Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Décrochages / RESSOURCES / Des "cafés pédagogiques" pour mieux gérer la perturbation scolaire

Des "cafés pédagogiques" pour mieux gérer la perturbation scolaire

Par Sylvie Martin-Dametto publié 11/04/2019 09:20, Dernière modification 17/04/2019 20:41
Comment accompagner une équipe de collège REP+ pour mieux gérer les situations de crise dans la classe mais aussi au sein de l’établissement ? Marie-Bénédicte Duprat et Éric Jourdain, FEP en Corse, présentent le dispositif des "cafés pédagogiques"

Marie-Bénédicte Duprat, professeure d’espagnol et Eric Jourdain, professeur d’EPS sont tous deux formateurs  académiques éducation prioritaire. Ils travaillent dans le seul établissement classé REP+ en Corse, le collège Saint-Joseph de Bastia.  Ensemble ils ont animé un « café pédagogique » pendant six mois dans leur établissement dans le but d’améliorer la gestion de la perturbation scolaire. Comment gérer les situations de crise dans sa classe mais aussi au sein de l’établissement ?  Le travail conduit est collectif, inter-métier et interdisciplinaire.

 

player1

player1
Présentation du dispositif. Contexte, mise en place, objectifs 00:00
Interroger les pratiques professionnelles : quelle méthodologie adopter ? 05:23
Neopass@ction pour apprendre à analyser les pratiques 08:56
De la réflexion à l’élaboration collective d’outils de remédiation 13:26
Phase d’expérimentation du dispositif 26:18
Quelques  points de vigilance    27:47
Comment les élèves perçoivent-ils  la perturbation scolaire ? 30:43
Propos conclusifs 48:28

1. Présentation du dispositif. Contexte, mise en place, objectifs

Suite à une recrudescence des épisodes de perturbations et de sanctions,  constatée dans l’établissement, un travail collectif est impulsé par les deux formateurs éducation prioritaire. Appelé « Café pédagogique », le dispositif prend la forme d’une formation hybride impliquant  tous les professionnels volontaires. À l'échelle de l'établissement, l’objectif est d'améliorer la gestion de la perturbation scolaire mais aussi d’impulser une culture commune dans le traitement des situations critiques. Pour cela, les formateurs proposent de travailler à partir de l’analyse de pratiques enseignantes, puis d'accompagner le collectif dans la conception d'outils partagés.

2. Interroger les pratiques professionnelles : quelle méthodologie adopter ?

Tâche pour tirer parti de l'observationDonner à voir sa pratique à ses collègues ne va pas de soi. Les formateurs proposent donc des vidéos de séances de classe extraites de la plateforme Neopass@action et une grille d’analyse qui permet d'objectiver au mieux les situations observées et d'émettre collectivement des propositions de pratiques alternatives.

3. Neopass@ction pour apprendre à analyser les pratiques

Le point de départ du « Café pédagogique »  est le visionnement de deux vidéos de la plateforme Neopass@ction de la rubrique  « Faire face aux incidents » présentant des enseignants en situation problématique dans leur classe. A l’aide de la grille d’analyse, les enseignants décrivent ce qu’ils ont vu et  interprètent  les situations. Ils questionnent la notion d’autorité, réfléchissent à des  moyens de réguler l'activité des élèves, font des liens entre régulation du cours et contenus  didactiques et pédagogiques.  Cela leur permet de construire collectivement des outils qui leur semblent utiles et qu'ils vont éprouver en situation.

4. De la réflexion à l’élaboration collective d’outils de remédiation

Les outils produits par le collectif sont les suivants :

  • le Protocole commun de régulation et de médiation de l’ordre scolaire,
  • la Fiche d’exclusion, 
  • le Contrat de respect mutuel.

Deux pôles sont identifiés dans le Protocole commun pour anticiper et gérer les crises : La gestion des élèves et la gestion des apprentissages:

  • Du côté de la gestion des élèves, ce qui est important (et qui émane de l’observation par les enseignants), c’est prévenir, annoncer, occuper l’espace, recadrer, ne pas négocier, etc…
  • La gestion des apprentissages renvoie aux dispositifs d’explicitation, à donner du sens, motiver, anticiper, réguler, s’adapter, etc…

Il existe une interaction entre ces deux pôles qui permet de cerner les moments de passages à risque pour les élèves, pour les enseignants ou pour les personnels de vie scolaire : prises de paroles intempestives, conflits entre élèves, chahut général etc… La reconnaissance des passages à risque permet d'anticiper un certain nombre de situations pouvant potentiellement déboucher sur une crise.

