s)-parent(s) "

Phase « Observatoire »

Suite au traitement des données, trois axes ont été proposés par les chercheurs aux enseignants dans le but de les analyser et de dégager des points d'appui à partir desquels faire évoluer les pratiques et construire un outil tel un guide d'entretien. C'est à partir d’extraits de leurs entretiens avec les parents suivis d’extraits de leurs entretiens d’explicitation correspondant, que les "praticiens réflexifs" et les chercheurs ont formulé les constats suivant :

1. Les attentes de l’enseignant à l’égard des parents

Le parent « collaborant » est celui qui se comporte conformément aux attentes de l’enseignant. Il est d’accord avec le diagnostic posé et se mobilise sur les difficultés de l’enfant tel que définit par l’enseignant pour ne pas dire prescrit. C’est un exécutant. Dans le cas contraire la situation génère une insatisfaction au professionnel. Au bout du compte, le constat est établi  qu'il n’y a pas d’espace pour construire une collaboration.

2. L’annonce aux parents des difficultés de leur enfant

Deux attitudes notables et à l’opposé :

  • soit il y a euphémisation parce qu’il est difficile de dire ce qu’il en est, de peur de heurter le parent ;
  • soit il y a dramatisation et proposition de délégation à des spécialistes de la gestion de la difficulté à partir de la recherche de l’origine de la difficulté.

Quoiqu'il en soit et en conséquence, dans une perspective de prévention précoce, la tendance est forte à une externalisation de la prise en charge de la ou des difficultés des élèves. 

3. La place de l’enfant dans l’entretien

Plus l’enfant est âgé, plus il est présent dans les entretiens individuels enseignant-parent(s). Dans la période d’observation, il a été compté qu’il était présent dans 2/3 des cas. Pour les enseignants, et parfois pour le directeur qui en fait une prescription à son équipe, cela relève d'une posture éthique de faire participer l’enfant, comme un droit puisqu’il est au cœur des échanges. Or, l’analyse des données a révélé qu'au cours des entretiens, la présence de l'élève/enfant pouvait induire des ressources pour l'enseignant :

  • une protection d'un conflit éventuel car il n’est pas question que le parent perde la face ;
  • une observation de la relation parent-enfant ;
  • entre conseil  et prérogative d’éduquer le parent, la frontière semble poreuse ; 
  • le parent comme recours pour infléchir le comportement de son élève en classe.

 

Phase « Laboratoire »

C’est à partir de ces données d’observation et d’analyses de situations réelles que l’équipe d’enseignants volontaires et de chercheurs s’est attelée à un travail de conception de démarche et d’élaboration d’outils utiles et utilisables adaptés au contexte. Le diaporama conçut par Jean-Paul Payet livre précautions préalables, postulats, questionnements puis les 7 principes qui constituent le guide d’entretien avec l’application pratique, les compétences mobilisées et une proposition concrète à titre d’exemple.

Références de Jean-Paul Payet sur la thématique "Relations École-Familles"

  • Giuliani Frédérique, Payet Jean-Paul, « Introduction. Les logiques scolaires de la proximité aux familles », Education et sociétés, 2/2014 (n° 34), p. 5-21.
  • Payet Jean-Paul, Giuliani Frédérique, « La relation école-familles socialement disqualifiées au défi de la constitution d'un monde commun : pratiques, épreuves et limites », Education et sociétés, 2/2014 (n° 34), p. 55-70.
  • Chartier Marie, Payet Jean-Paul, « " Comment ça se passe à la maison ? " Troubles du rôle professionnel dans l’entretien enseignant-parents », Revue française de pédagogie, 2/2014 (n° 187), p. 23-34.

Les entretiens individuels enseignant-parent(s) : un dispositif institutionnalisé

Catherine Hurtig-DelattreCatherine Hurtig-Delattre, enseignante chevronnée et directrice d’une école maternelle, s’est emparée de la nécessité de tisser des liens avec les parents de ses élèves. Pour cela, elle a développé plusieurs dispositifs d'accueil et de dialogue. Les "entretiens individuels systématiques" correspondent à l'un des dispositifs  institutionnalisés avec un  fonctionnement à la fois contraignant et ouvert sur des perspectives d’alliance  avec les parents. Deux fois dans l’année à dates fixées, chaque parent est invité à se rendre à l’école.

Des extraits d'entretiens vidéos avec les commentaires de l'enseignante révèlent les enjeux et les finalités de ce dispositif institutionnalisé.

 

 

Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
19/06/2018 Conseillers pédagogiques à Cluses (74), Aude Valéro et Eric Sonzogni ont mis en place les conditions de l'accompagnement et de l'évaluation du travail mis en oeuvre avec les écoles travaillant dans le cadre du dispositif "Plus de maitres que de classes". Verdict en graphiques.
02/06/2018 En quoi les propos d’un sociologue de l’action publique peuvent-ils rejoindre les préoccupations des formateurs et des pilotes ? Xavier Pons s’intéresse à la façon dont les politiques conçoivent et mettent en oeuvre des réformes, et donc cherche à comprendre les relations entre les acteurs. En plongeant dans les vingt dernières années de politiques éducatives, il nous livre des clés tout à fait utiles pour comprendre et agir au présent.
30/05/2018 A vos agendas ! Les formations du centre Alain-Savary, organisées dans le cadre de l'IFE, sont accessibles gratuitement aux cadres, formateurs, coordonnateurs, qui souhaitent y participer. Les formations ont lieu à l’IFE 19 allée de Fontenay 69007 Lyon. Elles sont destinées à soutenir et outiller les professionnels en charge de construire des espaces de formation, d'accompagnement et de travail collectif des personnels enseignants et éducatifs.
22/05/2018 "Écrire c'est à la fois calligraphier, copier, encoder et produire" explique Bernadette Kervyn, maitre de conférence à l'université de Bordeaux lors de son intervention en formation de formateurs à l'IFÉ en novembre 2017. Partie prenante de la recherche Lire et Ecrire, elle s'intéresse particulièrement à l'écriture : encodage, copie différée et production d'écrits.
07/05/2018 Lors de son intervention à l'Institut Français de l'Education, Marie-France Bishop, professeure des universités en sciences de l'Education, spécialiste de didactique du français, à l'université de Cergy Pontoise s’est exprimée sur les résultats de la recherche Lire et Ecrire en ce qui concerne la compréhension en lecture. Marie-France Bishop décline les résultats de la recherche selon trois points de vue, celui des élèves, celui des enseignants et celui des formateurs : - Qu’est-ce que la recherche a observé des difficultés des élèves en compréhension de lecture ? - Qu'est-ce que la recherche a montré de ce que les enseignants enseignent de la compréhension ? - Quelle formation mettre en place pour que la compréhension soit enseignée à tous les élèves de façon efficace ?
04/05/2018 Le 5 et 6 avril 2018 a eu lieu le colloque international EVASCOL sur le thème « École, migration, itinérance : regards croisés ». Ce fut l’occasion d’interroger la place de l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques dans des contextes variés, et plus singulièrement la place de l’histoire et la culture/les cultures des mathématiques. La question d'enseignement à des élèves en situation d'allophonie (EANA=élève allophone nouvel arrivant) permet de travailler les langages qui sont au cœur de l'enseignement et l'apprentissage de la discipline. Tout en prenant en compte la nécessité de différentes modalités de prise en charge des élèves allophones dans une école inclusive, cette question de la confrontation à l'histoire et la culture des mathématiques par la médiation des langages touche tous les élèves, ainsi le propos de cet article cible tous les élèves.
25/04/2018 Le Centre Alain Savary produit des ressources, organise des séminaires et des formations sur la thématique des relations École-Familles. Lors de ces travaux nous avons eu l'occasion de travailler à plusieurs reprises avec l'Association des collectifs enfants parents professionnels (ACEPP). L'ouvrage ci-dessous donne un nouvel écho d'une démarche que conduit cette association : les Universités populaires de parents (UPP).
10/04/2018 Réunis à l'IFé pour la deuxième session de la formation "Gérer les élèves "perturbateurs", concevoir des formations pour soutenir les enseignants", les stagiaires ont travaillé - à partir de leur vécu de formateurs et d'accompagnants, de témoignages de formateurs, et d'analyses de vidéos de situations de classe - pour identifier les freins et leviers pour construire des formations.
04/04/2018 Michel Ramos est enseignant/formateur à la faculté d'éducation de l'université de Montpellier (partenaire de l'ESPE) depuis plusieurs années. Il travaille avec ses étudiants et avec les enseignants stagiaires, à partir de vidéos de séquences courtes mettant en scène des enseignants, débutants ou chevronnés. Il témoigne de la difficulté, pour les formateurs comme pour les enseignants, de conduire un travail d'analyse et affirme la nécessité de se doter d'outils collectifs pour se prémunir de la tendance au jugement.
30/03/2018 Françoise Estival est une professeure des écoles expérimentée qui exerce dans la Drôme. Depuis 2002 elle a une mission d’accueil et d’accompagnement de parcours de scolarisation d’élèves allophones nouvellement arrivés au sein du dispositif UPE2A. Dès le départ, cette enseignante a rapidement constaté que le temps dédié à l’apprentissage de la langue française et celui de l’accompagnement dans le processus d’acculturation à l’école étaient bien insuffisants. Elle a alors fondé une association Faciliter le langage aux enfants (FLE).
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr