Aller au contenu. | Aller à la navigation

Centre Alain Savary
Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Mathématiques / Premières années de math'ernelle / Parcours de formation / Résolution de problème en MS

Résolution de problème en MS

Par Sylvie Martin-Dametto publié 12/04/2019 16:45, Dernière modification 12/04/2019 16:45
Ce module de formation propose d'analyser avec un groupe d'enseignants une pratique de résolution de problème en Moyenne Section. À partir d'une photo et d'un extrait vidéo, le collectif est amené à repérer dans ce que fait la maitresse, ce qui peut outiller les élèves pour construire du langage mathématique et structurer la pensée. Comment distinguer les buts de la tâche, des objectifs d'apprentissage ? Quels sont les "savoirs invisibles" qui sont nécessaires pour réussir la tâche ?

 Ce module a un double objectif

  • Initier les enseignants à l'observation et l'analyse outillées de pratiques d'enseignement
  • Reconnaitre une situation d'énumération pour l'enseigner de manière explicite

EMILIE-Resolution de problème-MSCe module est prévu pour 2h de formation. Il s'adresse à des enseignants de cycle 1 qui exercent en Éducation prioritaire et au-delà. Son but est de s'intéresser conjointement à la nature des difficultés qui peuvent faire obstacle aux apprentissages pour les élèves, et à la nature de ce qui peut être difficile à enseigner pour les enseignants. Avec l'idée qu'il est normal de ne pas réussir à réaliser la séance dont on pense qu'elle serait idéale, ni celle qui prendrait en compte tous les éléments des programmes, ni même celle qu'on a rédigé sur sa fiche de préparation. Accepter l'écart entre le réel, l'idéal, le prescrit et le prévu permet d'en parler et de l'étudier en formation.

Les deux premières diapositives du diaporama sont prévues à cet effet. Le formateur trouvera les explications dans les premières pages du livret concevoir des formations

Ce module s'appuie sur la vidéo Sudoku de la ressource Math'ernelle

DIAPO SUPPORT RDP cycle 1 IMAGE

Diaporama en pptx

Diaporama en pdf

 Premier temps : Décrire la photo et faire des hypothèses sur ce qui se passe dans cette classe

Durée approximative : 5 min ; Diapositive n°3

Pour ce premier temps, le formateur donne peu d'éléments de contexte : classe de 20 élèves de moyenne section, début décembre, fin d'après-midi, une école REP+ de la banlieue lyonnaise.

À l'issue de ce petit temps d'échanges, le formateur peut faire remarquer que cette simple photo permet de faire de nombreuses hypothèses sur l'activité conduite par l'enseignante. Il peut faire référence à la diversité de nos propres expériences et au fait que nous ne portons pas tous l'attention sur les mêmes éléments alors même que nous exerçons le même métier.

Deuxième temps : Repérer un élément saillant dans les manières de faire de la maitresse

 Durée approximative : 10 min

Le formateur présente les éléments de contexte qui lui semblent utiles. Puis il propose le visionnement du chapitre "Finalisation du chapitre par Nesrine" qui dure 3min18 avec la consigne individuelle suivante : repérer dans les 3 minutes de vidéo, un et un seul élément saillant dans la pratique de l'enseignante, qui intéresse, dont on se dit qu'on voudrait le partager avec un collègue parce qu'il pourrait être utile ou parce qu'il interpelle ou parce qu'il plait bien.

Il n'y a pas de mise en commun à l'issue du visionnement, chacun garde pour lui son élément saillant.

Le fait de devoir choisir "un et un seul élément saillant" oblige à prioriser dans l'ensemble des gestes et manières de faire observés.

et pourra alimenter la discussion sur la diversité des priorités exprimées.

Troisième temps : Analyse des éléments saillants à partir des focales de Roland Goigoux

 Durée approximative : 45 min

Focales Goigoux Nov 2017 hdAvant de permettre à chacun de proposer ce qu'il souhaite exprimer, le formateur présente les cinq focales pour analyser une pratique d'enseignement de Roland Goigoux. diapositive n°4.

Possibilité de s'appuyer sur la proposition du centre Alain Savary de la ressource d'Argenteuil ou sur la présentation de Roland Goigoux.

