Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualité / Sabine VanHulle : « à qui profite le crime ? »

Sabine VanHulle : « à qui profite le crime ? »

Par Stéphane Kus publié 28/08/2013 12:55, Dernière modification 14/04/2016 11:27
intervention au colloque de l'AREF 2013 à Montpellier

Sabine Vanhulle est professeur à l'Université de Genève. ElleSabine Vanhulle est docteure en sciences de l’éducation et professeure responsable de l’unité de recherche et d’enseignement «Rapports théorie-pratique en formation, alternance et didactique des savoirs professionnels». Elle dirige également le groupe de recherche TALES (Théories, actions, langages et savoirs)/ TALK (Theories, actions, languages and knowledge).

 

Parfois, dans un entretien de formation, explique l’universitaire genevoise, on est frappé de la différence du type de discours entre l’étudiant, le professionnel débutant et le formateur, qui sont dans le récit d’expérience de la pratique, et le chercheur, qui cherche à théoriser, à mettre en système… Ce « décalage des points de vue » est au cœur des situations de formation visant au « développement ». « Il faut donc construire des mondes de représentations sur le sens de ce qu’on fait, qui incorpore nécessairement les mondes vécus par les personnes dont on cherche à comprendre (ou modifier) l’activité. »

En lisant les titres des communications présentées dans le colloque, elle remarque la multiplication des travaux s'intéressant à l’activité réelle, à l’accompagnement, aux biographies d’acteurs, au cours d’action, et semblant donc s’intéresser à des personnes inscrites dans des contextes qu’on va étudier in situ. « Le terrain gagne du terrain dans les préoccupations des chercheurs ». 

Une « troisième voie » pour la recherche ?

 

Est-ce le signe d’un nouveau « développement » de l’activité des chercheurs ? Depuis longtemps, comme le dit Schneuwly, on constate une tension entre l’autonomie de la recherche et les attentes sociales en matière d’éducation. Construire en même temps des connaissances rigoureuses et opératoires est-il une utopie ou une hypothèse, d’autant plus dans le monde cloisonné des disciplines de recherche, parfois peu en capacité de décrire la complexité du monde réel de l’ordinaire de la classe ? La « pluralité » des courants de recherche demande à chacun de gagner en « maturité » pour arriver à un nouveau paradigme et mettre en relation les différentes conclusions auxquelles arrivent les différentes disciplines, lorsqu’elles donnent des conseils d’action aux praticiens, mais aussi parvenir à une réelle collaboration entre recherche et terrain, dans les « interventions ». «Entre une démarche explicative qui dissout son objet sans retour et une démarche compréhensive qui le rejoint trop vite », comme écrivait Clot, la troisième voie est étroite. L’instauration de « cadres dialogiques », l’utilisation de méthodes indirectes, à l’épreuve de la pratique réelle, peuvent permettre aux professionnels de développer une activité nouvelle sur leurs activités antérieures, par un travail sur leur propre métier.

Si on doit admettre la diversité des différents regards, des différentes disciplines, en relation avec la psychologie, la sociologie, l’anthropologie, il faut évidemment renoncer à tout savoir de « vérité », contrairement aux ambitions de la pédologie du XXe siècle. Mais peut-on penser une science du développement humain, comme théorie d’ensemble possible, unifiante ? La perspective vygotskienne nous invite à nous situer comme « intervenant du champ social », nécessitant : 

  • de faire dialoguer les grands champs épistémologiques pour entrer dans l’opérationnel sur le terrain, de pratiquer la mixité des méthodes : Vygotski et Dewey ne sont pas forcément incompatibles…
  • de faire dialoguer les chercheurs et les méthodes de recherche
  • de faire dialoguer l’individu et le social, de penser à la fois l’internalisation et l’externalisation du savoir qui permet d’agir et de transformer le social.

Les écueils sont bien sûr nombreux : les recherches sur les enfants sont souvent enracinées dans des contextes normatifs et moraux. Ne faut-il pas aller vers une « slow-science », développante et enveloppante, en prenant le temps de bien faire ce qu’on a à faire ?

