Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / LECTURE-ECRITURE / Boite à outils compréhension / Un scénario de formation et des canevas d'enseignement / Scénario de formation "enseigner la compréhension"

Scénario de formation "enseigner la compréhension"

Par Frédérique Jarre publié 16/12/2018 00:00, Dernière modification 28/01/2020 15:03
Un scénario de formation (3h, 6h ou 9h) hybride autour de l'enseignement de la compréhension en grande section et au cycle 2.

 

 

capture-d2019ecran-2019-11-18-a-15-30-20.png

Ce scénario de formation s'appuie sur le cadre de la didactique professionnelle, notamment sur les travaux de Bertrand Schwartz, : "Un adulte n’est prêt à se former, que s'il trouve, ou s'il peut espérer trouver dans la formation qu'on lui offre, une réponse à ses problèmes, dans sa situation", notamment repris par les approches de la didactique professionnelle. Dans cette approche, former des adultes consisterait à transformer :

 

 

  • le vécu en expériences, 
  • les expériences en savoir-faire,
  • les savoir-faire en connaissances qui permettent l’autonomie. 

Ce qui nécessite pour le formateur de :

  • Analyser des expériences.
  • Faire formuler des problèmes de métier.
  • Enrichir les connaissances  professionnelles.

 

 

 

 

 

 

 

 

Des scénarios de formation en cinq étapes

OBJECTIF : 

Former à l'enseignement de la compréhension en prenant appui sur deux dispositifs de lecture: le Visibiléo et Lecture pas-à-pas.

SAVOIRS UTILES AU FORMATEUR, à consulter au préalable

 

                        Nature du support

                                                                              Contenu

Conférence chapitrée

Les résultats issus de la recherche Lire-Ecrire dans le domaine de la compréhension

Article

Les références théoriques qui ont permis d’élaborer les dispositifs Visibilio et Lecture pas-à-pas

Conférence chapitrée

Présentation des dispositifs Visibilio et Lecture pas-à-pas et des canevas d’enseignement

outils du formateur (mobilisables en formation)

 

                                                     VISIBILÉO

                                            LECTURE PAS-À-PAS

Grammaire

Grammaire

Canevas d’enseignement

Canevas d'enseignement

Cadre didactique

Cadre didactique

Retranscription de situation de classe GS

Retranscription de situation de classe CP

Retranscription de situation de classe CP

Retranscription de situation de classe CM1

Vidéos

Vidéos

 

Déroulé du scénario

 

 

 Activités en formation

 Buts en formation

Étape 0

En amont de la formation, envoyer un questionnaire aux enseignants.

Recueillir le vécu des enseignants sur les problèmes qui se posent à eux.

Étape 1

Poser le problème et prendre appui sur l’expérience professionnelle.

Faire émerger un problème de métier : ici, "qu’est-ce que comprendre" ? Analyse de productions d’élèves.

Étape 2

 

Analyser des expériences:

  • Vivre et analyser une expérience collective.

  • Co-élaborer une préparation.

  • Identifier ce qu’est comprendre.
  • Identifier ce qu’il y a d’important à comprendre dans un récit.
  • Découvrir et s’approprier deux dispositifs de lecture : la lecture pas à pas et/ou le Visibiléo
  • Apprendre à construire une séance : identifier les nœuds du texte, les liens de causalité du récit et les processus de compréhension.

Étape 3

Expérimenter en classe

Mettre en place un enseignement de la compréhension.

Étape 4

Analyser les expériences individuelles.

Enrichir les connaissances professionnelles.

Étape 5

Préparer des séances pour la classe.

Transformer les savoir-faire des enseignants en connaissances qui permettent l'autonomie.

Étape 0 : en amont de la formation, recueillir les problèmes qui se posent

Proposer à distance aux enseignants, deux semaines avant la session en présentiel, un questionnaire (voir encadré ci-dessous) pour faire un état des lieux de leur pratique, leur permettant de faire le tri entre ce qu'ils savent bien faire et qui donne satisfaction, et ce qui leur pose problème, qu'ils voudraient faire mais qu'ils n'arrivent pas encore à bien faire. Quelques jours avant la formation, le formateur collecte les réponses et les envoie à tous les participants, sans filtre ou traitement préalable, et annonce que le traitement des réponses constituera le premier temps de la formation, en les catégorisant par type. 