Dans le Protocole commun, il n’y a pas de réponse type aux situations de crise, ni de solution miracle. Mais il y a une démarche commune qui passe par :

  • la médiation collective : passer d’une gestion individuelle, à une gestion collective de l’incident.
  • La médiation au sein de la classe : contrat de respect, sanctions, etc…
  • Un SAS d’exclusion. Chaque fois qu’un élève est exclu, il a une fiche d’exclusion. Cette fiche est simple et invite l’élève à réfléchir sur le motif de l’exclusion, les raisons pour lesquelles il perturbe le cours, et sur les règles de respect mutuel et du règlement intérieur qu’il n’a pas respectées.

En lien avec les travaux de Sébastien Pesce sur le geste éducatif Selon Sébastien Pesce, docteur en sciences de l'éducation, université de Tours, le geste éducatif est l’outil professionnel dont une équipe professionnelle dispose pour gérer les situations critiques. Il s’agit d’une action concrète qui résulte d'un processus d'élaboration et qui est portée par l'institution, l'établissement, selon les niveaux 4 et 5 (organisationnel et institutionnel) de la grille d'Ardoino.et ses références à Jacques Ardoino, la gestion de la perturbation scolaire, et en particulier des situations de crise, évolue d'une démarche individuelle vers une démarche collective, reconnue et soutenue par la direction de l'établissement. Le caractère institutionnalisé et durable de la fiche d’exclusion par lui donne une efficacité plus importante que si ce dispositif n’appartenait qu’à un enseignant seul. Des paliers de sanctions sont prévus, l’exclusion de cours d’un élève donnant lieu à la mise en place d’un protocole institutionnalisé.

Grille d'Ardoino

pour aborder la complexité des situations conflictuelles

Grille d'Ardoino

5. phase d’expérimentation du dispositif

Cette phase avait un double objectif, éprouver les outils en vue d'une amélioration ou d'une validation collective au café pédagogique suivant d'une part, et d'autre part ramener des situations de perturbation internes à l'établissement pour en faire des objets de travail partagé. Les enseignants ont donc été invités à signaler des situations de perturbations à l’aide d’une fiche intitulée «  Rapport de situations liées à la régulation et la médiation de l’ordre scolaire ».

6. Quelques  points de vigilance

Deux points de vigilance à signaler :

  • Reconnaitre des déterminants de la construction d'une situation de crise à partir d'une vidéo permet de les mettre en mots et de faire culture commune autour de ces passages à risque, mais les reconnaitre pour les anticiper dans le feu de l'action de la classe en est une autre.
  • Ce n'est pas si facile pour les enseignants de consacrer du temps à compléter cette fiche après la journée de travail, surtout lorsque celle-ci a été émaillée par la gestion de situations de perturbation.

7. Comment les élèves perçoivent-ils la perturbation scolaire ?

Dans ce chapitre, les deux formateurs expliquent comment ils ont travaillé avec une classe de 6ème pour recueillir leurs représentations des situations de perturbations scolaires. Ils ont proposé le visionnement de deux extraits vidéos issus du site de la chaire UNESCO lors d'une journée d'étude sur les gestes professionnels en 2016 qui présentent deux situations d'enseignement avec les mêmes élèves mais deux enseignants novices différents. L'une des deux situations est problématique. L’objectif est de voir ce que les élèves comprennent et comment la comparaison les amènent à analyser les deux situations.

 Pour cela, les élèves ont été invités à compléter trois phrases avant la projection et après la projection des vidéos :

  • Selon moi, un élève perturbateur est un élève qui…
  • Selon moi, un élève perturbe le cours parce que…
  • Pour qu’un élève cesse de perturber le cours, il faut…

 Puis,les élèves réagissent aux interactions enseignant-élèves sous la forme d’un débat  animé par les formateurs. Les élèves évoquent spontanément les notions de sévérité, de respect, d’autorité, de règles, de sanction

8.Propos conclusifs

Plusieurs conditions semblent nécessaires à la réussite d’un tel dispositif :

  • la mise en place d’un pilotage avec un soutien institutionnel fort,
  • un temps suffisamment long pour observer des transformations de pratiques,
  • l’implication de toute la communauté éducative, tous métier confondus
  • un accompagnement qui permet de construire l'observatoire des pratiques, le conservatoire et le laboratoire.

Les formateurs souhaitent faire évoluer le dispositif vers un questionnement de la difficulté scolaire en lien avec la perturbation.

 

Documents élaborés par le collectif du REP+

Protocole commun collège Saint Joseph Bastia Protocole commun de régulation et de médiation de l’ordre scolaire format .doc
format .pdf
Fiche exclusion collège Saint Joseph Bastia Fiche d’exclusion format .doc
format .pdf
Contrat respect collège Saint Joseph Bastia Contrat de respect mutuel format .doc
format .pdf
Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
12/04/2019 Ce module de formation propose d'analyser avec un groupe d'enseignants une pratique de résolution de problème en Moyenne Section. À partir d'une photo et d'un extrait vidéo, le collectif est amené à repérer dans ce que fait la maitresse, ce qui peut outiller les élèves pour construire du langage mathématique et structurer la pensée. Comment distinguer les buts de la tâche, des objectifs d'apprentissage ? Quels sont les "savoirs invisibles" qui sont nécessaires pour réussir la tâche ?
12/04/2019 Comment s'emparer des erreurs des élèves dans les situations d'apprentissages ? Pour en faire quoi ? Ce module de formation traite de la question des régulations didactiques au cœur des séances d'apprentissage au cycle 1.
12/04/2019 Quelles consignes pour favoriser quelles activités cognitive et langagière des élèves ? Que faut-il expliciter ou laisser dans l'ombre ? Quels indicateurs langagiers (verbaux et non verbaux) prélever pendant la séance pour savoir si les élèves sont en train d'apprendre, savent déjà, sont encore loin des objectifs d'apprentissages ciblés ? Ce module tente de répondre à ces questions en analysant l'activité conjointe d'une enseignante de PS et celle de ses élèves.
08/04/2019 Les deux inspections générales ont commis un rapport sur la formation continue des enseignants du 2nd degré publié en mars 2019. Le document s’organise en deux parties : d’abord un ensemble de constats et de points critiques sur l’état de la formation, ensuite une proposition d’orientation nette vers un changement de paradigme : d’une formation (descendante et hors-sol) vers le développement professionnel et personnel des enseignants en contexte.
01/04/2019 Clémence Jacq est chargée d'études à la Chaire UNESCO-IFÉ. Avec Luc Ria, ils ont construit cette grille pour en faire un outil au service du pilotage. Conçue à partir d'éléments théoriques et de l'observation d'un collectif émergeant dans un collège REP+, cette grille permet de comprendre et analyser les conditions de la transformation d'un collectif de professionnels pour orienter leur travail.
11/03/2019 Lors des deux journées « Former au lire-écrire-comprendre » organisées par l’IFÉ-centre Alain Savary en octobre 2018, Roland Goigoux, directeur de la recherche « Lire-Écrire au CP » et didacticien de la lecture a présenté son point de vue d’expert sur les évaluations nationales de CP en lecture. Il a également donné des pistes pour aider les enseignants dans leurs propositions de remédiation aux élèves.
12/02/2019 La recherche Lire-Écrire a montré que le temps consacré à l’étude de la langue au CP a un impact positif sur la lecture et l’écriture. Fort de ce constat, un groupe de travail pluri-catégoriel s’est constitué afin d’élaborer des scénarios de formation sur cette question. Patrice Gourdet, maître de conférence en sciences du langage, enseignant-chercheur au sein du laboratoire EMA, à l'université de Cergy-Pontoise, est intervenu à l'Institut Français de l'Éducation, lors de la formation «Former au Lire-Écrire-Comprendre» en octobre 2018.
04/02/2019 Mardi matin, mois de décembre 2017. Élisabeth conduit le rituel de l'appel : Compter les présents et les absents. Elle en fait une activité de mathématiques qui permet de réinvestir certaines connaissances étudiées à d'autres moments sur le nombre .
04/01/2019
04/01/2019 Émilie travaille en atelier avec un groupe de cinq élèves de PS et MS volontaires. Ils ont des cubes emboitables et doivent reconstruire une tour de la même hauteur que celle que la maitresse a cachée sous la boite.
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr