Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Métiers / Formateurs / Des parcours de formation hybrides conçus par le centre Alain-Savary

Des parcours de formation hybrides conçus par le centre Alain-Savary

Par Stéphane Kus publié 01/05/2015 18:55, Dernière modification 12/12/2016 09:02
A travers ces parcours, le centre Alain-Savary propose aux formateurs (IEN, conseillers pédagogiques, formateurs REP+,...) des ingénieries de formation "hybride" (c'est à dire articulant dans le temps différentes modalités de travail, en présence ou à distance) autour d'un sujet. Chaque parcours, que les formateurs peuvent adapter à leur contexte et à leurs contraintes, comprend à la fois des ressources théoriques pour les formateurs, une proposition d'ingénierie, des supports de travail pour les stagiaires.

Certains de ces parcours sont disponible sur la plateforme nationale m@gistère en démonstration et peuvent être déployés sur les plateformes académiques.

Parcours "Relations École-Famille, enseignant(s)-parent(s)"

"Coopérer utilement avec les parents" : une ingénierie de formation pour les formateurs, un guide d’accompagnement pour les équipes, un outil pour le pilotage

PUBLICS VISÉS

ecole-famille-lead-image

Un collectif d’école, de collège, de cycle, REP, interdegré. Peuvent être concernés : enseignant, directeur, maitre surnuméraire, membre du RASED, coordonnateur de REP, chef d’établissement, personnel administratif, gardien, CPE, assistant d’éducation, assistant pédagogique, assistant vie scolaire, assistant social, infirmier, partenaires.

OBJECTIFS

Dans l’intérêt de la scolarité des enfants et des jeunes, améliorer les relations avec les parents grâce à des dispositifs adaptés et des gestes professionnels appropriés.

Objectifs :

  • Comprendre les enjeux des relations école-familles, enseignant(s)-parent(s).
  • Analyser la configuration à l’œuvre dans son école ou son collège, au niveau d’un cycle ou d’un inter-cycles.
  • Prioriser un/des levier(s) d’amélioration.
  • Amorcer une démarche de transformation à partir de l’existant.

Découvrir le parcours...

Parcours "Gérer les élèves perturbateurs"

classe-heleneMieux comprendre la nature des difficultés des élèves pour pouvoir agir collectivement : un guide pour le formateur. 

Ce parcours de formation propose de créer un espace collectif où la difficulté professionnelle peut se partager et où une équipe d'école, accompagnée par un formateur, pourra construire des réponses satisfaisantes dans la durée, aussi bien du point de vue de l’enseignant que du point de vue de l’élève.

Les discours et prescriptions insistent de plus en plus sur la bienveillance à l’égard des élèves, sur l’inclusion des élèves « à besoin éducatifs particuliers », sur l’individualisation des réponses qui doivent s’adapter aux « besoins des élèves ». Mais quand on demande aux enseignants, débutants ou chevronnés, quelles sont leurs préoccupations et leurs difficultés au quotidien, viennent fréquemment la fatigue et l’usure liées à la gestion des élèves « perturbateurs » : gestion des conflits entre élèves, élèves qui s’agitent en classe, qui ne se mettent pas au travail, qui ne respectent pas les règles de l’école ou de la classe. 

Les explications concernant ces élèves « perturbateurs mettent souvent l’accent sur des problèmes extérieurs à l’école : permissivité des parents, cultures différentes, phénomènes du quartiers, difficultés sociales et précarité, problèmes d’ordre psychologique, manque de motivation, paresse, etc. Les travaux de recherche en éducation tendent à invalider ces explications pour privilégier les interactions entre les élèves et les enseignants comme principal facteur explicatif. Pourtant ces discours sont contre-intuitifs pour de nombreux enseignants. 

Plutôt que de mettre en cause les préoccupations et les explications des enseignants, le parti pris de ce parcours de formation est de les reconnaître, de les prendre au sérieux et comme objet de travail. L’usure des enseignants générée par les perturbations des élèves est bien réelle, bien que souvent tue, et on a beau prescrire de la bienveillance, cela ne dit pas comment faire dans la complexité des situations de classe. Quant aux explications qui renvoient les causes de la perturbation scolaire à l’extérieure de l’école, elles ont une fonction : elles permettent de préserver son estime de soi professionnelle dans des situations que l’on n’arrive pas à maitriser. 

