Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / LECTURE-ECRITURE / Boite à outils Etude de la langue / Scénarii de formation / L'étude de la langue au service de la compréhension

L'étude de la langue au service de la compréhension

Par Frédérique Jarre publié 13/11/2018 09:35, Dernière modification 18/11/2019 10:52
Ce scénario s'appuie sur une séance de compréhension afin de réfléchir à la question de l’étude de la langue intégrée à du lire-écrire en CP. Il est destiné à des formateurs qui souhaiteraient engager une animation de 2 à 3 heures pour identifier en quoi la langue peut faire obstacle à la compréhension.

 ILLUSTRATION EDL SC1 

Dans l'encadré bleu ci-dessous, le formateur pourra trouver l'essentiel de la formation: objectif(s), public, durée, déroulement, diaporamas supports.

Les documents relatifs à la conception de formation sont extraits du livret "concevoir des formations pour aider les enseignants à faire réussir tous les élèves" (version 7- octobre 2019).

Objectif pour le formateur

Aider les enseignants à comprendre en quoi la langue peut faire obstacle à la compréhension.

Public visé

Enseignants de CP

Durée

2 à 3 heures

Les variations de durée sont liées aux choix des modalités de travail durant la formation (plus ou moins de temps accordé aux échanges en groupe et aux retours collectifs).

savoirs utiles au formateur à consulter au préalable

Les résultats de la recherche Lire-Ecrire

L'enseignement de la grammaire peut-il améliorer la production écrite?

Le cadre institutionnel

Quelle démarche pour élaborer les scénarios de formation?

DIAPORAMAS UTILISES EN FORMATION et documents SUPPORTS POUR LA CLASSE

Diaporama 1.1: étude de la langue et compréhension - texte "la girafe et ses amis" et tache individuelle proposée aux élèves, vidéo 1 "Sur quoi avez-vous travaillé?", vidéo 2 "Que fallait-il dessiner?"

Diaporama 1.2: analyse des réponses d'élèves - Vidéo 3 "Deux-pluriel ou pas" - Vidéo 4 "Quelques"

Diaporama 1.3: pluriel et pluralité

Déroulement en 4 étapes

 

Activités en formation

Buts en formation

Étape 1

30 à 40 min

Découvrir le texte utilisé en CP (au mois de mai)

Mieux comprendre la nature des difficultés d’apprentissage : quels sont les obstacles à la compréhension de l’histoire pour des élèves de CP ?

Étape 2

40 à 60 min

Organiser une séance de lecture-compréhension avec des élèves de CP  service de l'étude de la langue

Mieux comprendre les difficultés d'enseignement et mettre en discussion les choix possible: sur une base de 35 à 40 minutes, quelles peuvent être les phases de travail pour l'élève, quelles peuvent être les modalités de travail choisies par l'enseignant?

Étape 3

30 à 40 min

Analyser des réponses d’élèves de CP

Mieux comprendre la nature des difficultés d’apprentissage : quelles logiques peut-on identifier pour comprendre les propositions des élèves ?

Étape 4

30 à 40 min

Interroger la singularité et la pluralité versus le singulier et le pluriel

Partager des références théoriques et apporter des appuis: la variation en nombre au sein d’un groupe nominal, est-elle si simple à gérer ?

 

Etape 1 - MIEUX IDENTIFIER LES DIFFICULTÉS DES éLÈVES A PARTIR D'UN TEXTE UTILISE EN CP (MOIS DE MAI)

Cette étape a pour objectif de permettre aux enseignants de mieux comprendre la nature des difficultés ordinaires d'apprentissages que rencontrent les élèves dans le domaine de la compréhension de textes. Elle s'appuie, du point de vue des outils de conception de formation, sur la notion de milieu d'apprentissage

Image milieu d'apprentissage de Guy Brousseau

Cette étape s'organise en deux phases.

PHASE 1

Temps estimé : 20 à 30 minutes.

Précision du déroulement : les enseignants peuvent travailler en groupes.

  • Présenter la formation (diaporama 1.1, diapo 1)
  • Présenter le texte de lecture "la girafe et ses amis" (diaporama 1.1; diapos 2, 3 et 4) écrit pour les besoins d'une séance de compréhension. 
  • Engager les échanges à partir des questions suivantes:
    1. Quels choix les auteurs du texte ont-ils opérés ?
    2. Analyser le texte pour identifier ce qu'il y a à comprendre. 

Passages à risques pour le formateur : risque de réduire les difficultés de compréhension à la seule question lexicale. Dans ce cas, le formateur peut proposer des entrées diversifiées pour analyser le texte (connaissances sur le monde, désignation des personnages, freins affectifs, organisation du récit, ...) en s'appuyant sur la série de questions proposées dans la diapo 5.

PHASE 2

Temps estimé : 10 minutes.

Précision du déroulement : faire une synthèse des échanges et repérer les difficultés possibles du point de vue de l'élève pour comprendre (diaporama 1.1, diapo 6).                                                                                        

Retour au menu

 

étape 2 - Organiser une séance de lecture-compréhension avec des élèves de CP AU sERVICE DE L'ÉTUDE DE LA LANGUE

Elle vise à repérer ce qui est difficile à enseigner en matière de compréhension de textes au CP et à construire une séance d'enseignement à partir du texte "la girafe et ses amis". 

Le déroulement est en 3 phases.

PHASE 1

Temps estimé : 20 à 40 minutes.

Précision du déroulement : 

  • Faire construire une séance de 35 à 40 minutes qui vise la compréhension fine de ce texte en CP avec la contrainte suivante: inclure dans cette séance une phase qui comprend des taches individuelles de compréhension pour l'élève (diaporama 1.1, diapo 7 en laissant le cache)
En fonction du temps dont dispose le formateur, cette phase peut s'organiser en laissant les enseignants travailler en petits groupes et en organisant une synthèse des travaux, ou en construisant collectivement la séance de compréhension.

PHASE 2

Temps estimé: 10 minutes

Précision du déroulement : 

  • Faire découvrir aux enseignants la séance de compréhension du texte "La girafe et ses amis" telle qu'elle a été mise en oeuvre dans des classes de CP (diaporama 1.1, diapo 7 en ôtant le cache, diapo 8 pour découvrir la tache individuelle proposée aux élèves et diapo 9 pour découvrir les réponses attendues de la part des élèves).

Choix d'enseignement pouvant être mis en discussion: qu'est-ce qu'on gagne, qu'est-ce qu'on perd:

  • À enseigner la compréhension à partir de textes authentiques ? / À enseigner la compréhension à partir de textes écrits par l'enseignant ?
  • À lire le texte aux élèves ? / À les laisser le découvrir seuls ?
  • À étudier le lexique en amont ? /  À le découvrir au fil de la lecture ?

Autres éléments pouvant être questionnés :

  • Quel est le rôle des illustrations dans le processus de compréhension? A quelles conditions sont-elles aidantes?

Les illustrations apportent des éléments pour aider à une compréhension complète de l'histoire (elles peuvent être redondantes avec le texte, complémentaires voire parfois en tension avec celui-ci). Les élèves ne doivent pas penser qu'elles ne seraient toujours qu'une simple illustration du texte.

 

  • Quelle place donner aux questions de compréhension ?

Le but est d'aider les élèves à se questionner sur l'histoire. Ainsi, les questions valorisant le questionnement sont ainsi à privilégier par rapport aux questionnaires entraînant obligatoirement une phrase à écrire.

 

  • Quelle place donner à un retour collectif ?

Comprendre, c'est confronter des points de vue, des interprétations, cela ne peut se concevoir que dans la confrontation avec les autres. Le retour collectif a toute sa place dans une activité de compréhension, à condition qu'il se ne soit pas un simple moment moment de validation de réponses à un questionnaire.

Il ne s'agit pas ici de trancher sur "la bonne manière de faire", mais d'engager une controverse de métier sur les questions soulevées en formation.

PHASE 3

Temps estimé : 10 minutes.

Précision du déroulement : 

  • Visionner les deux vidéos successivement à partir diaporama 1.1, diapo 10. Dans ces vidéos, l'enseignante demande aux élèves sur quoi ils ont travaillé, ce qu'ils avaient à dessiner.

Sur quoi avez-vous travaillé ?

player

 

Qu'avez-vous dessiné ?

player

 

  • Projeter les propositions des élèves de CP (diaporama 1.1, diapo 11)

Passage à risque: la question de l'effectif de la classe peut être évoquée. Le formateur pourra dans ce cas redonner des éléments de contexte: la classe comptait bien 23 élèves le jour de la captation, mais tous ne sont pas dans le champ de la caméra.

Retour au menu

étape 3 - analyser les réponses des élèves

Cette étape a pour objectif de permettre aux enseignants de mieux comprendre la nature des difficultés ordinaires d'apprentissages que rencontrent les élèves dans le domaine de la compréhension de textes, en lien avec la notion de pluriel et de pluralité.

Temps estimé : 40 minutes.

Précision du déroulement : le formateur peut s'appuyer sur l'intégralité du diaporama 1.2 dans cette étape pour faire découvrir et analyser les réponses des élèves.

1- En fonction du temps dont il dispose, il peut:

  • soit déplier les dix diapositives successivement. Pour chaque réponse élève, une diapositive propose la photo du travail de l'élève et une diapositive propose des éléments d'analyse des réponses de l'élève.
  • soit organiser un travail en petits groupes à partir des diapositives 2, 4, 6 et 8 et organiser une synthèse des travaux des groupes qu'il pourra compléter à partir des diapositives 3, 5, 7 et 9 et 10

2- Compléter cette analyse par le visionnage des vidéos suivantes, où l'enseignante reprend certaines réponses et illustre la notion de pluriel/pluralité. Ces vidéos seront le point d'appui de l'étape 4.

Pluriel ou pas ?

player

Quelques 

player

Retour au menu 

étape 4- Interroger la singularité et la pluralité versus le singulier et le pluriel

 L'objectif de cette étape est de partager des références avec les enseignants et d'apporter un savoir didactique sur la notion de pluralité et la question du pluriel grammatical.

Temps estimé: 30 à 40 minutes

Précisions sur le déroulement: le formateur s'appuiera sur l'intégralité du diaporama 1.3 dans cette étape (10 diapositives).

1- En fonction du temps dont il dispose, il peut:

  • soit déplier et expliciter les dix diapositives successivement.
  • soit prendre appui sur les vidéos de l'étape 3 en organisant des temps d'échange plus longs (en gardant la même trame de questionnement que dans la phase 3 de l'étape 2). Ces temps d'échanges pourront porter sur le choix de l'enseignante de faire "vivre" la pluralité à ses élèves, sur l'obstacle que représente la notion "quelques" aux yeux des élèves et sur l'utilisation de manipulations syntaxiques de la vidéo 4.

2- A partir du diaporama 1.3, diapo 10 animée, le formateur invite les enseignants à trouver des exemples de noms au croisement des dimensions sémantique et syntaxique.

D'autres ressources pour faire le point sur l'accord en nombre du Groupe Nominal

Retour au menu