L'objectif est de faire prendre conscience que même lorsqu'on pratique le même métier, nos préoccupations ne sont pas toujours les mêmes et ne s'expriment pas de la même façon.

Propositions de questions à poser :

Quand vous travaillez la compréhension avec vos élèves en classe :

  1. Quelles pratiques mettez-vous en œuvre pour enseigner la compréhension ? Pouvez-vous en citer 3 exemples.
  2. Quels sont, selon vous, les principaux obstacles à la compréhension ? Pouvez-vous en citer 3 exemples.
  3. Qu’est-ce qui vous donne satisfaction dans votre pratique de classe ? Pouvez-vous en citer 3 exemples.
  4. Qu’est-ce qui vous semble le plus difficile à mettre en œuvre dans la classe ?  Pouvez-vous en citer 3 exemples.

Pour le formateur, les réponses des enseignants peuvent-être regroupées :

  • Les pratiques de classe mises en œuvre
  • Les principaux obstacles à la compréhension
  • Vos satisfactions

Ce qui n’est pas facile pour vous.

 Retour au menu

Étape 1 : poser le problème et prendre appui sur l'expérience professionnelle

Catégoriser les retours des enseignants (questionnaire à distance)

Le formateur pourra proposer, à partir des réponses, une première catégorisation sous forme de diaporama qui permettra d’aborder les principaux problèmes (les obstacles, etc.). Ce sera l’occasion d’engager la discussion sur qu’est-ce qu’enseigner la compréhension ?

S’assurer que l’espace de formation est suffisamment sécurisant pour que chacun puisse s’exprimer.

Proposer une situation-problème au choix du formateur 

  • Analyser un texte et les rappels de récit d’élèves correspondant en se demandant ce qu’il y a d’important à comprendre dans le texte, ce que l’on perçoit de la compréhension des élèves à travers les rappels de récit.

A partir d' "Un loup trop gourmand" de Keiko Kasza, dans une classe de CP.

A partit du "Petit chaperon rouge", dans une classe de GS.

 

  • Faire faire des rappels de récits à partir des textes proposés dans la boîte à outils, et les confronter

 

 Être précis sur ce qui est à comprendre dans le texte. 

Synthétiser

Qu’est-ce qu’il y avait à comprendre dans ce(s) texte(s) ? Quels sont les processus mobilisés par le lecteur pour comprendre ? Qu’est-ce qu’enseigner la compréhension? Quelles sont les compétences à développer chez les élèves ?

Le/la formateur.trice peut s'appuyer sur les fondements du cadre didactique présentés par Marie-France Bishop.

  Définir le rappel de récit peut-être nécessaire.

Retour au menu

 

Étape 2 : Vivre et analyser une expérience collective et co-élaborer une préparation de séance à partir du Visibiléo  et de lecture pas à pas

Vivre et analyser le Visibiléo

Le formateur peut :

  • Présenter ce que le Visibiléo vise et le mettre en relation avec les états mentaux des personnages.
  • Présenter les différents moments où on peut le placer.
  • Montrer la manière dont il peut répondre aux problèmes de compréhension des élèves soulevés lors du temps précédent.
  • Présenter la « grammaire » du Visibiléo et en expliquer les différentes composantes.

On peut, selon le temps, proposer la construction collective du Visibiléo d’un texte court "Le loup et l’agneau".

 Les bulles de pensées ne contiennent pas un résumé de l’histoire, mais bien les croyances et intentions des personnages.

           1- Proposer de construire le Visibiléo d’un texte court : "Un loup si bête" de Natha Caputo

Les enseignants réfléchissent rapidement individuellement, puis par groupe de 4 ou 5, et rédigent une affiche commune.

           2- Confronter les propositions

Le formateur peut :

  • Organiser les discussions à partir d'exemples du Visibileoautour des questions suivantes: Qu’est-ce qui est commun aux différentes propositions? Quelles sont les différences (choix des éléments essentiels retenus, liens, formulation de l’implicite…)?
  • Revenir sur la grammaire et la présentation du Visibileo.

Moment difficile à mettre en œuvre car les stagiaires ne savent pas comment s’y prendre pour dessiner le Visibiléo.

           3- Visionner une vidéo de séance de classe sur ce même récit

 

Vivre et analyser Lecture pas-à-pas 

S’assurer que l’espace de formation soit suffisamment sécurisant pour que chacun puisse s’exprimer.

Le/la formateur.trice va faire vivre une lecture pas-à-pas aux formés et leur demande d'adopter une posture réflexive en leur proposant :

  • d'être attentifs aux processus qu'ils mobilisent pour répondre aux deux modalités de questions de lecture pas-à-pas,
  • d'être attentifs aux objectifs qu'ils poursuivent en leur posant ces questions,
  • de noter leurs remarques et les différentes étapes sur une feuille.

Il/elle procède ensuite à la lecture pas-à-pas à partir du texte de la Licorne, Martine Bourre (2006, ed. Pastel).

Il/elle revient sur l'activité de la manière suivante:

Co-élaborer une séance d'enseignement à partir du Visibiléo

S’assurer que l’espace de formation soit suffisamment sécurisant pour que chacun puisse s’exprimer.

            1- Présenter le cadre didactique en 3 temps.

cadre-diadctique-visibileo.png

Insister sur l’anticipation des temps 1 et 3 (clarification et mémoire didactique).

Puis les enseignants sont invités à co-construire une séance d'enseignement, soit à partir du Visibiléo, soit à partir de lecture pas-à-pas.

 

  • Lecture pas-à-pas : préparer une séance pour la classe en découpant un texte et en construisant le questionnement.

Pour le/la formateur.trcie, il s'agit ici de faire comparer et analyser les réalisations des enseignants en s’appuyant notamment sur le choix de césures du texte, les questions choisies et les inférences causales qu’elles permettent de travailler.



  • Visibiléo : préparer une séance d’élaboration d’un Visibiléo pour la classe à partir d'un texte. Pour le formateur, il s'agit ici de faire comparer et analyser les réalisations des enseignants en s’appuyant notamment sur le choix des modalités de lecture du texte

 
           2- Revenir sur la grammaire de lecture pas-à-pas ou du Visibiléo en identifiant avec les enseignants les connaissances nécessaires à la mise en œuvre d’un temps de travail en compréhension à partir du canevas.

Retour au menu

 

étape 3 : expérimenter en classe (partie à distance)

Proposer aux enseignants d’expérimenter avec leurs élèves ce qu’ils ont abordé pendant les temps 3 ou 4, à partir du canevas d’enseignement.
Les enseignants pourront analyser la mise en œuvre des différents temps de ce travail de compréhension à l’aide de ce tableau :

Proposer aux enseignants d’envoyer ce tableau complété quelques jours avant la formation pour faire un état des lieux de ce qu’ils ont fait, de ce qui leur a donné satisfaction, et de ce qui leur a posé problème,
La synthèse des travaux permettra de revenir sur les différents éléments des canevas mis en place.
Pour une analyse collective des questions et difficultés rencontrées, il est possible de demander aux enseignants :

  • de se filmer ou de s’enregistrer, et d’identifier un échange significatif au cours de la séance (traitement d’une hypothèse, demande de clarification, mémoire didactique, etc.),
  • d’apporter des productions de la classe (affiches de visibiléos, etc.)
  • d’apporter des travaux d’élèves (écrits intermédiaires, etc.)

Retour au menu

 

étape 4 : analyser les expériences individuelles

Analyse collective des expériences menées en classe, à partir des éléments apportés et du tableau ci-dessous. Au cas où les enseignants n'aient pas rapporté de matériau à partir des expérimentations en classe, la formateur dispose de vidéos, retranscriptions de séances de classe et corpus d'hypothèses d'élèves dans la boite à outils.

En synthèse de ce temps, le formateur pourra identifier, avec les enseignants, les connaissances à réajuster pour la poursuite de la mise en œuvre d’un temps de travail en compréhension et proposer aux enseignants une analyse des gestes professionnels adaptés (voir capsules vidéos gestes professionnels). 

Retour au menu

 

étape 5 : préparer des SEANCES pour la classe

  • Demander aux enseignants, en amont de la séance, de venir avec un ou des textes qu’ils veulent travailler dans leur classe. Ces textes seront utilisés lors de ce temps de formation.
  • Proposer aux enseignants de découper des textes et de construire les Visibiléo  ou les canevas d’enseignement de lecture pas-à-pas de récits qu’ils veulent travailler dans leur classe.
  • Revenir sur la construction d’une séquence de compréhension.
  • Comparer et analyser les réalisations des enseignants.
  • Mutualiser ces réalisations.
  • Faire le point sur ce que les enseignants retiennent de la formation, ce qu'ils sont prêts à continuer d’expérimenter, seuls et/ou collectivement.

Retour au menu