Il s’agira donc dans ce parcours de formation de créer un espace collectif où la difficulté professionnelle peut se partager (par exemple où l’on peut dire qu’on a mis un élève au fond de la classe ou dans le couloir, qu’on lui a donné « des lignes »). Le collectif des enseignants accompagnés par le formateur va essayer de construire des réponses plus satisfaisantes   dans la durée, aussi bien du point de vue de l’enseignant que du point de vue de l’élève.

_____________________________________________________________________________

Logo m@gistère

Parcours "Faire parler les élèves à l'élémentaire"

Dans ce parcours, on s'intéresse aux moments-clés de la classe où l'enseignant sollicite la parole des élèves de différentes façons (dans différents formats pédagogiques) en fonction de différents projets didactiques.

Screenshot

L'affichage des productions, le cours dialogué ou encore la mise en débat des élèves sont des configurations rarement abordées en formation, en tout cas sous l'angle des problèmes qu'elles peuvent poser à l'enseignant pour mener à bien sa séquence et atteindre ses objectifs. De plus, elles sont tellement connues des enseignants depuis leur propre scolarité qu’ils les ont totalement incorporées et qu’elles ne sont donc plus conscientes. Or, elles organisent largement le travail enseignant et celui des élèves et constituent de ce fait un levier de progrès majeur pour l'intervention (Veyrunes & Saury, 2009).

À partir d'extraits vidéo de séquences d'oral tournées en classe réelle, puis de votre propre expérience, ce parcours vous propose d'analyser ces configurations, de les discuter et de les comparer avec l'aide de votre formateur. Il se focalise sur l'activité de l'enseignant de façon transversale aux disciplines enseignées. Il n'est donc pas relatif à des enjeux spécifiques des programmes du cycle des apprentissages fondamentaux ou du cycle des approfondissements mais vise à aider l'enseignant à adapter son intervention pour mieux répondre à ces enjeux.

Ce parcours s'inscrit dans les objectifs de formation suivant priorisés par le Ministère de l'Éducation Nationale :

  • « Pratiques de classe, postures pédagogiques » 
  • « Pratiques de classe, points de vigilance »
_____________________________________________________________________________

Logo m@gistèreParcours "Prévention du décrochage scolaire au premier degré : Comment aider les élèves qui n'entrent pas dans les apprentissages ?"

 

Ce parcours de formation hybride a pour objectif d’engager les enseignants dans une réflexion autour de leurs pratiques ordinaires, individuelles et collectives. Il vise à les outiller de façon à permettre de passer d’une vision déficitaire et parfois déterministe du décrochage scolaire à un questionnement collectif sur leur propre activité.

décrochage nuage de mots

A partir d’études de situations de classe, d’articles issus de la recherche, d’extraits vidéos de chercheurs et de l’expérience de terrain de professionnels, ce parcours propose de mettre à jour certains processus de construction des inégalités scolaires, et d’analyser comment certains malentendus s’installent entre les élèves et l’École et font obstacle aux apprentissages  à l’insu des enseignants.

Les temps d’animations pédagogiques permettront de formaliser collectivement des questions saillantes du métier d’enseignant comme : A quelles conditions peut-on diversifier son enseignement sans pour autant avoir des pratiques différenciatrices vectrices d’inégalités scolaires ? Plutôt que de pointer des mauvaises pratiques ou de chercher des bonnes pratiques, les animations pédagogiques seront l’occasion de conduire des discussions  professionnelles autour des pratiques de classe afin d’expérimenter des formats pédagogiques et didactiques moins différenciateurs.

Cette formation pourra être l’occasion d’ouvrir dans les circonscriptions des espaces collaboratifs de réflexion sur la complexité de la question du décrochage scolaire en lien avec les pratiques ordinaires.

Découvrir le parcours...

_____________________________________________________________________________

Logo m@gistèreParcours "Enseignants, animateurs, mieux se comprendre pour travailler ensemble dans l'école"

Avec la réforme des rythmes et la mise en place des PEDT, vont se mettre en place des activités éducatives. Comment enseignants et animateurs vont-ils coopérer dans les écoles ? 

Accueil Parcours EAP

Pour sortir de la juxtaposition des temps de l'enfant, il nous semble qu’une des conditions (parmi bien d’autres…) est de pouvoir dépasser les a priori que les différents métiers peuvent avoir les uns sur les autres, mais aussi leurs relations conflictuelles et asymétriques.