  •  Avec les focales sous les yeux, de manière individuelle, pendant quelques minutes, inviter les collègues à positionner leur élément saillant dans un ou plusieurs items des focales
  • Toujours avec les focales à disposition, par petits groupes de 3 ou 4, mettre en commun l'élément saillant de chacun, les éléments factuels qui ont conduit à ce choix, les items des focales
  • Restitution en grand groupe et discussions (ex : quelles sont les bonnes raisons de l'enseignante de traiter la résolution de problème en grand groupe ? Qu'est-ce qu'elle perdrait/gagnerait à faire autrement ?)

Le formateur sera vigilant à ce que les échanges restent centrés sur les pratiques objectivables de l'enseignante (éviter les lectures en creux de ce qu'on aimerait qu'elle fasse et qu'elle ne fait pas)

Ce temps permet d'éprouver l'utilisabilité des focales de Roland Goigoux pour analyser une activité de classe. Une même pratique peut être analysée suivant différentes focales en fonction des représentations, de l'expérience et des préoccupations de chaque professionnel. Il permet aussi d'analyser les manières de faire de l'enseignante en termes de "dans ce qu'elle fait et qui nous interroge, quelles sont les bonnes raisons qu'elle a de faire comme ça ?". On pourra discuter collectivement des critères et normes du métier.

Quatrième temps : Analyse des objectifs d'apprentissages et des savoirs mathématiques en jeu

Durée approximative : 45 min

Pour conclure le troisième temps et introduire le quatrième, le formateur pourra faire remarquer que la façon dont il a amené le questionnement a induit peu de discussions concernant la focale "planification" et en particulier peu d'échanges sur les objectifs d'apprentissages visés par l'enseignante.

Le formateur propose de réfléchir individuellement puis par petits groupes sur les objectifs d'apprentissages de l'enseignante. Objectifs micro, macro, mathématiques, de socialisation, etc.

Ce temps permet de lister un grand nombre d'objectifs, ce qui montre la diversité de tout ce que les élèves peuvent apprendre. Il permet également au formateur de reformuler en tensions ou problèmes de métier des éléments de discussion pour qu'ils ne restent pas singuliers et contextualisés (ex : réguler en vol ou différer la régulation, ce qu'on perd/ce qu'on gagne; laisser à l'élève interrogé le temps de la réflexion/maintenir un rythme dans la séance, intérêts/limites; etc.).

Les dernières diapositives, qui se rapportent à la secondarisation et au rapport aux savoirs des élèves les plus dépendants de l'action de l'enseignant, peuvent alimenter les échanges.

Pour conclure, le formateur apportera des éléments concernant l'énumération, une compétence infra-didactique qui est requise dans cette situation singulière (mais dans de nombreuses autres) pour réussir la tâche.

Pour documenter la question de l'énumération  :

Cinquième temps : Visionnement de la vidéo complète

Pour terminer la séance, visionner la séance complète et ce que l'enseignante dit de son activité.

Pour compléter :

Présentation du centre

vignette-teaser-cas

Lettre d'actualités
newsletters Pour vous abonner, entrez votre adresse de messagerie :

Actualités
24/09/2021 Une ressource pour accompagner les enseignants sur une question vive à l'École maternelle.
06/09/2021 Un reportage dans les circonscriptions de Besançon montre comment les acteurs d'un territoire se sont emparés collectivement et à différentes échelles d'un problème d'enseignement-apprentissage en mathématiques.
13/07/2021 Christine Félix, Pierre-Alain Filippi et Jean-Claude Mouton, de l'Université d'Aix-Marseille, invités à la formation "Ramener le réel en formation" en décembre 2020, présentent un dispositif de formation à destination des enseignants stagiaires : "La photographie adressée". Cette méthode peut être utilisée par les formateurs pour plusieurs types de publics, et dans différents contextes, pour nourrir une analyse individuelle puis collective de situations professionnelles problématiques.
13/07/2021 Christine Félix et Jean-Claude Mouton, chercheurs à l'université d'Aix-Marseille, interrogent la transmission des devoirs à l'aide de l'agenda de l'élève, dans le cadre du dispositif Devoirs Faits.
04/06/2021 Une nouvelle publication : Émotions et sentiments en mathématiques, un levier dans l'enseignement de la discipline ? Une conférence de Dominique Lahanier-Reuter.
Contacts

Centre Alain-Savary

IFé - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon Cedex 07

courriel : cas.ife[at]ens-lyon.fr