 
Mots-clés associés : ,
Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
27/03/2020 Le séminaire «Relations École-familles» IFÉ-Centre Alain Savary a organisé en décembre 2018 une session de travail entre enseignants, formateurs, chercheurs et coordonnateurs sur la question controversée de «faire entrer des parents dans la classe» en cycles 3 et 4. Retour sur les dispositifs présentés et la discussion à partir de ces présentations.
17/02/2020 Ce module a été conçu par une équipe pluri-catégorielle composée de conseillers pédagogiques des circonscriptions de Libourne 2, Langon et Pessac (académie de Bordeaux) et d'une maitre de conférence de l'université de Bordeaux. Il a été réalisé avec la participation et l'aide d'enseignants de ces circonscriptions ainsi que de la circonscription de la Réole. Il est destiné à des formateurs qui souhaiteraient engager une animation de 3 heures sur la dictée à l'adulte auprès d' enseignants de CP.
04/02/2020 La boite à outils "écriture" a été conçue par une équipe pluri-catégorielle. Différentes ressources sont proposées aux formateurs pour accompagner les enseignants dans l'enseignement de l'écriture.
23/01/2020 Le collège Gambetta en REP à Saint-Etienne dans l'académie de Lyon, accompagné par le centre Alain Savary, a mis en place un observatoire du dispositif Devoirs faits, à l'issue de la première année de mise en oeuvre. Cet observatoire a permis d'analyser le pilotage et l'organisation du dispositif. Cet article rend compte des discussions inter-métier sur les enjeux du travail personnel de l'élève. Il présente les outils utilisés pour observer différentes dimensions du dispositif
06/01/2020 Sylvie Guffond est CPD en Haute-Savoie, chargée de mission pour accompagner les formateurs RMC du plan Villani-Torossian, pour l'Académie de Grenoble, depuis la rentrée de septembre 2018. En mars 2019, à l'IFÉ, elle explique comment s'organise l'accompagnement des formateurs RMC, comment ces derniers accompagnent les enseignants et les équipes dans les écoles, et les collaborations en circonscription.
16/12/2019 La boite à outils "compréhension" a été conçue par une équipe pluri-catégorielle. Différentes ressources sont proposées aux formateurs pour accompagner les enseignants dans l'enseignement de la compréhension au cycle 2. " Le cadre théorique" a une finalité de clarification des notions abordées. Les autres ressources constituent des supports de la formation : scénario de formation, canevas d'enseignement, banque de textes, etc...
16/12/2019 La boite à outils "Etude de la langue" a été conçue par une équipe pluri-catégorielle issue du groupe "maitrise de la langue" de l'Essonne Différentes ressources sont proposées aux formateurs pour accompagner les enseignants dans la mise en place d’une démarche réflexive sur la langue soit en lien avec un travail de lecture et de compréhension, soit au sein d’une séance décrochée.
08/11/2019 Une synthèse des réflexions et des outils du centre Alain-Savary au service des formateurs. Quelle serait une formation continue véritablement efficiente, une « bonne » formation, aujourd’hui ? À partir de son expérience, le centre Alain-Savary a défini un certain nombre d’objectifs, de modalités et d'outils pour concevoir la formation continue des enseignants. Version 7 - octobre 2019, enrichie notamment d'un chapitre consacré à l'usage de l'audio et d'un guide d'entretien d'autoconfrontation.
05/11/2019 À partir de situations réelles dans et hors la classe, cette ressource vise à outiller les formateurs sur la question du travail personnel de l'élève.
11/09/2019 Mardi matin, mois de décembre 2017. Élisabeth conduit le rituel de l'appel : Compter les présents et les absents. Elle en fait une activité de mathématiques qui permet de réinvestir certaines connaissances étudiées à d'autres moments sur le nombre .
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr

Référentiel de l'EP

logoEP.gif A travers un tableau de ressources pour vos formations, l'équipe du centre Alain-Savary vous propose des pistes pour avancer sur la mise en oeuvre du référentiel de l'Education prioritaire.

Accéder au tableau...

Publications

Toutes nos publications

publications

Dernière publication :

Relations école-familles de la maternelle au lycée

Analyses, ressources et outils

livret-parents 

(PDF - 26,6 Mo - 84 pages)

Vidéos : Les grands témoins du centre

grand-temoin-casUne collection de vidéos, qui va s'enrichir au fil du temps, de chercheurs et de praticiens dont les discours nous semblent pouvoir aider chacun à penser autour des difficultés des élèves, des enseignants et des pilotes dans l'Ecole.

Parcours de formation

parcours hybrides

A travers ces parcours, le centre Alain-Savary propose aux formateurs des ingénieries de formation "hybride" autour d'un sujet. Chacun d'eux comprend à la fois des ressources théoriques pour les formateurs, une proposition d'ingénierie, des supports de travail pour les stagiaires.

Voir les parcours...

Formations

Le calendrier des formations 2019-2020 prévues par le centre Alain-Savary est en ligne

Les formations du Centre Alain Savary, organisées dans le cadre de l'IFE, sont accessibles gratuitement aux cadres, formateurs, coordonnateurs, (EN et hors EN), qui souhaitent y participer.

Le calendrier avec les dates et le sujet des formations 2019-2020 est en ligne, une description plus précise sera publiée