C’est à ces objectifs que souhaite s’atteler ce parcours de formation à travers :

  • l'analyse de vidéos où des enseignants et des animateurs parlent de leur propre activité
  • le débat intermétier en animation pédagogique
  • la construction d'objets de travail partagés entre enseignants et animateurs
Contenus corrélés
parcours hybrides
Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
22/05/2018 "Écrire c'est à la fois calligraphier, copier, encoder et produire" explique Bernadette Kervyn, maitre de conférence à l'université de Bordeaux lors de son intervention en formation de formateurs à l'IFÉ en novembre 2017. Partie prenante de la recherche Lire et Ecrire, elle s'intéresse particulièrement à l'écriture : encodage, copie différée et production d'écrits.
07/05/2018 Lors de son intervention à l'Institut Français de l'Education, Marie-France Bishop, professeure des universités en sciences de l'Education, spécialiste de didactique du français, à l'université de Cergy Pontoise s’est exprimée sur les résultats de la recherche Lire et Ecrire en ce qui concerne la compréhension en lecture. Marie-France Bishop décline les résultats de la recherche selon trois points de vue, celui des élèves, celui des enseignants et celui des formateurs : - Qu’est-ce que la recherche a observé des difficultés des élèves en compréhension de lecture ? - Qu'est-ce que la recherche a montré de ce que les enseignants enseignent de la compréhension ? - Quelle formation mettre en place pour que la compréhension soit enseignée à tous les élèves de façon efficace ?
04/05/2018 Le 5 et 6 avril 2018 a eu lieu le colloque international EVASCOL sur le thème « École, migration, itinérance : regards croisés ». Ce fut l’occasion d’interroger la place de l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques dans des contextes variés, et plus singulièrement la place de l’histoire et la culture/les cultures des mathématiques. La question d'enseignement à des élèves en situation d'allophonie (EANA=élève allophone nouvel arrivant) permet de travailler les langages qui sont au cœur de l'enseignement et l'apprentissage de la discipline. Tout en prenant en compte la nécessité de différentes modalités de prise en charge des élèves allophones dans une école inclusive, cette question de la confrontation à l'histoire et la culture des mathématiques par la médiation des langages touche tous les élèves, ainsi le propos de cet article cible tous les élèves.
25/04/2018 Le Centre Alain Savary produit des ressources, organise des séminaires et des formations sur la thématique des relations École-Familles. Lors de ces travaux nous avons eu l'occasion de travailler à plusieurs reprises avec l'Association des collectifs enfants parents professionnels (ACEPP). L'ouvrage ci-dessous donne un nouvel écho d'une démarche que conduit cette association : les Universités populaires de parents (UPP).
10/04/2018 Réunis à l'IFé pour la deuxième session de la formation "Gérer les élèves "perturbateurs", concevoir des formations pour soutenir les enseignants", les stagiaires ont travaillé - à partir de leur vécu de formateurs et d'accompagnants, de témoignages de formateurs, et d'analyses de vidéos de situations de classe - pour identifier les freins et leviers pour construire des formations.
04/04/2018 Michel Ramos est enseignant/formateur à la faculté d'éducation de l'université de Montpellier (partenaire de l'ESPE) depuis plusieurs années. Il travaille avec ses étudiants et avec les enseignants stagiaires, à partir de vidéos de séquences courtes mettant en scène des enseignants, débutants ou chevronnés. Il témoigne de la difficulté, pour les formateurs comme pour les enseignants, de conduire un travail d'analyse et affirme la nécessité de se doter d'outils collectifs pour se prémunir de la tendance au jugement.
30/03/2018 Françoise Estival est une professeure des écoles expérimentée qui exerce dans la Drôme. Depuis 2002 elle a une mission d’accueil et d’accompagnement de parcours de scolarisation d’élèves allophones nouvellement arrivés au sein du dispositif UPE2A. Dès le départ, cette enseignante a rapidement constaté que le temps dédié à l’apprentissage de la langue française et celui de l’accompagnement dans le processus d’acculturation à l’école étaient bien insuffisants. Elle a alors fondé une association Faciliter le langage aux enfants (FLE).
30/03/2018 Suite à la présentation du dispositif associatif "Faciliter le langage aux enfants", Cécile Goï, professeur d'université et didacticienne en FLS/FLE à l'université de Tours, analyse les enjeux des constructions de l'altérité dans les relations avec les familles en situation de migration récente.
28/03/2018 Sylvia est enseignante en CE1, elle conduit une séance de résolution de problèmes, en co-enseignement avec le Maître +.
26/03/2018 Pourquoi enquêter sur les religions, les discriminations et le racisme en milieu scolaire ?
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr