Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualité / Sabine VanHulle : « à qui profite le crime ? »

Sabine VanHulle : « à qui profite le crime ? »

Par Stéphane Kus publié 28/08/2013 12:55, Dernière modification 14/04/2016 11:27
intervention au colloque de l'AREF 2013 à Montpellier

Sabine Vanhulle est professeur à l'Université de Genève. ElleSabine Vanhulle est docteure en sciences de l’éducation et professeure responsable de l’unité de recherche et d’enseignement «Rapports théorie-pratique en formation, alternance et didactique des savoirs professionnels». Elle dirige également le groupe de recherche TALES (Théories, actions, langages et savoirs)/ TALK (Theories, actions, languages and knowledge).

 

Parfois, dans un entretien de formation, explique l’universitaire genevoise, on est frappé de la différence du type de discours entre l’étudiant, le professionnel débutant et le formateur, qui sont dans le récit d’expérience de la pratique, et le chercheur, qui cherche à théoriser, à mettre en système… Ce « décalage des points de vue » est au cœur des situations de formation visant au « développement ». « Il faut donc construire des mondes de représentations sur le sens de ce qu’on fait, qui incorpore nécessairement les mondes vécus par les personnes dont on cherche à comprendre (ou modifier) l’activité. »

En lisant les titres des communications présentées dans le colloque, elle remarque la multiplication des travaux s'intéressant à l’activité réelle, à l’accompagnement, aux biographies d’acteurs, au cours d’action, et semblant donc s’intéresser à des personnes inscrites dans des contextes qu’on va étudier in situ. « Le terrain gagne du terrain dans les préoccupations des chercheurs ». 

Une « troisième voie » pour la recherche ?

 

Est-ce le signe d’un nouveau « développement » de l’activité des chercheurs ? Depuis longtemps, comme le dit Schneuwly, on constate une tension entre l’autonomie de la recherche et les attentes sociales en matière d’éducation. Construire en même temps des connaissances rigoureuses et opératoires est-il une utopie ou une hypothèse, d’autant plus dans le monde cloisonné des disciplines de recherche, parfois peu en capacité de décrire la complexité du monde réel de l’ordinaire de la classe ? La « pluralité » des courants de recherche demande à chacun de gagner en « maturité » pour arriver à un nouveau paradigme et mettre en relation les différentes conclusions auxquelles arrivent les différentes disciplines, lorsqu’elles donnent des conseils d’action aux praticiens, mais aussi parvenir à une réelle collaboration entre recherche et terrain, dans les « interventions ». «Entre une démarche explicative qui dissout son objet sans retour et une démarche compréhensive qui le rejoint trop vite », comme écrivait Clot, la troisième voie est étroite. L’instauration de « cadres dialogiques », l’utilisation de méthodes indirectes, à l’épreuve de la pratique réelle, peuvent permettre aux professionnels de développer une activité nouvelle sur leurs activités antérieures, par un travail sur leur propre métier.

Si on doit admettre la diversité des différents regards, des différentes disciplines, en relation avec la psychologie, la sociologie, l’anthropologie, il faut évidemment renoncer à tout savoir de « vérité », contrairement aux ambitions de la pédologie du XXe siècle. Mais peut-on penser une science du développement humain, comme théorie d’ensemble possible, unifiante ? La perspective vygotskienne nous invite à nous situer comme « intervenant du champ social », nécessitant : 

  • de faire dialoguer les grands champs épistémologiques pour entrer dans l’opérationnel sur le terrain, de pratiquer la mixité des méthodes : Vygotski et Dewey ne sont pas forcément incompatibles…
  • de faire dialoguer les chercheurs et les méthodes de recherche
  • de faire dialoguer l’individu et le social, de penser à la fois l’internalisation et l’externalisation du savoir qui permet d’agir et de transformer le social.

Les écueils sont bien sûr nombreux : les recherches sur les enfants sont souvent enracinées dans des contextes normatifs et moraux. Ne faut-il pas aller vers une « slow-science », développante et enveloppante, en prenant le temps de bien faire ce qu’on a à faire ?

 
Mots-clés associés : ,
Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
15/07/2019 Dans une conférence scindée en quatre vidéos, Sylvie Plane, professeure émérite de Sciences du langage, fait découvrir cet objet complexe. De la maternelle au lycée, l'oral est à la fois vecteur et objet d'apprentissage. Ses différentes dimensions : sociales, interactionnelles, cognitivo-langagières, etc. sont exposées en détails dans le but de mieux comprendre ce qui se joue en classe et de penser des pistes de travail pour les élèves.
11/07/2019 À vos agendas ! Le calendrier des formations 2019-2020 de l’Ifé est en ligne et les inscriptions sont ouvertes.
18/06/2019 Charles Torossian, inspecteur général de l’éducation nationale et conseiller spécial auprès de Jean-Marc Huart, DGESCO, dresse un état des lieux de la mise en œuvre du rapport Villani-Torossian concernant la formation initiale et continue, en mathématiques, des enseignants du premier degré. Cette intervention se situait dans le cadre de la deuxième session de la formation de formateurs « concevoir des formations en mathématiques et accompagner les enseignants sur le terrain en éducation prioritaire » organisée par l’Ifé-Centre-Alain-Savary en mars 2019.
28/05/2019 Dans la filiation d'Henri Wallon et de Lev Vygotski, Jean-Yves Rochex, professeur en Sciences de l'éducation à l'Université Paris 8 Saint-Denis, définit le rôle de l'école dans le développement de l'enfant, ainsi que des concepts utiles à l'enseignement et à la formation des enseignants : expliciter, triple autorisation, norme et normativité, zone proximale de développement (ZPD), etc.
12/04/2019 Ce module de formation propose d'analyser avec un groupe d'enseignants une pratique de résolution de problème en Moyenne Section. À partir d'une photo et d'un extrait vidéo, le collectif est amené à repérer dans ce que fait la maitresse, ce qui peut outiller les élèves pour construire du langage mathématique et structurer la pensée. Comment distinguer les buts de la tâche, des objectifs d'apprentissage ? Quels sont les "savoirs invisibles" qui sont nécessaires pour réussir la tâche ?
12/04/2019 Comment s'emparer des erreurs des élèves dans les situations d'apprentissages ? Pour en faire quoi ? Ce module de formation traite de la question des régulations didactiques au cœur des séances d'apprentissage au cycle 1.
12/04/2019 Quelles consignes pour favoriser quelles activités cognitive et langagière des élèves ? Que faut-il expliciter ou laisser dans l'ombre ? Quels indicateurs langagiers (verbaux et non verbaux) prélever pendant la séance pour savoir si les élèves sont en train d'apprendre, savent déjà, sont encore loin des objectifs d'apprentissages ciblés ? Ce module tente de répondre à ces questions en analysant l'activité conjointe d'une enseignante de PS et celle de ses élèves.
11/04/2019 Comment accompagner une équipe de collège REP+ pour mieux gérer les situations de crise dans la classe mais aussi au sein de l’établissement ? Marie-Bénédicte Duprat et Éric Jourdain, FEP en Corse, présentent le dispositif des "cafés pédagogiques"
08/04/2019 Les deux inspections générales ont commis un rapport sur la formation continue des enseignants du 2nd degré publié en mars 2019. Le document s’organise en deux parties : d’abord un ensemble de constats et de points critiques sur l’état de la formation, ensuite une proposition d’orientation nette vers un changement de paradigme : d’une formation (descendante et hors-sol) vers le développement professionnel et personnel des enseignants en contexte.
01/04/2019 Clémence Jacq est chargée d'études à la Chaire UNESCO-IFÉ. Avec Luc Ria, ils ont construit cette grille pour en faire un outil au service du pilotage. Conçue à partir d'éléments théoriques et de l'observation d'un collectif émergeant dans un collège REP+, cette grille permet de comprendre et analyser les conditions de la transformation d'un collectif de professionnels pour orienter leur travail.
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr

Référentiel de l'EP

logoEP.gif A travers un tableau de ressources pour vos formations, l'équipe du centre Alain-Savary vous propose des pistes pour avancer sur la mise en oeuvre du référentiel de l'Education prioritaire.

Accéder au tableau...

Publications

Toutes nos publications

publications

Dernière publication :

Relations école-familles de la maternelle au lycée

Analyses, ressources et outils

livret-parents 

(PDF - 26,6 Mo - 84 pages)

Vidéos : Les grands témoins du centre

grand-temoin-casUne collection de vidéos, qui va s'enrichir au fil du temps, de chercheurs et de praticiens dont les discours nous semblent pouvoir aider chacun à penser autour des difficultés des élèves, des enseignants et des pilotes dans l'Ecole.

Parcours de formation

parcours hybrides

A travers ces parcours, le centre Alain-Savary propose aux formateurs des ingénieries de formation "hybride" autour d'un sujet. Chacun d'eux comprend à la fois des ressources théoriques pour les formateurs, une proposition d'ingénierie, des supports de travail pour les stagiaires.

Voir les parcours...

Formations

Le calendrier des formations 2019-2020 prévues par le centre Alain-Savary est en ligne

Les formations du Centre Alain Savary, organisées dans le cadre de l'IFE, sont accessibles gratuitement aux cadres, formateurs, coordonnateurs, (EN et hors EN), qui souhaitent y participer.

Le calendrier avec les dates et le sujet des formations 2019-2020 est en ligne, une description plus précise sera publiée